Émilie est envieuse

C’est le retour du congé de Noël au service de garde aujourd’hui, et tout le monde est excité de montrer ses plus beaux cadeaux aux amis. Surtout Juliette, qui a reçu une si jolie bague! Et Émilie, elle ? Qu’a-t-elle reçu en cadeau? Un livre sur la jalousie.

Ce grand livre aux pages cartonnées débute par un guide à l’intention des parents, des éducateurs et des animateurs écrit par une psychologue. On y apprend comment aborder le sentiment envieux avec les enfants. L’information y est divisée en plusieurs sections: Qu’est-ce que les émotions, que sont la jalousie et l’envie, ainsi que quelques conseils pour animer l’album. C’est très pratique pour les parents à la maison qui ne savent pas comment animer la lecture avec leur enfant, ou encore qui se sentent démunis lorsque leur progéniture fait des crises de jalousie.

Dans l’histoire, Émilie, piquée par la jalousie, vole la bague de son amie. Grâce à son éducatrice, elle comprend le malaise et la culpabilité qu’elle ressent après avoir posé ce geste et le répare. D’autres enfants peuvent avoir d’autres réactions: partir avec la bague à la maison et la cacher, faire une crise pour en avoir une, la briser, se battre, etc. On explique bien avant l’histoire que ces comportements sont possibles et normaux chez des enfants en bas âge, et on suggère de réfléchir avec l’enfant aux conséquences de ces comportements sur les gens qui l’entourent. On met aussi beaucoup l’emphase sur la respiration: si l’émotion est trop forte, il faut prendre conscience de ses émotions, les accepter, et les extérioriser.

Au départ, je n’ai pas trop aimé les pages cartonnées, puis finalement, je me suis dit que ce serait très pratique en animation (facilité à tourner les pages), et cela ajoute à la durabilité du livre (parfait pour les CPE, par exemple).

Le personnage principal de l’histoire est une fille noire. Tout au long de la lecture, on comprend bien se quelle ressent et on s’y identifie. Même si l’histoire est avant tout celle d’une jalousie, l’auteure a pris le temps de donner une personnalité et des goûts à Émilie: elle est d’habitude souriante, est polie, adore danser et aime les jeux vidéo. Elle est aussi honnête car elle ira parler à son éducatrice de l’erreur qu’elle a commise.

On voyant ce livre à la librairie, ma crainte était que, parce qu’il aborde les émotions et que le personnage principal est noir, il y aura un passage où le personnage rougit (de honte, de colère, de malaise, de bonheur ou autre). Et c’est exactement ce qui s’est passé dans l’histoire. Je comprend qu’on veut faire comprendre aux enfants que les émotions se reflètent bien souvent de manière physique, mais pour la millième fois: les personnes noires ne rougissent pas. 🙄 Ça me fatigue beaucoup à chaque fois que je vois ça dans un livre: prendre l’expérience d’une personne blanche et la transposer sur celle d’une personne noire sans se demander si ça s’applique ou pas. Bravo à l’illustratrice pour avoir choisi de faire d’Émilie une petite fille noire sans que la couleur de sa peau soit un enjeu, mais j’aurais aimé une représentation plus réaliste. Peut plaire.

Émilie est envieuse
AUTEUR(S)
 : Martine Latulippe, Nathalie Parent & Bach
ÉDITION: Mammouth Rose, 2020

ISBN: 9782898050213
PRIX: 16,95$
4 ANS ET PLUS

Ce livre vous a plus ?
Vous aimerez peut-être Moi aussi je suis triste ou Timothée est timide, deux albums qui aborde le sujet des émotions chez les tout-petits. Essayez aussi Le souci de Calie.

Les quatre soeurs March

Les quatre soeurs march ray terciero bre indigoLes quatre soeurs March Meg, Jo, Beth et Amy passent une année difficile. Non seulement leur père est parti à l’autre bout du monde et leur mère se tue à la tâche pour boucler les fins de mois, mais en plus chaque sœur doit affronter ses propres problèmes. Histoires à l’école, soucis de santé, ennuis avec les garçons ou sentiment d’être perdue, les filles March ont toutes besoin de la même chose : se soutenir les unes les autres. En restant unies, ces quatre jeunes femmes trouvent le courage d’être elles-mêmes…

Alerte coup de cœur!!! Je vous le dis d’emblée, ma critique contient de nombreux SPOILERS. Vous êtes averti.e.s! 😉 Ce roman graphique est tout simplement sublime. Les personnages sont bien développés et l’histoire bien ficelée. Chacune des soeurs March a sa propre personnalité, sa passion, ses intérêts et fait face à ses propres difficultés. Meg est l’aînée et la fille biologique de Mr. March. Si elle s’intéresse à l’univers de la mode au début du récit (elle voudra même épouser un riche garçon afin que l’argent ne soit plus jamais un soucis pour elle), elle restera longtemps gênée par la pauvreté de sa famille. Son origine modeste et le fait d’avoir grandi à Brooklyn finira par devenir une fierté et, à la fin du récit, elle annoncera vouloir entamer des études de droit pour pouvoir aider les familles démunies. Tout au long de l’histoire, on voit Meg porter diverses coupes de cheveux: des tresses avec des rallonges, des perruques, un afro, des twists (vanilles), des tresses courtes, un brushing, des fauxlocs, des updos, un TWA, etc. Cela représente bien la manière dont les femmes noires portent leurs cheveux dans la vraie vie.

Jo est la fille biologique de Mme March. Elle a été adopté par Mr. March à son grand bonheur. Passionnée de littérature, elle lit du Toni Morrison, du Jennifer Egan, du Alice Walker ou du Michael Cunningham. Même si elle est blanche, elle est très au fait des problématiques touchant les communautés noires et n’hésite pas à manifester pour défendre leurs droits ou celui des femmes. Elle se découvrira lesbienne et apprendra à s’accepter telle qu’elle est. On découvrira aussi que sa tante célibataire l’est aussi et n’a jamais eu de relation amoureuse par évitement car elle n’accepte pas son homosexualité. Les deux femmes, malgré des débuts rocailleux, finiront par être très proches.

quatre soeurs march 3

Beth et Amy sont les deux filles biologiques de Mr. et Mme March. Beth s’intéresse à la musique et sa chanteuse préférée est Nina Simone. D’abord timide, elle surmontera sa peur et trouvera le courage de chanter en public après avoir vaincu le cancer. Elle ne s’entend pas toujours avec sa petite sœur qui n’apprécie pas devoir partager sa chambre avec elle. Beth est très studieuse et travaillante. Son diagnostic de cancer tombera comme une tonne de pierres sur la famille. Par solidarité, ses trois sœurs se raseront les cheveux lorsque la chimiothérapie lui fera perdre les siens.

Amy est la petite dernière, mais elle ne manque pas de personnalité. Même si elle adore se chamailler, ses dehors un peu brusques cachent un cœur vulnérable qui se fait du souci pour sa famille. D’abord égoïste, elle apprendra à développer son empathie et à relativiser les choses. Elle est une pure geek: elle apprécie les super-héros, les jeux vidéo, le dessin, les couleurs pastels et les arcs-en-ciel. Et même si on se moque d’elle, elle demeurera persuadée d’être la plus cool. Bravo pour elle! Cela dit, elle sera tout de même très blessée par l’intimidation qu’elle subit à l’école. À un moment du récit, son enseignante la surprendra en train de dessiner durant son cours d’histoire. Elle sera grondée et l’enseignante dira que les « gens comme elle » doivent travailler encore plus. Amy sera dévastée et humiliée par ce qu’elle pense être du racisme. Par « les gens comme elle », faisait-elle référence aux personnes noires?? Elle découvrira plutôt que son enseignante, impressionnée par son talent en dessins, voulait plutôt dire que si Amy veut travailler dans le domaine des arts, il faudra travailler très dur, et ça commence par être attentive en classe. Par « les gens comme elle », elle voulait plutôt dire « les artistes ». L’enseignante l’encouragera à poursuivre ses rêves de devenir bédéiste.

quatre soeur march 4

Mr. March est un militaire déployé au Moyen-Orient. C’est un père aimant et aimé qui sera blessé à la guerre. Il manque beaucoup à toutes les filles et femmes de sa famille, et elles lui écrivent souvent des courriels et des lettres. La bande dessinée est d’ailleurs entrecoupée de ces messages retranscrits tels qu’on les voit sur un écran d’ordinateur ou sur une feuille de papier. Il y a aussi le journal intime de Jo dans lequel elle se confie, et le carnet de pensées de Meg. Le récit garde un bon rythme tout au long de l’histoire qui se déroule sur plusieurs années. J’ai aussi aimé que la bande dessinée de Rey Terciero aborde la thématique queer, ce qui ne se fait pas souvent en littérature jeunesse. Points boni pour la présence d’une belle diversité corporelle parmi les personnages du livre: on y voit des corps grands et élancés, petits et trapus, maigres ou gros. Vous devez absolument lire cette bande dessinée. Elle plaira aux préados, aux ados et aux jeunes adultes. Un tour de force. Sublime!

Coup de cœur!

Bre Indigo est une illustratrice noire américaine et queer.

Bre indigo

POUR VOUS PROCURER CE LIVRE, CLIQUEZ SUR LE BOUTON CI-DESSOUS:
Les quatre soeurs MarchBouton acheter petit
AUTEUR(S) : Rey Terciero & Bre Indigo
ÉDITION: Jungle, 2019
ISBN: 9782822228060
28,95$
10 ANS ET PLUS

Ce livre vous a plu ?
Vous aimerez peut-être Roller Girl, ou encore Le Garçon sorcière, deux bandes dessinées jeunesse avec des personnages queer. Essayez aussi La grande aventure de Concombre.

rollergirl    Garçon sorcière    grande aventure de concombre royaume du donut

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Lettres timbrées au Père Noël

TuLettres timbrées au Père Noël as reçu un cadeau raté ? Cassé ? Pas pour ton âge ? Personne n’est parfait, pas même le père Noël ! Mais on peut lui écrire des lettres de réclamation toute l’année !

Dans ce livre hilarant, des enfant écrivent des lettres pour dire au Père Noël qu’il a mal choisi leur cadeau. Qu’ils viennent de France, de Belgique, de la Martinique ou de Suisse, c’est un véritable bureau des réclamations qui se déploie dans ce livre, avec des demandes loufoques, inventives et rigolotes. Par exemple, Emma, 8 ans, écrit que ce n’est pas parce qu’elle est une fille qu’il faut lui offrir de des trucs de ménage. Même si les enfants de ce livre vivent parfois des choses difficiles pour leur âge, ils sont lucides et intelligents. Certains ont connu le divorce des parents, le départ d’un père dans l’armée, le décès d’un grand-parent ou encore vivent dans un hôpital pour combattre une maladie.

La demande de réclamation de la petite Régina en particulier m’intéresse. Âgé de 7 ans et trois-quart, elle vit à l’Île de La Réunion. Elle a reçu pour Noël « un baigneur blond avec un zizi » alors qu’elle avait demandé « une poupée FILLE NOIRE avec des cheveux pour apprendre à faire des tresses. » Déçue, elle demande au Père Noël de lui apporter une poupée noire car c’est sa couleur de peau et, ajoute-t-elle, elle espère qu’il n’est pas raciste. Cette lettre si criante de vérité m’a profondemment touchée et je me suis facilement reconnue en la petite Regina et recherche dans ses jouets une représentation d’elle-même. De plus, malgré son jeune âge, elle semble très consciente des significations associées à la race. Elle en parle franchement dans sa lettre, et sans détour. Franchement, bravo !

lettres timbrées

Auteur(s) : Elisabeth Brami & Estelle Billon-Spagnol
Maison d’édition: Talents hauts Bouton acheter petit
Année de publication: 2017
ISBN: 9782362661853
Lectorat cible: À partir de 6 ans
Vous aimerez peut-être: La princesse et le poney, un livre jeunesse humoristique.

princesse-et-le-poney

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Le souhait

Le souhait NdiayeDans un pays où il neigeait toujours à Noël, où les parents achetaient avec bonheur des cadeaux pour leurs enfants, un homme et une femme souhaitaient avoir un enfant à eux, même un peu raté. Rien n’aurait pu les réjouir autant. Ils avaient rempli de jouets une chambre d’enfant mais elle restait désespérément vide. Alors, par une nuit de Noël, ils firent à nouveau ce souhait le plus cher à leurs coeurs, et Camélia, une petite fille au visage noir, apparut. n livre pour les enfants qui aiment déjà lire tout seuls.

Dans ce roman, le désir d’avoir un enfant est porté autant par l’homme que par la femme. L’auteur nous fait réfléchir sur l’importance de ce désir, et sur l’amour familial. Parfois, il ne suffit pas de couvrir une personne de cadeaux, il faut aussi l’aimer pour ce qu’elle est et la soutenir. L’auteure questionne également la notion de privilège: les parents ont tout ce qu’une personne pourrait espérer, c’est-à-dire une belle et grande maison, de bons boulots, etc., mais pas d’enfant alors que c’est ce qu’ils désirent le plus au monde.

Le champ lexical est riche et les phrases sont recherchées. Les jolies illustrations en noir et blanc font usage de larges traits francs. J’ai aimé le clin d’oeil à l’univers de Babar alors qu’on aperçoit l’éléphant dans un tableau accroché au mur de la chambre de cet enfant tant espérée. Cette dernière est décrit comme étant gracieuse et gentille.

« C’était une petite fille aux cheveux noirs, aux yeux noirs, à la peau noire aussi. Elle avait un visage très sympathique. Dans sa robe très blanche, avec sa peau très noire, elle était même un peu éblouissante. » (p.24-25)

Les parents ont tout prévu pour cet enfant qui ne venait pas : un tas de choses matérielles, mais ce dont un enfant à besoin, ce n’est pas de jouets, de robes, de cadeaux, mais d’amour. Les parents étaient plus préoccupés à acheter tout ce que Camilla voulait et a lui faire promettre qu’elle ne les oubliera jamais. Une belle leçon de vie.

Marie Ndiaye est une auteure française.

Marie Ndiaye

 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Marie Ndiaye & Alice Charbin
Maison d’édition: École des loisirs
Année de publication: 2005
ISBN: 9782211079624
Public cible: 8 ans et plus
Vous aimerez peut-être: Vingt petits pas vers Maria, un petit roman pour les bons lecteurs écrit par une auteure afrodescendante.

vingt petits pas vers maria

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Le chat qui ne voulait pas fêter Noël

chat qui ne voulait pas fêter Noël 3Saviez-vous qu’il y a sur Terre six millions de chats ? Mais pour les bêtises, c’est Zouki le champion ! Dans la famille Hudson, on attend Noël avec impatience. Le sapin est décoré, les chaussettes accrochées, la dinde prête à passer au four… Mais Zouki, le chaton farceur, a décidé de bouleverser les traditions !

Ce petit roman tout à fait sympathique se dévore tout rond ! Le texte est bien écrit et les illustrations douces lui donnent vie. La famille Hudson est constituée de six membres, dont Zouki le chat. La maman est noire et porte un afro court. Le papa est blanc. Les origines ethniques des personnages n’est pas mentionnée dans le texte et je trouve que c’est super: on est en face d’une famille ordinaire, qu’importe la couleur de leurs peaux ! Dans le récit, on constate que l’ange au sommet du sapin est noir de peau. En fin de livre, on trouve même la marche à suivre pour le reproduire à la maison ! Le garçon de la famille, Alex, se passionne pour les sciences et les informations diverses sur toute sorte de sujets.

La répétition des péripéties est amusante: La veille de Noël, les enfants enfilent leur pyjama, brossent leurs dents et les font inspectées par leur père. Puis, plus tard dans le récit, se sera au tour de la petite Rose d’enfiler un pyjama à Zouki, de se brosser les dents en sa compagnie et de lui inspecter la gueule. Zouki vole un peu la vedette de l’histoire : il est drôle et sa maladresse est attendrissante. Cela fait du bien de voir des personnages noirs dans les livres pour enfants qui vivent une vie ordinaire et heureuse. Très rafraîchissant !

Coup de cœur !

chat qui ne voulait pas fêter Noël

chat qui ne voulait pas fêter Noël2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Lil Chase & Thomas Docherty
Maison d’édition: Flammarion Jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 2018
ISBN: 9782081420977
Lectorat cible: 8 à 11 ans.
Vous aimerez peut-être: La fenêtre magique, un livre pour les enfants avec une famille dont la mère est noire et le père, blanc.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Chut ! Ne dis rien !

Uchut ne dit rienn petit garçon découvre qui est le vrai père Noël… Il n’est pas comme on le lui avait décrit ! Et puis, est-ce vraiment possible que le père Noël fasse le tour de la terre en une seule nuit ?

Ce petit livre bien sympathique a pour personnage principal un garçon à la peau noire. Il est tout excité car c’est la nuit de Noël. Sa grande sœur Ménadou lui a dit que le père Noël a la peau blanche et vit au pôle Nord. Sa mère lui a dit qu’il descend par la cheminée, place les cadeaux sous le sapin et mange les biscuits. Mais le personnage principal a des doutes… Tout cela est-il vrai ? Il découvrira que le vrai père Noël a la peau noire, comme lui ! Ainsi, les grandes personnes ignorent donc la vérité ! Il décide alors de garder le secret. Une histoire sympathique pour les lecteurs débutants. On retrouve trois à quatre phrases par pages et de larges illustrations colorées. À la fin de l’histoire, on invite le lecteur à fabriquer un album d’images de pères Noël, ou encore de faire une enquête sur le Noël des animaux.

Auteur(s) / Illustrateur(s) :  Josée Ouimet & Benoît Laverdière
Maison d’édition : ERPI Éditeur
Année de publication : 2007
ISBN : 9782761323758
Public cible : 6 – 7 ans

Vous aimerez peut-être : Petite feuille et le sapin de Noël, un petit livre sur le temps des fêtes.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Bon appétit, Jamela!

bon appétit jamelaC’est bientôt Noël. Maman a acheté un poulet pour préparer un repas de fête. Mais Jamela et le poulet sont devenus d’excellents amis…

Une histoire de Noël sans père Noël, c’est possible! Et Bon appétit, Jamela! est particulièrement géniale. Ce que je déplore dans les histoires de Noël en littérature jeunesse, c’est que la majorité d’entre elles ne racontent que le voyage du vieux barbu habillé en rouge et des cadeaux qu’il faut espérer. Le livre de Niki Daly met plutôt l’accent sur la famille, sur l’être-ensemble, sur l’entraide et l’attachement. Car Noël, c’est aussi passer de bons moments avec les personnes qui nous sont chères. La mère, la grand-mère, les voisines, les copines croisent le chemin de la petite fille comme autant de femmes fortes et colorées qui rythment la vie de quartier et le quotidien de Jamela. Noël, c’est aussi une célébration religieuse. À l’école, Jamela participe à une pièce de théâtre sur la naissance de Jésus.

Le texte comprend quelques mots en langues étrangères (xhosa, zulu, afrikaaner, nguni, swahili), mais ceux-ci sont toujours bien intégrés au récit et leur présence ne mine pas la compréhension. Un glossaire en fin de livre donne la définition de ces mots.

Jamela est une petite fille à laquelle de nombreux enfants pourront s’identifier. Elle joue, découvre le monde, suit bien les règles, même si parfois, les grandes personnes ont des opinions étranges (notamment cette idée saugrenue que de manger un poulet si sympathique et amical!). Je recommande vivement cette histoire, idéale pour attendre Noël.

Auteur(s) : Niki Daly
Maison d’édition: Gautier-Languereau
Année de publication: 2001
ISBN: 2013908725
Public cible: À partir de 5 ans

Vous aimerez peut-être: Du même auteur, il y a Pas si vite, Songololo.

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

Pense aux jours heureux

pense aux jours heureuxPense aux jours heureux… Ludovic se répète les paroles de cette belle chanson pour se consoler. Il pense à Fatouma, aux jours heureux quand ils étaient assis côte à côte à l’école et que tous les enfants parlaient d’eux en disant « Oh, les amoureux… ». Ils aimaient être ensemble, jusqu’à ce que tout bascule…

Mon avis

Ce petit roman de 64 pages raconte l’amitié entre un garçon et une fille de CM1. Ludovic aime beaucoup Fatouma, peut-être même plus que comme une amie, et Fatoume l’apprécie aussi beaucoup. Les chapitres, très courts, laissent peu de place au développement des personnages. Le récit se déroule sur une longue période – presque qu’un an – et tout se passe très vite. Fatouma vient du Sénégal et son origine ethnique est centrale au récit, alors que celle de Ludovic est tue. Le personnage de Ludovic est donc présenté comme allant de soi et comme étant universel, alors que le personnage de Fatouma est présentée comme s’il constituait une variation qui doit être justifiée. Or, la mention du pays d’origine de cette dernière – le Sénégal – et les illustrations montrent bien que Ludovic est blanc alors que Fatouma est noire. Ainsi, « L’Autre » est encore une fois un personnage noir, d’autant plus que ce personnage est réduit à son origine ethnique. Dommage. En somme, l’histoire est intéressante, mais manque de consistance. Extrait:

Je connais Fatouma depuis le CE1. Je ne l’ai pas aimée tout de suite. JE ne l’ai pas remarquée, au début. Dans notre école, des enfants noirs comme elle, il y en a d’autres, mais ce n’est pas la question. Je ne lui ai pas prêté attention parce que c’Est une fille timide. Pas exactement timide: discrète, plutôt. La différence? Une fille timide, on remarque sa timidité. Une fille discrète, on ne remarque rien, elle se laisse oublier. Les filles timides finissent par devenir pénible, elles font des manières, et on n’a plus envie de leur parler, alors que les filles discrètes, il y a comme un mystère en elles, qui donne envie de mieux les connaître. (p.11-12)

Auteur(s) / illustrateur(s) : Guy Jimenes
Maison d’édition: Oskar poche
Année de publication: 2011
ISBN: 9782350006727
Public cible: 7 à 11 ans.
Vous aimerez peut-être: Deux copines ont disparu, un roman qui raconte l’histoire d’une jeune fille qui doit quitter la France car elle a été mariée à un inconnu dans son pays d’origine.

Pour d’autres suggestions de lecture, suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

Le petit ours polaire qui sauva Noël

Lpetit ours polaire noelorsque Léo se perd, il découvre le village du père Noël. Là-bas, c’est le désastre et les lutins s’apprêtent à annuler Noël. Sans une minute à perdre pour livrer les cadeaux du monde entier, Léo se lance dans une aventure magique qu’il ne pourra oublier !

Cette histoire est rigolotte. Le texte est ponctué de questions « Sans chemin à suivre, arrivera-t-il à rentrer chez lui comme un grand? » qui garde le lecteur en haleine, impatient de connaître la suite. Les illustrations sont très vives et belles. La technique utilisée par l’illustratrice, faite de crayon et de collages, donne du relief aux images. La couverture est en outre parsemée de brillants. Il y a dans l’histoire un lutin noir, qui n’a pas spécialement un rôle majeur, mais qui, par sa présence, contribue à rendre visible des personnes noires souvent absentes en littérature jeunesse. J’ai trouvé ce livre à 7$ dans une librairie indépendante. Pas de raison de ne pas l’acheter pour le lire en attendant Noël! 🙂

Auteur(s) / illustrateur(s) : Fiona Boon & Clare Fennell
Maison d’édition: Éditions Coup d’oeil
Année de publication: 2015
ISBN: 9782897315276
Lectorat cible: 3 à 5 ans

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Under the Christmas Tree

under the xmas treeKindergarten-Grade 4-Grimes and Nelson are ideal collaborators for this celebration of the sights, sounds, and feelings of Christmas from a child’s point of view. Twenty-three poems take readers through the season, focusing on the life of an urban African-American family. The selections capture the excitement and wonder (« Slightly giddy/And primed/For miracles ») as well as humor (« Christmas-His cradle/Is empty. Did He grow up?/Is He Santa now? ») and wisdom.

Impatiently waiting for Christmas with your little ones? Why not read one or two poems of this book each day before bedtime? This book is currently out of print. Find it at you local library!

Author(s) / illustrator(s) : Nikki Grimes & Kadir Nelson
Publisher: HarperCollins Publishers
Publication date: 2002
ISBN: 0688159990
Target audience: 4 to 8 years old

Nikki Grimes is an American author.

nikki grimes

* Award: Society of Illustrators Silver Medal (United States)

FOLLOW MISTIKRAK! ON SOCIAL MEDIA

logo livreaddict  logo facebook