Le grain de sable: Olivier Le Jeune, premier esclave au Canada

grain de sableOriginaire de l’île de Madagascar, Olivier Le Jeune arrive dans la ville de Québec en 1629 en tant qu’esclave. Il avait 10 ans. Au-delà de son statut d’esclave, il est la première personne d’origine africaine à habiter de manière permanente au Canada. Ce livre, inspiré de ce qu’il a réellement vécu, suit le parcours d’Olivier Le Jeune, de sa capture à Madagascar jusqu’à son arrivée dans la ville de Québec. On apprend comment il a pu s’adapter à sa nouvelle réalité dans les débuts de la Nouvelle-France.

Vous avez sans doute déjà entendu parler de Webster. Il est un artiste hip-hop qui se passionne pour l’histoire, notamment celle de la présence noire et de l’esclavage au Québec. Il offre des ateliers dans les écoles (et les bibliothèques!), anime des émisions culturelles et a mis sur pied les tours guidés de la ville de Québec à propos de la présence des Noirs dans la capitale québécoise. Quand j’ai su qu’il avait écrit un livre jeunesse, j’avais très hâte de le lire.

Ce livre de 80 pages d’une qualité indéniable dévoile un pan de l’histoire méconnu au Québec. Il représente bien le devoir de mémoire. Certains passages sont assez cru; on ne tente pas de romancier l’esclavage ici. La plume de Webster est solide, précise, et les illustrations de Valmo prennent à l’occasion le relais pour raconter cette histoire troublante. Le texte se lit comme un poème. On retrouve en fin d’ouvrage un glossaire faisant la liste des mots que les jeunes lecteurs pourraient ne pas connaître, ainsi qu’une biographie d’Olivier Le Jeune et d’une liste d’ouvrages de référence. À noter que le livre peut très bien être exploité avec des élèves du 2e et 3e cycle du primaire, ou du secondaire.

Enseignants, voici quelques idées d’exploitation en milieu scolaire:

  • Préparez une intention de lecture: Que cherche-t-on à savoir en lisant ce livre ? Laissez les élèves répondre (des réponses intéressantes seraient: Qui était Olivier Le Jeune? D’où venait-il? Que lui est-il arrivé? À quelle époque se déroule l’histoire en en quoi cela influence le récit? etc.)
  • Explorer l’importance des illustrations comme procédé narratif. Les pages 18-19, 28-29, par exemple, font avancer l’histoire sans l’usage de mots. Comme est-ce possible?
  • Demandez à vos élèves d’effectuer une recherche à la bibliothèque sur l’île de Madagascar, sur la Nouvelle-France, sur les Jésuites, sur la traite des fourrures, ou sur les conditions de vie des noirs durant l’esclavage.
  • En cours de français, vous pouvez faire un atelier de Slam et jouer avec les mots et le rythme de la langue avec vos élèves.
  • Créez une boîte de mots nouveaux issus du livre à laisser dans votre classe. De temps en temps, vous pouvez piger un mot nouveau et mettre au défi vos élèves de l’utiliser au courant de la journée (ou de la semaine).
  • À la fin d’une lecture commune en classe, interrogez vos élèves: Qu’ont-ils appris? Y a-t-il des choses qui les ont surpris? Auraient-ils aimé une fin différente? Connaissent-ils d’autres livres qui traitent de l’esclavage?

Coup de coeur! 

Webster est un artiste et activiste canadien. 

webster

Coup de coeur! 

POUR VOUS PROCURER CE LIVRE, CLIQUEZ SUR LE BOUTON CI-DESSOUS:
Le grain de sableBouton acheter petit
AUTEUR(S) : Webster & Valmo
ÉDITIONSeptentrion, 2019
ISBN: 9782897910815
Prix: 19,95$
8 ans et plus

Ce livre vous a plu ?
Vous aimerez peut-être La détermination de Viola qui retrace le parcours de vie de Viola Desmond, une femme noire qui a refusé de quitter l’espace réservé aux Blancs dans un cinéma canadien. Essayez aussi À la découverte du Canada: L’héritage noir.

détermination viola desmond    héritage noir canada

 

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Rêves amers

Rêves amersAvec Rêves amers, Maryse Condé dresse un portrait sombre mais tout à fait réaliste des conditions de vie en Haïti à l’époque où Jean-Claude Duvalier présidait le pays. Elle narre à la troisième personne le difficile parcours de Rose-Aimée, une jeune fille issue d’une famille pauvre vivant dans la région du Cap. Ses parents la placent comme domestique au service d’une bourgeoise qu’ils croient honnête mais qui se révèle violente et injuste. (c) Bayard Jeunesse.

Ce roman, paru pour la première fois en 1987 sous le titre Haïti Chérie dans le magazine Je Bouquine, contient 79 pages qui se lisent d’une traite. Il est tout adapté aux lecteurs de niveau avancé appréciant les romans sans images. Condé a une incroyable capacité à jouer avec les mots pour évoquer des images vives. Les mots difficiles sont définis en bas de page. Tontons Macoutes, Vaudou, loas, Gonaïves, glaces frescos et tap-taps sont autant d’éléments haïtiens qui ponctuent le récit. J’aurais aimé que l’auteure donne plus d’informations sur le contexte socio-historique qui a mis la table à des problématiques comme les Restaveks (les enfants-esclaves) et l’embauche d’hommes haïtiens pour travailler dans les champs de canne à sucre dominicains dans les années 1980. Difficile pour un jeune lecteur de comprendre certains éléments clés du récit comme la pauvreté, l’exode, la dictature ou le travail forcé des enfants. Attention ! Le récit se termine par la mort du personnage principal et de sa meilleure amie, forcées à sauter du bateau qui devait les mener clandestinement à Miami, surprises par des gardes-côtes américaines. Pour lecteurs avertis. Pour les enseignants, vous trouverez une fiche pédagogique sur le site de l’éditeur.

* Recommandé par le ministère de l’éducation nationale de France.

Maryse Condé est une auteure née en Guadeloupe.

Maryse Condé

Auteur(s) / illustrateur(s) : Maryse Condé
Maison d’édition: Éditions Bayard Jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 2001
ISBN: 9782747083423
Public cible: 11 ans et plus
Vous aimerez peut-être: Ti-Pinge, un conte avec un personnage Restavek pour les enfants de 6 à 10 ans.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Moins que rien

Moins que rienÉliette frissonne. Elle a froid malgré la tiédeur de la nuit tropicale. Peut-être a-t-elle de la fièvre. Elle n’est qu’une petite « lapourça » et personne ne prend vraiment soin d’elle. Elle pense à son étoile filante. Elle croit aux signes. Quelque chose va se passer. Quelque chose de tellement fort que sa mère retrouvera du travail et un peu de dignité. Et Éliette pourra enfin retourner chez elle, là-bas, derrière les montagnes violettes de l’Artibonite.

L’avant-propos du roman nous informe qu’Haïti est aujourd’hui l’un des pays les plus pauvres du monde et où des milliers d’enfants sont des domestiques livrés aux caprices de leurs maîtres. Le ton est ainsi donné; on ne s’attendra donc pas à une représentation positive de ce pays et on suppose que le récit ne s’intéressera qu’au travail domestique des enfants plutôt qu’à la richesse de ce pays. Les enfants domestiques sont une réalité et il est aussi important d’en parler. Mais compte-tenu qu’Haïti reçoit généralement une couverture médiatique plutôt négative, j’aurais aimé lire une histoire autre que celle-là. Eh bien ! Ce sera pour un autre roman.

La plume d’Yves-Marie Clément est claire et concise, et raconte les atrocités que subit Éliette. On s’attache rapidement à elle et à ses malheurs dans cette ville qui, ironiquement, s’appelle Ville Bonheur. Le texte comprend quelques mots en créole non traduits, dont la célèbre berceuse d’Haïti que l’on chante avant l’heure du dodo :

Dodo ti pitit manman, do-o-do ti pitit papa. Si ou pa dodo krab la va mange. Si ou pas dodo krab la va mangé !

J’aurais aimé une traduction des mots et expressions créoles; le lecteur aurait ainsi pu se familiariser un petit peu avec la culture haïtienne. Un dossier sur le contexte du roman à la fin du livre aurait aussi été intéressant. Dommage. L’histoire se termine tout de même sur une note d’espoir.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Yves-Marie Clément
Maison d’édition: Talents hauts Bouton acheter petit
Année de publication: 2018
ISBN: 9782362662331
Public cible: À partir de 11 ans

Vous aimerez peut-être: Le retour du petit mousse, un roman jeunesse se déroulant en Haïti.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Tibouchina: Conte créole bilingue

1312349-gfTibouchina, c’est l’histoire d’une enfant de Guadeloupe. Maltraitée par une marâtre, Tibouchina décide de se faire aider par deux de ses amis de classe pour se sauver, « maronner ». Elle part à la recherche de sa vraie mère. Un voyage initiatique à travers l’Île, de la Basse-Terre à la Grande-Terre, une quête d’identité au cours de laquelle elle découvre la tendresse de Choubouloute, l’affection de Pipilite, la générosité de ceux et celles qui vont l’aider à échapper aux gendarmes à sa recherche.

Tibouchina est un très beau livre relié et au papier glacé. Les illustrations nettes aux couleurs franches et froides de Biscuit sont agréables et douces. C’est un genre qu’on aime ou pas, mais j’aurais bien aimé quelque chose de plus vif, de plus pimenté pour accompagner le texte de couleurs chaudes qui, pourquoi pas, aurait bien illustré la vie quotidienne des îles. Bref, le texte est bien raconté et les illustrations sont magnifiques, mais on dirait qu’elles ne vont pas ensemble. La mise en page est assez quelconque; certaines doubles page n’ont pas du tout d’images et le format carré du livre leur donne une lourdeur visuelle au texte. Aucune double page illustrée. Ce format m’a un peu dérangée. Est-ce un roman? Est-ce un livre d’images? Difficile à dire… Trop gros pour les enfants d’âge préscolaire, trop de mots pour débutants lecteurs, mais trop petit pour lecteurs de romans avancés qui n’aimeront peut-être pas non plus le format qui rappelle celui d’un album.

Le titre indique « Conte créole bilingue », mais il s’agit plutôt d’une série de petits contes qui se présentent comme les chapitres d’une même histoire. Le livre contient en réalité deux récits identiques, l’un en français, l’autre en créole guadeloupéen: les 44 premières pages constituent la version française, et la quarantaine de page suivante constituent la version créole. Le titre me laissait plutôt croire qu’il n’y aurait qu’un seul conte raconté simultanément en deux langues, mais ce n’est pas le cas. Il aura fallu dire: « Version créole incluse » ou quelque chose comme cela.

Le livre est beau et de qualité (super à offrir en cadeau!), on en apprend beaucoup sur la vie et la culture en Guadeloupe, mais le format ne me plaît pas. À lire quand même, car il ne s’agit que de mon opinion personnelle. D’ailleurs, le texte est magnifique, les histoires sont intéressantes et les illustrations sont belles!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Hector Poullet & Biscuit
Maison d’édition: Éditions Orphie
Année de publication: 2011
ISBN: 9782877637190
Public cible: 6 à 9 ans

Vous aimerez peut-être: Contes d’Haïti, un livre au format semble à celui de Tibouchina.

En savoir plus sur Hector Poullet, auteur guadeloupéen

Hector-Poullet

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

L’oranger magique : Conte d’Haïti

oranger magiqueIl y a bien longtemps, vivait une petite fille qui faisait la joie de ses parents. Hélas! le malheur, on le sait, arrive souvent sur la pointe des pieds… Et voilà Élise obligée de vivre avec une femme qui n’a vraiment rien d’une mère.

Voilà un conte d’Haïti sous forme d’album jeunesse qui plaira aux enfants. J’ai beaucoup aimé la mise en page variée et les illustrations aux traits épais. Récit réussi. Quelques passages créoles. À découvrir!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Marie-Célie Agnant & Barroux
Maison d’édition: Les éditions 400 coups
Année de publication: 2003
ISBN: 2895401381
Public cible: À partir de 6 ans

Vous aimerez peut-être: Bonnet rouges, bonnets blancs: Un conte antillais.

En savoir plus sur l’auteure canadienne d’origine haïtienne, Marie-Célie Agnant

marie célie agnant

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Cruelle Cruellina

cruelleCruellina est une sorcière méchante, plus laide qu’un vieux pou, qui vit dans les égouts et qui utilise les enfants pour se faire des meubles. La curiosité de Casimir Menhir, alliée à l’intrépidité de Ninon Carton, les mène tout droit dans la grotte de la sorcière crasseuse où ils deviennent balai et robinet. Pauvre Cruellina ! Elle ne sait pas sur qui elle vient de tomber…

Parfait pour l’Halloween, ce livre plaira aux enfants qui auront assez de courage pour le lire le soir avant de se coucher… 😉 Jolies illustrations colorées et rigolotes. Un personnage noir, un garçon, qui se donne le droit d’avoir peur, de pleurer et d’être courageux. Plusieurs expressions, tournures de phrases et mots québécois.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Carole Tremblay & Dominique Jolin
Maison d’édition: 400 coups Bouton acheter petit
Année de publication: 2009
ISBN: 9782895404378
Public cible: À partir de 7 ans

Vous aimerez peut-être: La grande nuit d’Halloween, une histoire pour attendre le 31 octobre.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Ti Pinge

pingeTi Pinge vivait avec une parente éloignée, Madame M, qui ne l’aimait guère. Toute la journée, c’était Ti Pinge par-ci, Ti Pinge par-là. Vous vous rendez compte? Passer toute sa vie ainsi! Mais voilà, notre astucieuse Ti Pinge, avec la complicité de ses petites camarades de classe, échafauda un scénario qui lui permettra de déjouer le stratagème malveillant de Madame M. Cet album est un message d’amour et d’espoir adressé aux enfants du monde à qui le respect est refusé.

English summary: Ti Pinge lived with a distant relative, Madame M, who didn’t like her one little bit. All the live long day, it was « Ti Pinge » here and « Ti Pinge » there. Juste imagine! Spending your whole life saying « yes ma’am » here, and « Yes, Ma’am » there. But in this story, clever Ti Pinge, with the help of here classmates, comes up with a way to turn the tables on Madame M who had a nasty trick in store for her. This book is a message of love and hope for all the children of the wolrd who suffer disrespect.

Mon avis : Joujou Turenne sait comment raconter les histoires, c’est le cas de le dire! Quel conte intéressant, vibrant! Tous les ingrédients du conte sont là: une narration pleine de vie et de surprises, un récit où tout est possible (« parole de conteuse! »), le mystère, la morale de l’histoire, les « krik! » auxquels il faut répondre « Krak! », les « Mistikrik! » auxquels il faut répondre « Mistikrak! », et, petit bonus, un arrangement musical très réussi par Harold Faustin, jazzman montréalais. Au niveau technique, la qualité du son sur le CD est un peu sourd et ceux, mais rien de catastrophique. J’ai moins aimé les illustrations, que j’ai trouvées un peu fades, et la mise en page manquait de dynamisme. Mais comme toujours, ce n’est que mon avis personnel. Quelques passages en créole, traduits à l’écrit uniquement (et non sur le CD audio). Toutefois, cela ne gêne en rien la compréhension du récit. Ti Pinge est ce qu’on appelle en Haïti, une restavek, une enfant faisant du travail domestique dans une famille qui n’est pas la sienne. Pourtant, l’histoire de Ti Pinge est universelle et résonne chez tous les enfants du monde dont l’innocence est bafouée. L’album bilingue (anglais et français) se termine par un mot qui sensibilise les lecteurs à la maltraitance des enfants. Ti Pinge, un conte merveilleux – que dis-je? Fabuleux! – à lire, relire, écouter et réécouter jusqu’à l’âge de 10 ans (ou encore plus si vous êtes comme moi). Je le recommande vivement! Écouter un extrait.

My thoughts: Loooooved this book. Amazing storytelling on Turenne’s part, great musical arrangements, very enjoyable. Double-sided book: one side is in english, the other is in french. Accompanying audio disk is bilingual as well. A story on Restavecs, Haiti’s children domestic servants.

Vous aimerez peut-être: La sanza de Bama, un récit sur la maltraitance accompagné d’un CD audio.

*Prix Anselme-Chiasson remis à Joujou Turenne par le festival Contes en Îles pour l’ensemble de son oeuvre

Coup de coeur !

Loved this book!

Joujou Turenne est une auteure et conteuse professionnelle québécoise d’origine haïtienne.

joujou

Trucs et astuces pour utiliser ce livre avec un groupe scolaire

Un livre jeunesse pour souligner le Mois de l’Histoire des Noirs.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Joujou Turenne & Karen Hibbard Bouton acheter
Maison d’édition/Publication company: Planète rebelle
Année de publication/publication date: 2006
ISBN: 2922528642
Public cible/Target audience: 6 à 10 ans/6 to 10 years old

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

La sanza de Bama

sanza

En Afrique, on dit que les sons magiques produits par la sanza peuvent transformer l’être le plus méchant en champion de la gentillesse et changer la violence en tolérance. Longtemps les humains n’eurent pas connaissance de ce merveilleux instrument de musique qui adoucit les moeurs. Les puissants génies, les djinns, ne pouvaient pas confier ce trésor à n’importe qui. Ils attendaient que Bama naisse, au bord d’un marigot, parmi les crocodiles, pour lui révéler le secret de la sanza. Bama, un enfant au destin hors du commun…

Mon avis: Accompagné d’un CD de musique de sanza du Gabon, du Zimbabwe, du Congo, de Madagascar, de République Centrafricaine et de Tanzanie, cet album aborde les thèmes de la musique, de la méchanceté, des enfants esclaves et de la résilience. Illustrations aux couleurs chaudes et aux traits vifs et épais. Approprié aux enfants d’âge scolaire, ce livre peut constituer une porte d’entrée intéressante vers une discussion sur la maltraitance des enfants et la solidarité. l’album peut aussi être exploité du point de vue de la musique pour partir à la découverte d’un instrument méconnu: la sanza.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Jean-Yves Loude & Frédérick Mansot
Maison d’édition: Éditions Belin Bouton acheter petit
Année de publication: 2008
ISBN: 9782701148502
Public cible: À partir de 7 ans

Vous aimerez peut-être: Aussi publié chez les éditions Belin, il y a le livre Mbéla et la perle de Mamiwater.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook