Les enfants de la Nouvelle-France

À travers onze portraits d’enfants, le lecteur est invité à explorer les multiples aspects de la vie en Nouvelle-France, à différentes époques, tels que : la traversée de l’Atlantique à bord d’un grand voilier, la prise de possession du territoire, l’économie, les vêtements, la médecine.

Ce livre pour la jeunesse s’intéresse à la vie quotidienne en Nouvelle-France. Par biais de témoignages fictif de différentes personnes mineures, on apprend comme la colonie du Bas-Canada s’est formée. Le premier témoignage est celui d’une jeune fille Wendat vivant dans une maison longue. Elle parle de son héritage Iroquoien, des similitude et différences entre son peuple et celui des Pétuns, des Neutres et des Ériés. Elle parle aussi de son repas préféré, la soupe de maïs et de ses vêtements traditionnels. Son témoignage est suivi d’un dossier sur la présence autochtone en Nouvelle-France. On retrouve aussi un témoignage fictif d’un jeune autochtone domicilié converti au catholicisme. Malheureusement, le terme « domicilié » n’est pas défini dans le livre et le lecteur ne parvient pas à accéder au sens de son témoignage: Il se dit autochtone, mais il est catholique, il il a volontairement quitté ses terres ancestrales et accepte de faire la guerre auprès des Français. Pourquoi? Comment? Bref, ce témoignage soulève beaucoup de questions auxquelles le lecteur ne trouve pas de réponses dans le livre. Quelle occasion ratée d’aborder la question des réserves, des missionnaires et des impacts de l’acculturation des peuples autochtones.

Dans Les enfants de la Nouvelle-France, il y a également un témoignage fictif d’une jeune esclave nommée Marie. J’ai été agréablement surprise de retrouver ce passage car les livres d’histoire du Québec et du Canada passent trop souvent sous silence le passé esclavagiste du pays, comme si l’esclavage n’y avait jamais eu lieu. Or, il y avait des esclaves au Canada au XVIIIe siècle — jusqu’à 2000 à son apogée. Il y avait des esclaves au Québec et il y avait des esclaves à Montréal. J’aurais toutefois aimé que le témoignage de Marie soit complété par un dossier sur l’esclavage en Nouvelle-France, comme cela a été le cas pour d’autres témoignages dans le livre. Il y aurait tant eu à dire! La provenance des esclaves, les esclaves autochtones, les esclaves africains, leur nombre, leur traitement, les résistances, le travail forcé qu’ils.elles effectuaient, leurs déplacements sur le territoire (par exemple en Nouvelle-Écosse), les ventes d’esclaves sur le territoire canadien, ou encore le profil de propriétaires d’esclaves comme Peter McGill (fondateur de, vous l’aurez deviné, la prestigieuse université McGill à Montréal). Dommage.

Malgré tout, le livre est assez informatif et les jeunes lecteurs se familiariseront avec l’histoire de la Nouvelle-France. Une table des matières et un index facilitent la recherche.

Les enfants de la nouvelle-France
AUTEUR(S)
 : Pierre-Alexandre Bonin, Gilbert Desmarais & Caroline Soucy
ÉDITION: Bayard Canada, 2020
ISBN: 9782897701543
18,95$
10 ANS ET PLUS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Voici Viola Desmond, À la découverte du Canada: L’héritage noir ou Le grain de sable: Olivier Lejeune, premier esclave au Canada, trois livres jeunesse documentaires pour en connaître davantage sur l’histoire de la présence noire au Canada.

Le vélo rouge: l’histoire extraordinaire d’un vélo ordinaire

vélo rouge

Dans plusieurs coins du monde, le vélo est le meilleur moyen de transporter les récoltes et les produits à vendre au marché, ou alors de circuler sur les routes cahoteuses entre les villages éloignés. Le vélo rouge raconte l’histoire d’un vélo ordinaire qui, à travers le souhait d’un enfant, a changé des vies partout dans le monde.

Parfait pour la classe d’école, ce livre parle de l’importance d’aider et de recycler. Les enfants aimeront suivre le vélo rouge et découvrir quel travail il devra effectuer alors qu’il change plusieurs fois de propriétaire. Le livre se termine par un dossier documentaire intitulé « Ce que tu peux faire pour aider », comprenant liens internet et capsule informative sur le Burkina Faso. Il y a également une note à l’usage des parents et des enseignants en fin de livre: Pour faire participer les enfants, servez-vous du récit Le vélo rouge comme élément déclencheur d’un évènement consacré au vélo et/ou au partage.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Jude Isabella & Simone Shin
Maison d’édition: Bayard Canada Bouton acheter petit
Année de publication: 2015
ISBN: 9782895796862
Public cible: À partir de 9 ans

Vous aimerez peut-être: Je m’appelle Baraka.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

La sieste

siesteÀ la garderie des Tiloupiots, il y a Pierro, Clé, Maxo; il y a Flo, Yaniko, Liao, sans oublier Marie-So. Aujourd’hui, les Tiloupiots n’ont pas envie de faire dodo. Quelle activité réussira à les calmer?

Tous les enfants préféreraient jouer plutôt que d’aller dormir. Ce petit livre leur donne quelques idées pour fermer l’œil, parfois pour lire avant la sieste de l’après-midi. À la garderie des Tiloupiots, il y a Flo, une petite fille noire toute jolie avec ses barrettes dans les cheveux. Un personnage noir dans un livre jeunesse = une représentation de plus sur la diversité profitable à tous les enfants.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Paule Brière & Marie-Claude Favreau
Maison d’édition: Éditions Bayard Canada Bouton acheter petit
Année de publication: 2007
ISBN: 9782895791461
Public cible: À partir de 3 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Un amour de petite soeur

amour soeurDans une île lointaine, une petite fille est née un mardi. Mama Léa, une vieille femme du village, prétend que les bébés du mardi n’apportent que des soucis: il faut l’abandonner! Mais Rico, le grand frère, ne croit pas à ces histoires. Il décide de sauver le bébé et l’ammène avec lui dans la forêt pour une longue promenade pleine de surprises.

Un autre album illustré par Claude et Denise Millet, cette fois-ci sur fond exotique d’une île non nommée à la forêt luxuriante. Une histoire sur l’indépendance, la responsabilité et l’autonomie. Couverture souple.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Laurence Pain & Claude et Denise Millet
Maison d’édition: Bayard Jeunesse
Année de publication: 2014
ISBN: 9782747050463
Public cible: À partir de 5 ans

Vous aimerez peut-être: Ma maman a besoin de moi, de la ma même auteure

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook