Estelle et Noé : À la découverte de l’univers!

Pourquoi vit-on sur une planète? Pourquoi la Lune change-t-elle de forme chaque nuit? Qu’Est-ce qu’un astéroïde, et à quoi sert le soleil? Estelle et Noé sont des enfants curieux. Ensemble, ils revisitent l’histoire de notre planète et révèlent les mystères de l’Univers grâce aux sciences. En suivant les héros Estelle et Noé dans leurs aventures, l’enfant découvre les mystères de l’espace, du système solaire et des planètes.

J’ai été surprise de constater que ce livre est en réalité une bande dessinée lorsque je l’ai feuilleté pour la première fois. En effet, son format carré rappelle plutôt celui de l’album illustré! Il s’agit donc d’une docu-fiction qui emprunte certains codes à l’album pour former un livre hybride qu’on rencontre plus rarement dans le monde de l’édition.

Dans ce livre, Estelle fait une entrée remarquée lorsqu’on l’a rencontre pour la première fois. Vêtue d’un costume d’astronome vraiment chouette qu’elle a fabriquée elle même, elle débarque dans le salon où se trouve Noé, le fils de la nouvelle amie de sa mère. Tout au long du récit, elle partage avec lui sa passion pour les planètes, les fusées et les étoiles.

Estelle et Noé partiront ensemble à la découverte de l’univers et le lecteur apprendra avec eux une foule d’informations assez pointues sur l’astronomie, par exemple que le diamètre de la terre est de 12 756 km, que la terre est recouverte à 70% d’eau, que la lune est un satellite dont la face cachée a été photographiée en 1959, que le système solaire s’est formé il y a environ 4,5 millards d’années, que la température au centre du soleil peut s’élever à 15 millions de degrés ou qu’il existe 88 constellations. L’histoire s’efface donc assez rapidement pour laisser place à cette aventure où Estelle partage ses connaissances avec Noé en parcourant l’infinité du cosmos. L’auteure, qui est aussi journaliste scientifique, utilise beaucoup les comparaisons pour aider les jeunes lecteurs à comprendre l’information.

Estelle est une petite fille noire très intelligente, courageuse et spontanée. Sa couleur de peau ne change absolument pas le récit, ce qui fait d’elle une représentation positive de la diversité raciale en littérature jeunesse!

POUR VOUS PROCURER CE LIVRE, CLIQUEZ SUR LE BOUTON CI-DESSOUS:
Estelle et Noé: À la découverte de l’univers!Bouton acheter petit
AUTEUR(S) : Laureen Bouyssou & Camouche
ÉDITIONMillepages, 2020
ISBN: 9782842184698
6 à 10 ANS

Ce livre vous a plu ?
Vous aimerez peut-être Gus et Lina: Explorateurs de l’espace ou encore C’est quoi… une étoile?, deux livres-jeux sur la thématique de l’astronomie.

   

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Plus tard, je serai… paléontologue

plus tard je serai paléontologue Silvia BaroncelliAlexis adore jouer dans le bac à sable. Lui et ses amis s’intéressent à toutes les choses qui y sont enterrées. Quand Alexis creuse, il fait semblant d’être un paléontologue célèbre.

J’ai eu un peu de mal à exploiter ce livre en animation. Le récit est constitué d’un monologue fait par Alexis qui s’adresse directement au lecteur dans de larges bulles de bandes dessinées. Ces phylactères brisent l’équilibre entre le texte et l’image: par exemple, sur une page il y a Alexis, ces amis et cet énorme phylactère, et sur la page d’à côté, il n’y a que du sable et un os à demis enfouis dans le sable. Parfois, les phylactères sont remplacés par des encadrés qui occupent la totalité d’une page; seul un lecteur avancé comprendra pleinement ce que sont les phylactère et pourquoi ceux-ci sont parfois absents. Toutes les illustrations se ressemblent: on y voit les amis explorer le sable. Quoi qu’à un moment, il y a Alexis qui a magiquement voyagé dans le temps et l’espace pour ce rendre dans un labo où des scientifiques analyse des fossiles. J’ai vraiment senti que les auteurs cherchaient à s’approcher de ses émissions télévisées éducatives de la même lignée que les capsules de Pichu à la fin de chaque épisode des Mytérieuses Cités d’Or… Le tout est assez confus et mal adapté à la lecture à voix haute. Le livre se clôt par une liste de « mots à connaître pour être paléontologue », mais les définitions sont trop complexe pour le lectorat cible du livre. Par exemple, le mot « crâne » est défini par « partie osseuse de la tête »…

Un livre plutôt difficile à travailler avec les enfants, donc, et ce, même s’il leur est destiné. Cela dit, le personnage principal et plusieurs personnages secondaires sont noirs, permettant ainsi à nos fils et nos filles de s’y identifier plus facilement. Alexis est imaginatif, déterminé, intelligent. Pour la représentation positive d’un personnage de descendance africaine, on aime. Pour la qualité littéraire, on repassera. Dommage!

Auteur(s) : Connie Colwell Miller & Silvia Baroncelli
Maison d’édition: Saunders Book company Bouton acheter petit
Année de publication: 2016
ISBN: 9781770923577
Lectorat cible: 6 ans et plus

Vous aimerez peut-être: J’aime mon métier: conducteur de machines, pour accompagner vos enfants dans la construction de leurs rêves.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

La ruelle

la ruelle« Élodie, je reviens. Attends-moi deux minutes. » Mais Élodie n’attendra pas son papa. Elle s’aventurera dans la ruelle. SEULE. Quelles découvertes y fera-t-elle ?

Les pages de garde nous font découvrir la ruelle qui s’étend derrière chez Élodie. On reconnaît facilement les ruelles montréalaises, avec leurs arbres matures, leurs jardins communautaires, leurs écureuils , leurs clôtures dépareillées, leurs sols couvert de jeux d’enfants et leurs cordes à linge. Dans la ruelle qui borde la maison d’Élodie, on y découvre les maisons des voisins : Aimée, chez monsieur Lagacé, Madame Lavoie, Monsieur Bélair, Monsieur Brochu, Madame Bernard et son bouvier, Monsieur Desjardins et les fourmis. Le lecteur s’amusera à se référer aux pages de garde pour se repérer dans l’histoire et imaginer lui-même tout ce qui se passe dans cette ruelle.

Le texte est écrit au présent et à la première personne du singulier. C’est en effet le point de vue d’Élodie que l’on découvre tout au long du récit. Élodie qui saute comme dans une marelle, Élodie qui tourne sur elle-même tel une toupie, Élodie qui explore, Élodie qui découvre. On la suit dans ce court moment de découverte où elle rencontrera une nouvelle amie. Leur rencontre d’ailleurs est savoureuse: elles se font des grimaces, puis éclatent de rire. C’est le début d’une nouvelle amitié. Élodie est Noire et vit une existence typiquement montréalaise. On ne mentionne rien sur ces origines. Élodie est simplement une petite fille qui vit dans une maison donnant sur une ruelle arrière. C’est tout.

Le format à l’italienne de cet album splendide rappelle, par sa longueur, la linéarité des ruelles montréalaises. Les auteurs ne s’empêchent pas quelques fantaisies en optant de manière impromptue pour une mise en page verticale; il faudra donc tourner l’album de sens pour continuer la lecture. Un récit du quotidien drôle et touchant par sa familiarité. Le texte, majoritairement en prose, intègre de manière harmonieuse des phylactères empruntés aux bandes dessinées lorsqu’il y a présence de dialogues, parfois en hors-champs. Je recommande vivement !

la ruelle 2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Céline Comtois & Geneviève Després
Maison d’édition: D’eux Bouton acheter
Année de publication: 2017
ISBN: 9782924645161
Public cible: 4 à 11 ans.
Vous aimerez peut-être: Un petit garçon qui avait peur de tout et de rien, un livre jeunesse québécois.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

 

Vers les mers glacées du pôle nord

mers glacéesÉté 1908. Une expédition américaine tente un prodigieux exploit: rejoindre le nord du Canada en navire puis, après la nuit boréale, filer à traîneau sur la fragile banquise vers le sommet du monde. Leur objectif: être les premiers à atteindre le pôle Nord.

À bord de ce bateau, il y a Mathew Henson, un Afro-américain qui travaillait jadis dans un magasin de chapeaux. Cette histoire vraie, basée sur la conquête du pôle Nord, ne dit pas qui a atteint le Nord en premier. Peary ou Henson? Quoi qu’il en soit, l’Amérique du début du siècle dernier n’était pas prête à accepter qu’un Noir accomplisse un tel exploit. La participation d’Henson sera même ignorée jusqu’en 1945 où le président Eisenhower l’invite à la maison blanche…

Les modèles noirs sont nombreux, même s’ils sont souvent ignorés ou reçoivent moins d’attention que leurs égaux blancs. L’histoire de Mathew Henson en particulier me fascine. Ce roman a tout pour piquer la curiosité des préados et des adolescents: de l’aventure, de l’action, un petit côté personnel car c’est Henson lui-même qui raconte l’histoire, un contexte historique intéressant.

Enseignants, pourquoi ne pas intégrer la lecture de ce livre au curriculum d’histoire, de français ou d’éthique et culture religieuse?

Parents, votre enfant doit faire un exposé oral sur un personnage ayant marqué l’histoire, pourquoi ne pas lui proposer Mathew Henson? Petit extrait:

Le commandant [Peary] avait réalisé son rêve de jeunesse: en revenant du pôle, il était devenu un héros. Pour moi, la vie fut un peu moins rose: en revenant en Amérique, je redevins un Noir. Plusieurs journaux se demandèrent pourquoi Peary m’avait choisi moi, un Nègre, pour l’accompagner au pôle. Dans certains articles, mon nom n’était même pas cité: j’étais juste le « serviteur de couleur » de Peary. Parfois, les journalistes ne parlaient pas du tout de moi, comme si je n’existais pas, comme si Peary avait tout fait tout seul. Il semblait inconcevable qu’un Noir puisse être courageux, intelligent et digne d’un exploit. p. 119-120.

Auteur : Philippe Nessmann
Maison d’éditionFlammarion Bouton acheter petit
Année de publication: 2014
ISBN: 9782081336865
Public cible: 11 ans et plus

Vous aimerez peut-être: À la recherche d’autres modèles positifs pour les jeunes? Je vous suggère Josephine.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Belles coccinelles

belles coccinellesVers 5-6 ans, les enfants comprennent mieux les différences ethniques et raciales. Certains enfants ont le privilège de voir des images d’eux-mêmes dans les médias et la littérature jeunesse beaucoup plus souvent que d’autres et ce, sans effort. D’autres, issus des minorités visibles, n’ont pas (encore) ce privilège. J’ai trouvé ce livre pour apprentis lecteurs à ma bibliothèque municipale. Un garçon noir et aux cheveux crépus explore son environnement et se demande où se cachent les coccinelles de son jardin. Mine de rien, ce livre peut contribuer à faire voir à l’enfant noir un reflet de lui-même dans un objet médiatique, surtout à un âge où il développe son identité ethnique et raciale. Un texte facile à lire, parfait pour le lecteur débutant. De très jolies illustrations au crayon de bois parfait le tout. À lire!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Dana Meachen Rau & Christine Schneider
Maison d’édition: Éditions scholastic
Année de publication: 2009
ISBN: 9780545987431
Public cible: À partir de 6 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook