Mes p’tits contes en créole (Éditions Auzou)

Avec cette collection bilingue, les enfants découvrent les contes qui vont les accompagner tout au long de leur vie. Les contes sont exclusivement en créole guadeloupéen et accompagnés d’illustrations colorées. On retrouve toutefois une version bilingue créole – français à la fin, plus condensée et ayant moins d’images. Un lexique (bilingue aussi) donne aussi la définition des mots plus difficiles. La mise en page est réussie et la reliure, solide. 

pouki nou ni on kannal an do an-nouTitre : Pouki nou ni on kannal an do an-nou
Auteur(s) / Illustrateur(s) 
: Jane Etienne & Marcela Calderon
Maison d’édition Éditions Auzou
Année de publication : 2017
ISBN : 9782733855041
Lectorat cible : À partir de 3 ans
Résumé : Petit Jean veut se marier avec la fille du Diable, mais ce dernier ne l’entend pas ainsi. Il demande alors à Petit Jean d’accomplir des épreuves difficiles pour obtenir la main de sa fille. Cette aventure laissera pour toujours une trace dans le dos du valeureux Petit Jean.

 

sétout cétouteTitre : Sétout
Auteur(s) / Illustrateur(s) : Jane Etienne & Louise Forshaw
Maison d’édition Éditions Auzou
Année de publication : 2017
ISBN : 9782733855034
Lectorat cible : À partir de 3 ans
Résumé : Cétout vit avec sa marraine et plein d’autres enfants. Mais un jour, il découvre que sa marraine est en fait la Diablesse. Il va alors faire preuve de courage et d’inventitié pour sauver tous ses compagnons, tout en comptant sur son fidèle ami le requin.

 

Il est tout à fait fantastique de pouvoir lire de livres jeunesse de cette qualité en créole. Non seulement les enfants pourront lire dans leur langue maternelle, mais ils découvriront aussi des contes issus des Antilles. Si le loup est un personnage central au bestiaire de la littérature jeunesse d’origine européenne, c’est plutôt le Diable qui joue le même rôle dans les contes antillais. Effroyable, méchant, stupide ou malhonnête, le Diable est une figure récurrente de la littérature jeunesse créole et a nourri depuis des siècles l’imaginaire de plusieurs peuples.

Dès l’âge de trois ans, n’hésitez pas à faire la lecture de ses livres à vos tout-petits. Puis, ils pourront les lire de manière autonome lorsqu’ils entreront à l’école. Les lecteurs autonomes y trouveront aussi leur compte ! D’ailleurs, de nombreux autres titres existent dans la collection « Mes p’tits contes en créole ». Fortement recommandé ! 🙂

 

Je remercie les éditions Auzou de m’avoir offert ces livres.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Bien fait pour le diable !

Bien fait pour le diableIl était une fois un homme qui portait un nom bizarre. On l’appelait El Bizarron. Le chapeau de paille vissé sur la tête, ce gars-là avait une carrure impressionnante et n’avait peur de rien ni de personne. Quand le diable lui-même lui proposa de travailler pour lui, en enfer, il accepta sans sourciller. Dans cette histoire, le plus effrayant n’est peut-être pas celui qu’on croit…

J’ai grandement apprécié la lecture et l’écoute de ce livre audio. J’y ai découvert la musique cubaine avec délectation. Étrangement, j’ai mieux aimé la narration de Bloch que dans La dernière colère de Sarabuga, de la même auteure. Le bruitage et la musique rend vivant le récit sur le CD d’accompagnement. Chaque plage du CD est indiquée en bas de page de l’album. On retrouve une carte de la région cubaine ainsi qu’un dossier très complet sur la musique de ce pays à la fin du livre, notamment afro-cubaine. À découvrir !

Coup de cœur !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Muriel Bloch & Bertran Bataille
Maison d’édition: Gallimard Jeunesse
Année de publication: 2007
ISBN: 9782070611355
Public cible: À partir de 7 ans
Vous aimerez peut-être: La dernière colère de Sarabuga, un livre audio aussi signé et raconté par Muriel Bloch.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Bonnets rouges et bonnets blancs : Un conte antillais

bonnets rouges blancsQuatre frères sont perdus dans la forêt, abandonnée par leur mère trop pauvre pour les nourir. Marchant dans la nuit, ils frappent, sans le savoir, à la porte de Compère Diable… Le plus jeune frère, Quatavoume, trouvera-t-il un moyen de les sortir de là?

Le conte des enfant abandonnées dans la forêt est plutôt répandu, apparemment. On le connait en occident (surtout en France, mais aussi au Québec) sous le titre de « Petit Poucet ». Ici, il s’agit d’une version de la Guadeloupe, que j’ai beaucoup aimé. Et comme tous les contes créoles, « Cric » et « Crac » ponctuent le texte, comme un appel à la participation du public.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Praline Gay-Para & Rémi Saillard
Maison d’édition: Didier jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 2014
ISBN: 9782278077847
Public cible: À partir de 4 ans

Vous aimerez peut-être: Ogre noir (un conte mettant en scène des garçons face à un orgre) ou Ti-Pinge (un conte haïtien).

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Félice et le flamboyant bleu

félice flamboyant bleuDans un village des Antilles, le mécontentement gronde. Le quimboiseur (le sorcier) du village est incapable de résoudre les problèmes des habitants. Il faut trouver un bouc émissaire et qui mieux que « le Malpwop », cet enfant abandonné, pourrait en endosser le rôle ? Il vaut mieux pour lui écouter le conseil du quimboiseur et fuir dans la forêt à la recherche du flamboyant bleu qui le rendra riche. C’est un piège, bien sûr, que lui tend ce méchant homme mais avec l’aide de son petit zandoli, il parviendra à échapper à tous les maléfices.

Les histoires pour enfants d’origine européenne/nord-américaine utilisent souvent le loup comme « méchant de service ». Dans les Antilles, c’est plutôt le diable. Voilà une bande dessinée s’y déroulant, aux couleurs vives et aux dialogues savoureux, où le diable côtoie manioc, petits lézards (zandoli/anoli), kassaves et culture créole. Plusieurs mots en créole guadeloupéen sont présents dans le texte et il y a un lexique en fin de livre pour la traduction. Je n’avais encore jamais lu de bandes dessinées à saveur créoles avant celle-ci. Une belle découverte! À lire!

* Mention spéciale du jury jeunesse du Prix d’Ouessant (France) 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Mikaël
Maison d’édition: PLB Éditions Bouton acheter petit
Année de publication: 2010
ISBN: 9782353650613
Public cible: À partir de 7 ans

Vous aimerez peut-être: Le petit Mamadou Poucet, un conte réinventé en format BD !

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook