Cours!

Cours! Davide CaliDepuis qu’il est petit, Ray se bat tout le temps. Maintenant qu’il est au collège, la colère continue à le submerger. Jusqu’à l’arrivée d’un nouveau proviseur qui, au lieu de le punir, lui propose de se battre contre lui.

Quoi ne pas aimer de cet album? Il est tout simplement sublime; je l’ai adoré! Je l’ai lu plusieurs fois au cours des dernières années et chaque fois, j’ai la larme à l’œil. L’auteur a un style efficace et poignant. Il maîtrise parfaitement son récit et nous le livre de merveilleuse façon. L’histoire est courte, mais on a suffisamment le temps de connaître et de s’attacher à Ray ainsi qu’à ce qu’il vit. D’ordinaire, je suis plutôt indifférente aux variations typographiques dans les livres jeunesse, mais dans « Cours!« , elles sont utilisées à bon escient et avec parcimonie, toujours pour mettre l’emphase sur une émotion ou un événement important. L’histoire est comme une boucle: le jeune ray aidé par son directeur d’école, trouvera un sens à sa vie et un moyen de canaliser sa colère. Plus tard, il deviendra lui aussi directeur d’école et prendra sous son aile un jeune étudiant qui lui le garçon qu’il était.

« Cours! » traite de racisme, mais sans tomber dans le piège du sauveur blanc. Le directeur, un homme blond ancien boxeur, aidera le jeune Ray à utiliser la tempête qui tourbillonne en lui pour dépasser ses limites plutôt que de donner des coups aux idiots de l’école. Avec son aide, Ray découvrira comment le sport peut l’aider à grandir et que dans la vie, « parfois il faut juste arriver à la fin, même sans gagner ». Rapidement, le directeur d’école s’efface pour donner toute la place au jeune garçon qui trouvera sa propre voie. De plus, on ne remet pas en question le racisme dont Ray est victime. Il est là, il existe, et Ray souhaite simplement qu’on le considère qu’on un être humain à part entière.

Cours davide cali maurizio quarello 2

Les illustrations participent autant que le texte pour nous raconter l’histoire de ce garçon noir victime de racisme et en colère. Par exemple, le livre s’ouvre sur une illustration d’un homme noir cravaté qui se regarde dans le miroir, annonçant ainsi un flashback, sans que ce soit dit explicitement dans le texte. Le coup de crayon est franc et précis. La palette de couleurs aux tons neutres et feutrés donnent l’impression d’être des photographies de générations passées. J’ai été habitée par ce livre longtemps après l’avoir terminé. Vous DEVEZ absolument le lire!

Pistes d’exploitation en milieu scolaire:

  • Qui est l’homme de la page 1 qui se regarde dans le miroir? Observe son allure: que peux-tu supposer de lui? De quel milieu social vient-il? Quels sont les membres de sa famille? L’homme dit habiter dans un quartier pauvre. En faisant le lien avec l’illustration, penses-tu que c’est toujours le cas?
  • Quel est le lien entre l’homme de la page 1 et le garçon de la page 2?
  • Comment Ray est-il décrit au début du livre?
  • Quels sont les sentiments qui habitent Ray au début du récit? À la fin du récit?
  • Où se déroule l’histoire? Quels sont les éléments qui te permettent de supposer que l’histoire se déroule aux États-Unis?
  • À quelle époque se déroule l’histoire? Comment peut-on le déduire?
  • Pourquoi penses-tu que le directeur Chapman agit si gentiment avec Ray? T’attendais-tu à cette réaction de sa part?
  • Qui sont Joe louis, Sonny Liston, Joe Frazier, George Foreman et Mohamed Ali? À quelle époque vivaient-ils? Quel rôle est-ce que le sport a joué dans la vie de ces personnes (en termes de mobilité sociale, par exemple et de lutte contre le racisme)?
  • Discutez en classe du concept de transmission des valeurs, de la famille choisie, de la filiation.
  • Effectue une recherche à la bibliothèque sur les boxeurs mentionnés dans le texte et sur le contexte social dans lequel ils ont vécu.
  • Relève dans le texte un champ lexical autour de la course (cours, avoir du souffle, foulée, marathon, la piste de course, entraînement, etc.)

Enseignants, vous pouvez aussi amenez les élèves à faire le lien entre le directeur Chapman et la figure du père manquante dans la vie de Ray. Interrogez vos élèves: Qu’est-ce qui confère à Chapman cette figure paternelle? Je vous garantis que cet album aura du succès auprès de vos élèves. Et puis, c’est toujours très intéressant d’exploiter l’album avec des enfants plus vieux (ils sont habitués aux romans, mais les albums, beaucoup moins. Ils seront étonnés de constater que l’album ne se limite pas aux histoires pour la petite enfance!)

 

Cours davide cali maurizio quarello 3

Coup de cœur! 

POUR VOUS PROCURER CE LIVRE, CLIQUEZ SUR LE BOUTON CI-DESSOUS:
Cours!
AUTEUR(S)
: Davide Cali & Maurizio A.C. Quarello Bouton acheter petit
ÉDITION: Sarbacane, 2016
ISBN: 9782848659015
PRIX: 22,95$
10 ans et plus

 

Ce livre vous a plus ?
Vous aimerez peut-être Nina ou Mohamed Ali: Champion du monde, deux albums jeunesse qui se déroulent à la même époque aux États-Unis.

nina2    mohamed ali

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Tibili le petit garçon qui ne voulait pas aller à l’école

tibiliTibili est un petit garçon africain de six ans qui passe ses journées à rire. Lorsque sa maman parle d’école, c’est la catastrophe! Tibili ne veut pas y aller…

La rentrée à l’école (maternelle, 1ère année)… Certains enfants la redoutent, d’autres l’attendent impatiemment. Tibili fait partie de la première catégorie d’enfants et il est bien décidé à se défiler de cette obligation d’aller à l’école. Il interroge des animaux qui lui donnent quelques tours de passe-passe à refiler à sa maman, mais ceux-ci ne suffiront pas pour toute l’année scolaire! Lorsqu’une araignée lui parle d’un coffre du savoir, Tibili est très intéressé: s’il sait tout, il n’aura pas besoin d’aller à l’école! Sauf que pour ouvrir ledit coffre, faut-il encore savoir lire les instructions… Un beau récit bien ficellé se déroulant en Afrique et regorgeant de références à la vie sur ce continent: Savane africaine, éléphants, hippopotames, pagnes traditionnels, peuples Peuhls, papayer, tamarinier, marigot, etc. Cela dit, comme j’aurais aimé savoir où habite Tibili. Trop d’histoires sur l’Afrique ne parlent que du continent en oubliant la diversité des pays qui le constitue. Mise en page attrayante et petit format se rapprochant du roman. Parfait pour élèves de première année (cliquez ici pour quelques idées d’activités à faire en classe avec ce livre). Pour les plus jeunes: une belle histoire en attendant la fin août et l’entrée à l’école.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Marie Léonard & Andrée Prigent
Maison d’édition: Éditions Magnard Jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 2001
ISBN: 9782210983410
Public cible: À partir de 5 ans

Vous aimerez peut-être: Pas si vite, Songololo, un livre jeunesse dont le personnage principal est un garçon Noir.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Une Aubergine pas comme les autres

auberginePar un beau matin ensoleillé d’été, Yasmine, une fillette de 4 ans décide de mettre sa belle barboteuse violette. Très fière elle parade devant ses parents. Son frère Kiko lui dit qu’elle ressemble à une Aubergine. Intriguée, la petite se demande si son frère se moque d’elle. Puis, elle tente de savoir ce que c’est qu’une aubergine. Devant le miroir, la ressemblance avec ce fruit coloré lui saute aux yeux et depuis ce jour elle porte ce surnom sympathique.

Des illustrations conçues au crayon et réalisées par ordinateur donnent vie à cette tranche de vie de Yasmine, héroïne de la série Aubergine. La mise en page est dynamique et le texte au présent est dynamisé par des typographies variées. Certains dialogues sont dans des phylactères, ce qui dynamise encore davantage le récit et laisse place à un peu d’improvisation lors de la lecture à voix haute. Toutefois, j’ai trouvé que la narration comptait trop sur les dialogues pour faire avancer le récit. Une famille dont le père est noir et la mère est blanche. C’est cette dernière qui coiffe les cheveux très frisés de Yasmine, les démêle et orne sa coiffure de rubans multicolores. Contexte québécois.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Roselyne Cazazian
Maison d’éditionHurtubise Bouton acheter
Année de publication: 2009
ISBN: 9782896471829
Public cible: À partir de 4 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook