Ma chèvre Karam-Karam

karam karamDeux amis, Konta et Samba, vont en pirogue au marché. Konta doit y vendre ses poissons, Samba veut y vendre sa chèvre. Les poissons n’ont plus leur mot à dire, la chèvre si. En tout cas, elle le pense. Et cette chèvre a décidé qu’elle ne serait pas vendue au marché. C’est une chèvre très intelligente. Elle sait que si elle se jette à l’eau, l’un des garçons va se lancer à sa poursuite. Elle sait qu’elle nage plus vite que lui, qu’elle court plus vite que lui, et qu’elle est bien plus maligne que lui. Elle sait qu’elle peut lui faire passer la pire matinée de sa vie, et ne jamais le laisser l’attraper. Mais elle sait aussi, cette petite chèvre, qu’elle a besoin d’un allié, d’un ami. Pour être sûre de ne jamais être vendue au marché. Et aussi parce qu’il est bien plus agréable d’avoir un ami qu’un ennemi. Et peut-être même parce qu’elle commence à éprouver de la compassion pour son pauvre poursuivant. Alors, après avoir mis toute son intelligence à l’épuiser, elle va mettre toute son intelligence… à se faire pardonner. (c) L’École des Loisirs

Les illustrations sont particulièrement douces et apaisantes. On s’y perd à les regarder longuement, avec leurs couleurs en tons de beige et leurs prises de vues originales. Quel bel équilibre de page en page! Sans lire le texte, les illustrations racontent elles-mêmes une histoire cohérente et complète. Le texte, toujours bien placé, ne casse pas la mise en page, bien au contraire; il la renforce avec doigté.

Le récit m’a plu. J’adore ces tranches de vies de contrées lointaines car elles me font voyager. Sans jugement, Ma chèvre Karam-Karam raconte l’histoire d’un garçon, d’une chèvre, et d’une journée ordinaire. Rassurant, chaleureux, plaisant. J’ai beaucoup aimé! L’avez-vous lu?

karam2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Satomi Ichikawa
Maison d’édition: L’École des loisirs
Année de publication: 2005
ISBN: 2211081975
Public cible: 5 à 7 ans.
Vous aimerez peut-être: Les récits de Satomi Ichikawa me rappellent ceux de Dominique Mwankumi. Utilisant les mêmes couleurs chaudes, les deux auteurs, l’un japonais, l’autre congolais, racontent tous deux la quotidienneté d’enfants africains.

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

For you are a Kenyan Child

for you are kenyan childImagine you live in a small Kenyan village, where the sun rises over tall trees filled with doves. You wake to the sound of a rooster’s crow, instead of an alarm clock and the school bus. Your afternoon snack is a tasty bug plucked from the sky, instead of an apple. And rather than kicking a soccer ball across a field, you kick a homemade ball of rags down a dusty road. But despite this, things aren’t that different for a Kenyan child than they would be for an American kid, are they? With so much going on around you, it’s just as easy to forget what your mama asked you to do!

A wonderful book full of the emotions of childhood and the reason of growing up. All children will be able to identify with the main character. Highly recommended. Presence of a few words in Swahili in the text (with translation).

* An Ezra Jack Keats New Writer Award

Author(s) / illustrator(s) : Kelly Cunnane & Ana Juan
Publisher: Ann Schwartz
Année de publication: 2006
ISBN: 978689861949
Target audience: 3 to 6 years old

FOLLOW MISTIKRAK! ON SOCIAL MEDIA

logo livreaddict  logo facebook

Je ne veux pas dormir

je ne veux pas dormirYoyo est une toute petite fille. Ce soir, elle a décidé qu’elle n’était pas du tout fatiguée! Ce tout petit livre a été un véritable coup de cœur! Depuis le temps que je cherchais des livres pour très jeunes enfants dont le personnage principal est une personne noire à laquelle les enfants de mon entourage pourront s’identifier! Et comme j’aurais voulu qu’on me lise les histoires de Yoyo étant enfant, car cette dernière me ressemble beaucoup. J’ai lu Je ne veux pas dormir à deux fillettes, l’une de 3 ans et l’autre de presque 4 ans. Elles ont – comment dire? – A-DO-RÉ. Elles se sont reconnues en Yoyo car elles aussi, parfois, ne veulent pas aller dormir. Elles ont bien vu que Yoyo devenait de plus en plus fatiguée à chaque page. Personnellement, j’ai adoré lire cette histoire, en prenant une voix de plus en plus fatiguée de pages en pages, en ajoutant de longs bâillements… C’était bien! À acheter de suite pour votre bibliothèque personnelle.

Coup de cœur !

je ne veux pas dormir 2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Susie Morgenstern & Marie Quentrec
Maison d’édition: Éditions Lito
Année de publication: 2010
ISBN: 9782244499444
Public cible: 3 à 5 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Je mangerais bien un enfant

je mangerais bienChaque matin, maman Crocodile apporte à Achille de bonnes bananes pour son petit déjeuner, et chaque matin, elle s’émerveille: «Mon fils, comme tu es grand, comme tu es beau, comme tu as de belles dents!» Mais un matin, Achille ne mange rien. Il ne veut pas de bananes. Ce qu’il veut, c’est manger un enfant. Ses parents s’inquiètent. Ils lui apportent une saucisse grosse comme un camion. Ils lui préparent un énorme gâteau au chocolat. Rien à faire. Ce que veut Achille, c’est manger un enfant. Qu’est-ce qui pourrait lui ôter cette idée de la tête? De rencontrer un enfant, peut-être?

C’était un véritable plaisir à raconter cette histoire à un enfant de 4 ans. L’enfant s’est reconnu dans le personnage principal, un petit crocodile qui se croit grand. Et moi, j’ai adoré la petite fille espiègle qui ne se laisse pas du tout impressionnée par ce dernier. Une belle histoire tout en ritournelles, drôle, que l’adulte lit un sourire en coin et que l’enfant écoute avec intérêt. Lui, un petit crocodile…? Mais non, il est déjà grand! 😉

Coup de cœur !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Sylvianne Donnio & Dorothée de Monfreid
Maison d’édition: L’école des loisirs
Année de publication: 2004
ISBN: 2211075622
Public cible: À partir de 3 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook