Jean-Michel Basquiat: L’enfant radieux

Jean-Michel Basquiat l'enfant radieuxQuelque part à New York, dans le Brooklyn des années 1960, un petit garçon rêve de devenir un artiste célèbre. Un peu plus tard, cet enfant sauvage, génial et rayonnant, fera de lui-même un Roi… Figure de l’underground new-yorkais, Jean-Michel Basquiat, avec ses graffiti et ses peintures, fut propulsé au rang de célébrité et de monument culturel dans les années 80. Ami d’autres artistes de l’époque, tels que Andy Warhol et Keith Haring, il a incarné, mieux que quiconque, l’avènement du Street Art, spontané et libre, ayant l’espace urbain pour terrain de jeu et de création grandeur nature.

Honte à moi, je ne connaissais pas Jean-Michel Basquiat. Cet album jeunesse signé Javaka Steptoe me la fait découvrir de très belle façon. Comme Basquiat, Steptoe s’est inspiré de divers éléments de la ville de New York pour illustrer ce livre notamment sur des matériaux récupérés tels que le bois. Ce magnifique travail d’artiste donne lieu à de superbes compositions riches tout en relief et en profondeur. L’auteur a choisi de ne pas reproduire ou d’intégrer des copies de véritables peintures de Basquiat; plutôt, il a créé ses propres interprétations de certaines pièces de l’artiste. Cette démarche, parce qu’elle réinterprète une œuvre, nous pousse à en savoir plus tant Basquiat que Steptoe.

Le texte retrace la vie de Basquiat, de l’enfance jusqu’à la reconnaissance artistique. Le livre se termine par un dossier informatif qui nous en apprend beaucoup sur celui qu’on a d’abord connu sous le nom de « SAMO(c) »: Ses origines haïtiennes et portoricaines, son goût pour le célèbre tableau Guernica de Pablo Picasso, son éveil l’engagement et la guérison par l’art, son addiction à la drogue, et sa mort, soudaine, à l’âge de 27 ans. On y découvre également le symbolisme dans l’œuvre de Basquiat. Enfin, par le biais de la maladie de la mère de Basquiat, l’auteur aborde le thème de la santé  mentale.

Cet album saura intéresser les préadoslescents et les adolescents; n’hésitez pas à le leur faire lire !

* Prix Caldecott 2017

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Javaka Steptoe
Maison d’édition: Le Genévrier
Année de publication: 2016
ISBN: 9782362900402
Public cible: À partir de 8 ans
Vous aimerez peut-être: Harriet Tubman et la terre promise.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Moi Dieu Merci qui vis ici

moi dieu merci qui vis iciL’histoire vraie de Dieu Merci, qui a fui son pays, l’Angola, pour la France. Les douleurs de l’exil, mais aussi l’espoir sont évoqués avec justesse et respect, avec des mots et des images vraies et pudiques. Cet album est empreint d’une force poétique (et politique), qui affirme, de superbe manière, le droit pour chacun de vivre, ici ou ailleurs en paix et sereinement.

Je suis né là-bas. Un jour, j’ai dû fuir. Aujourd’hui, je suis ici, en vie.

Voilà un livre poignant qui a beaucoup à offrir. D’abord, un texte fort, un récit intimiste narré par un homme ayant fui son pays et qui confie au lecteur ses aspirations, ses craintes, les obstacles qu’il a dû surmonter, ses inquiétudes et ses espoirs. Il offre un regard lucide sur les éléments politiques, sociaux et historique qui ont miné son pays, l’Angola:

Depuis des années, sur la terre de mes aînés, des Angolais tuaient des Angolais mouraient. Les autres pays regardaient et semblaient dire: tant pis. Pourtant c’étaient eux qui, il y a longtemps, avaient allumé l’incendie. Et moi, Dieu Merci, j’ai grandi sur cette terre, par eux meurtrie.

moi dieu merci qui vis ici 2

Le livre s’adresse au 6 à 9 ans selon l’éditeur, mais je le suggérerais plutôt aux 8 à 12 ans. C’est un livre particulièrement adapté à une exploitation en classe puisqu’il permet aux jeunes lecteurs de développer leur esprit critique et de s’interroger sur leur propre privilège. Questionnez-les sur l’immigration, sur le statut de réfugié, sur leur sentiment d’être « chez soi », sur les impacts contemporains de la colonisation. Les illustrations sont riches, et soutiennent à merveille le texte de Lenain, connu pour aborder dans ses livres des sujets graves ou difficiles avec sobriété et légèreté. Fameux.

Coup de cœur!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Thierry Lenain & Olivier Balez
Maison d’éditionAlbin Michel Jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 2008
ISBN: 9782226324610
Public cible: 8 à 12 ans
Vous aimerez peut-être: Le Prince bégayant , Un homme ou Lily, des livres d’images pour lecteurs avertis abordant des sujets délicats.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Amé et les bons bonbons

amé bonbonsLa petite sœur d’Amé est malade. Amé et sa famille vont aller dans un autre pays pour la soigner… Mais est-ce qu’il y a des bonbons dans tous les pays? Petit extrait:

Amé va à l’école avec des pommes dans son sac. Pas de bonbons. Il a des amis noirs, des amis pas noirs. C’est bon. (p.31)

Une « première lecture » intelligente qui aborde des thèmes tels que l’immigration, la maladie et l’adaptation. Présentation des personnages en début de livre. En fin de livre, on invite l’enfant à se questionner: « Quelles sont les ressemblances et les différences entre Amé et toi? » (p.46), « Imagine que tu dois partir longtemps dans un pays étranger, comme Amé. Qu’apporterais-tu dans ta valise? » (p.47). Belles illustrations. Pour lecteurs de niveau intermédiaire (2-3 phrases par page, présence de chapitres). En quatrième de couverture, cette phrase boiteuse: « [Amé] court avec ses petits pieds noirs. » Pourquoi avoir spécifié que ces pieds sont noirs? Non seulement les images sont assez évocatrices, mais jamais on ne lirait quelque chose comme « [Justin] court avec ses petits pieds blancs ». Douteux.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Sylvie Massicotte & Christine Battuz
Maison d’édition: Éditions La Courte Échelle Bouton acheter petit
Année de publication: 2009
ISBN: 9782896511778
Public cible: À partir de 6 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Ma première… visite à l’hôpital

visiteQuand on n’est jamais allé à l’hôpital, la première visite peut sembler effrayante. Mais pas si tu ressors avec un plâtre vert fluo, tout comme Aisha!

La collection « Ma première… » regroupe des histoires somme toute informatives sur les premières expériences de la vie. Les illustrations, un peu répétitives et semblables les unes aux autres, supportent tout de même bien le texte. La narration au présent permettra à l’enfant d’âge scolaire ayant un bon niveau de lecture de lire le texte facilement lui-même. Les mots en caractères gras se retrouvent dans un glossaire à la fin du livre.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Ève Marleau et Michael Garton
Maison d’édition: Éditions Scholastic Bouton acheter petit
Année de publication: 2011
ISBN: 9781443106443
Public cible: À partir de 4 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook