Berceuses métissées

Des berceuses recueillies autour du monde pour un voyage musical tout en douceur!

Ouvrez vos oreilles sur le monde avec cet album abondamment illustré et accompagné d’un CD audio à écouter. De france à Cuba, de Tunisie au Brésil, d’Inde en Haïti, d’Espagne en France, de la Guinée en amérique latine, ces berceuses métissées nous font parcourir le monde. Chaque double-page présente une chanson accompagnée des paroles et d’une traduction vers le français. Sur le CD audio, des enfants chantent en espagnol, en arabe, en français, en créole haïtien, en malinké, en portugais, en yoruba ou en français. J’ai aimé la qualité de la production musicale et la chaleur des illustrations aux couleurs chatoyantes.

La berceuse yoruba Yemaya, originaire de Cuba, raconte l’origine de la déesse de la mer, la source de la vie qui protège bébé lorsqu’il dort. Akadissa, chantée en malinké et originaire de Guinée raconte l’heureux événement de la naissance d’un bébé d’un village qui célèbre avec des griots, chanteurs et joueurs de kora. La berceuse Dodo Ti pitit manman met en garde bébé du crabe qui peut le manger s’il ne dort pas. On retrouve également les berceuses traditionnelles Dalaka, Oulah ya oulah, Dounia, et Bajo de un boton. Un délice pour les yeux et les oreilles.

Pour commander ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

BERCEUSES MÉTISSÉES

AUTEUR(S) : Zaf Zapha, Caroline Chotard, Laura Guéry & Charlotte Cottereau 
ÉDITION: Lacaza musique, 2021
ISBN: 9791094193174
PRIX: 37,95$
0 à 5 ans

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Mbéla et la kora magique ou Les plus belles berceuses jazz. Essayez aussi Vodou, un documentaire jeunesse pour en apprendre plus sur la déesse Yemaya (entre autres!).

Enfants du monde: Le racisme et l’intolérance

Ce livre explique les concepts de racisme, de préjugés et d’intolérance tout en encourageant des discussions sur le respect et la sécurité. Des mots justes et des illustrations émouvantes pour expliquer très simplement aux enfants ce qui se passe dans le monde, sans les inquiéter, mais sans rien leur cacher.

On me demande souvent à partir de quel âge doit-on aborder la question du racisme auprès des enfants. Ou encore, on me demande si j’ai une suggestion de lecture jeunesse sur le sujet. Le racisme et l’intolérance, écrit par Louise Spilsbury et Hanane Kai est le livre parfait pour parler de ce sujet délicat avec de jeunes enfants. Et quant à l’âge, eh bien ma nièce avait 4 ans lorsqu’elle m’a dit qu’elle était « noire » en pointant sa peau et qu’elle n’était pas comme les autres. Ma mère m’a raconté que j’avais à peu près cet âge lorsque je lui ai demandé pourquoi les gens disaient que j’étais noire. « Je ne suis pas noire! » aurais-je dit, perplexe. « Je suis brune!!! » Je pense que l’important est de partir des questionnements des enfants et d’y répondre au fur et à mesure. Dans tous les cas, ce livre est franchement génial pour expliquer ce qu’est le racisme sans être alarmiste ou inquiétant. Pour pousser la discussion plus loin, on pourra au besoin compléter avec d’autres livres.

Il y a dans cet album à couverture souple une table des matières qui renvoie à des numéros de page, mais pas de titre aux diverses sections référées. Le texte se lit comme une histoire, ce qui en fait un espèce d’hybride entre l’album et le documentaire, assez bien adapté au milieu scolaire. On retrouve aussi un glossaire, mais les mots listés dans celui-ci ne sont pas identifiés dans le texte. Enfin, il y a un index pour facilement retrouver les différents sujets abordés dans le livre.

Les illustrations sont douces et j’ai aimé retrouver le petit chat jaune aux pattes rayées de pages en pages. Pour débuter une conversation sur le racisme auprès de jeunes enfants (dès 6 ans), c’est le livre qu’il vous faut.

Pour vous procurer ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

Enfants du monde: Le racisme et l’intolérance
AUTEUR(S): Louise Spilsbury & Hanane Kai
ÉDITION: Scholastic, 2019
ISBN: 9781443176576
PRIX: 11,99$
6 ans et plus

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Le petit garçon qui venait de la Jamaïque, un beau récit d’immigration. Essayez aussi André a la peau noire, un livre pour débutants lecteurs sur le racisme, ou encore Unis par le jeu, un autre album-documentaire publié chez Scholastic.

Aujourd’hui au Sénégal

aujourd'hui sénégalBocar habite à Pikine, dans la banlieue de Dakar, et prépare en famille le mariage de sa soeur. Le récit de ses rêves et de ses émotions au fil des jours nous fait découvrir le Sénégal d’aujourd’hui. De nombreux volets à soulever et un superbe dépliant panoramique de quatre pages orne le point milieu du livre. À chaque page, une mine d’information documentaires (la cuisine, la famille, le ramadan…) répondent aux questions des enfants.

Au musée, nous avons appris le rôle très important que jouaient les femmes dans la société traditionnelle. M. Ndiaye nous a aussi parlé des femmes signares, ces Sénégalaises de l’époque des colonies qui se mariaient avec des Français. (p.23)

On en apprend beaucoup sur le Sénégal dans ce livre documentaire destiné aux enfants. Le mode de vie, les différentes ethnies peuplant le pays, les traditions, etc. Tout au long du livre, nous lisons le journal d’un jeune garçon toucouleur nommé Bocar vivant en banlieue de Dakar. Le ton est approprié pour les enfants et ils aimeront sans doute le format épistolaire du livre, qui rend la lecture facile et proche de la fiction. De nombreuses capsules d’information accompagnent le texte principal, traitant notamment de la nourriture, l’école, les croyances, la beauté et élégance, l’eau et l’électricité, ou le statut de la femme au Sénégal. Chaque entrée du journal de Bocar est une occasion d’en savoir plus sur la vie au Sénégal et on fini par se sentir très proche du personage principal (on partage ses joies, ses peines et ses déceptions). De nombreuses illustrations enjolivent le tout et cassent le texte parfois dense. Parfait pour l’enfant curieux ou celui qui doit se documenter sur ce pays pour un travail d’école (oral, recherche, etc.)

L’écrivain sénégalais Léopold Sédar Senghor et le poète antillais Aimé Césaire lancent le mouvement de la négritude à Paris en 1939. Ce mouvement intellectuel […] tendait à restaurer l’identité culturelle noire. (p.21)

Auteur(s) / illustrateur(s) : Fabrice Hervieu-Wane, Aurélia Fronty & Florent Silloray
Maison d’édition: Gallimard Jeunesse
Année de publication: 2005
ISBN: 2070501566
Public cible: 9 à 13 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook