Une poupée pour maman

Poupée pour mamanAdjoa raconte l’histoire de la poupée de sa maman, fabriquée pour elle à une époque où elle n’arrivait pas à avoir d’enfant. Publié dans la collection Pont des arts des éditions Canopé, cette histoire permet de découvrir une oeuvre d’art, celle de la statuette féminine Akua-ba.

Adrienne Yazouba et Élodie Nouhen, l’auteure et l’illustratrice, nous content l’histoire de la petite Ajoa. Au cœur d’un village Africain, entre imaginaire, croyances et traditions, elles nous font découvrir la sculpture traditionnelle de l’art ashanti, la poupée de fertilité Akua ba.

Quelle bonne idée d’utiliser la littérature jeunesse comme porte d’entrée vers l’art, ici celui du peuple Ashanti. En fin d’album, il y a un dossier explicatif sur la poupée akua-ba. On y apprend notamment que les poupées sont très répandues en Afrique et qu’on les retrouve dans chaque peuple, en divers matériaux (la poupée Ibeji ou Ibeyi chez les Yoruba, la poupée Nyeleni chez les Bambara du Mali, ou encore la poupée Biga chez les Mossi au Burkina Faso). Les illustrations sont superbes et mélangent diverses techniques. Il y a aussi une photo de la statuette Akua-ba exposée au musée du quai Branly-Jacques-Chirac à Paris. Un très bel album informatif que je vous recommande vivement!

une poupée pour maman 2

Adrienne Yabouza est une auteure centrafricaine.

2726_2019101813084369.jpg

POUR VOUS PROCURER CE LIVRE, CLIQUEZ SUR LE BOUTON CI-DESSOUS:
Une poupée pour mamanBouton acheter petit
AUTEUR(S) : Adrienne Yabouza & Élodie Nouhen
ÉDITION: Éditions L’Élan vert, 2019
ISBN: 9782844555786
Prix: 23,95$
À partir de 8 ans

Ce livre vous a plu ?
Vous aimerez peut-être Graine de patience, un album jeunesse sur un garçon noir et sa mèreUn heureux événement pourrait aussi vous plaire.

graine    heureux évènement

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Sako

SakoPrès d’un pavillon coquet, des caravanes déglinguées sur un terrain vague où vivent des sans-papiers. La vieille Mado n’attend plus rien de la vie lorsque Sako pointe sa jeune frimousse à travers la haie de son jardin. Tout les sépare: l’âge, la couleur, la tradition. Tout, sauf… la solitude. Et les voilà qui, peu à peu, s’apprivoisent. Pour le meilleur et pour le pire ?

Ce roman m’a beaucoup plu et touché ! La plume de Martine Pouchain est claire, limpide, spontanée et nous transporte sans difficulté dans le discours intérieur de chacun de ses personnages. Tout au long du roman, Mado, Sako et sa mère Niouma partagent avec nous le temps de courts chapitres leurs pensées intérieures. Pouchain aborde avec beaucoup de finesse la condition des sans-papiers et la fragilité des relations humaines. Sako est Malienne d’origine bambara et l’auteure a pris le soin de se renseigner sur la culture de ce pays avant d’écrire son roman. Agoutis, froufrous, koré, la ville de Kayes, le tô, et Mousso Koroni ponctuent le récit sans toutefois le rendre trop lourd et cliché. Sako est un très beau roman qu’il faut lire absolument.

Coup de cœur !

Auteur(s) / Illustrateur(s) :  Martine Pouchain
Maison d’édition : Oskar éditeur
Année de publication : 2011
ISBN : 9782350007151
Public cible : À partir de 10 ans

Vous aimerez peut-être : Chez le même éditeur, il y a le roman Pense aux jours heureux.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook