Petit pois carotte

Petit pois carotte

Jean-François est un petit pois qui a plein d’amis comme lui. Un jour, il rencontre Charlotte, qui ne lui ressemble pas du tout. En effet, c’est une carotte, ce qui ne les empêche pas de devenir amis et de bien s’amuser ensemble.

Ce petit pois s’appelle Jean-François. J’en ris encore! 😂 Quel beau livre cartonné sur le thème de la différence. Tout en simplicité, l’auteur démontre comment une différence peut être un avantage. Oui, parce que Charlotte la carotte, même si elle perd toujours à cache-cache, qu’elle ne peut pas rebondir et qu’elle ne peut pas rouler comme les autres petits pois, elle peut se transformer en une tour très haute, un chouette toboggan ou un pont super pratique. Et même si Charlotte et Jean-François ne se ressemblent pas du tout, cela ne les empêche pas d’être amis!

La mise en page épurée laisse toute la place aux deux couleurs utilisées pour les illustrations: le vert et le orange. Le texte est simple et efficace. Je recommande!

POUR VOUS PROCURER CE LIVRE, CLIQUEZ SUR LE BOUTON CI-DESSOUS:
Petit pois carotte
AUTEUR(S) : Morag Hood Bouton acheter petit
ÉDITION: Gallimard jeunesse, 2020
ISBN: 9782075131018
PRIX: 24,95$
2 à 5 ans

Ce livre vous a plus ?
Vous aimerez peut-être Tout mélangé! ou Un mouton au pays des cochons, deux albums jeunesse sur le thème de la différence. Essayez aussi Pas encore des légumes!.

Tout mélangé Histoire de couleurs Arree ChungUn mouton au pays des cochons

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

La surprise de Ti Sweety

Ti sweety Sainte-LucieDans ce second album illustré des aventures de Ti Sweety, nous retrouvons la jeune fille et ses parents sur l’île de Sainte Lucie dans les petites Antilles. Au programme : saveurs, senteurs, couleurs et merveilles naturelles de cette île caribéenne anglophone rehaussées par une jolie surprise…

Quelle joie de retrouver la petite globe-trotteuse d’origine antillo-guyanaise dans une nouvelle aventure ! Ici, l’auteure a innové pour ce deuxième livre en ajoutant un volet audio accessible par lecture de codes QR déchiffrables par le biais d’un téléphone cellulaire. Le volet audio ne reprend pas fidèlement le texte, mais invite plutôt les enfants à répéter les phrases anglaises. La narratrice anglophone est dominiquaise et sa voix claire et dynamique facilite la compréhension. Elle répète deux à trois fois chacune des phrases en laissant un moment pour permettre au jeune lecteur de répéter après elle. De plus, certains codes QR renvoient à des documents informatifs en lien avec le voyage de Ti Sweety, tel que des cartes des pays anglophones dans le monde en format PDF. J’ai trouvé le volet audio intéressant et il constitue une belle addition au livre. Toutefois, certains fichiers audio sont plutôt longs (par exemple lorsque la narratrice récite la liste des îles des Caraïbes en anglais, en répétant deux fois chaque pays, ou encore lorsqu’on récite la recette du roti, un plat typique de Sainte-Lucie). De plus, l’usage des codes QR demande une bonne connaisance de la technologie et de l’utilisation d’un cellulaire, ce qui n’est pas le cas de tous; cela pourrait constituer un obstacle pour les personnes qui n’ont pas ces connaissances (ou qui n’ont tout simplement pas de téléphone cellulaire). À noter qu’il faut aussi une connection internet pour accéder aux fichiers audio (difficile, donc, pour les voyages en voiture ou le camping).

Ti Sweety carte caraïbe

Le livre ne contient que 31 pages, mais on en apprend beaucoup sur Sainte-Lucie ! Sa gastronomie, ses paysages et sa vie culturelle ont une belle place dans le récit. On y parle aussi de la Guadeloupe (ce sera peut-être la prochaine destination de Ti Sweety? 😉 ) Tout comme le premier livre de Ti Sweety, j’ai remarqué quelques erreurs et coquilles grammaticales ou de mise en page ici et là, mais cela ne m’a pas empêché d’aimer suivre Ti Sweety dans ses aventures. À plusieurs endoits dans le récit, on fait référence au premier tome de la série, il serait donc préférable d’avoir lu ce dernier avant.

Je suggère une lecture accompagnée pour discuter des mots difficiles ou pour clarifier certains détails sur la faune ou la flore que découvrent la fillette et sa famille. Voilà un livre interactif qu’on lit avec beaucoup de plaisir.

Je remercie l’auteure Audrey Jason de m’avoir offert ce livre.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Audrey Jason & Tony VivienBouton acheter petit
Année de publication: 2019
ISBN: 9780244787684
Lectorat cible: 3 à 10 ans
Vous aimerez peut-être: La première aventure de Ti Sweety à la Barbade !

Audrey Jason est une auteure guadeloupéenne.

audrey jason ti sweety

Tony Vivien est un illustrateur guadeloupéen. 

tony-vivien.png

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Baobonbon

baobonbonPaa vit dans un village en Afrique. Son prénom signifie « gazelle »; ce qui est plutôt normal quand on court aussi vite. La mission de Paa, c’est d’aller au marché pour vendre des bananes, gagner de l’argent afin d’acheter du sel, de l’huile, du café, du savon et des allumettes pour Maman. Il adore ça! Pourtant la route est longue et il fait très très chaud. L’aventure commence quand Paa entend qu’on lui parle. Mais qui peut bien lui parler… à part ce gros baobab ?

Depuis que j’ai commencé ce blogue qui propose et critique les livres pour la jeunesse ayant des personnages noirs, j’ai découvert quelques artistes méconnus qui méritent qu’on s’attarde à leur travail. Satomi Ichikawa est l’un d’eux. Née au Japon, elle débarque à Paris sans parler français et décide d’y faire sa vie. Elle se met au dessin et fini par publier plusieurs livres jeunesse où elle effectue tant le travail d’auteure que celui d’illustratrice. Elle écrit directement en français, même si ses livres sont traduits en plusieurs langues. Ses histoires se situent souvent en Afrique et explorent avec une grande inventivité des thèmes tels que le partage, la rencontre, l’inconnu, l’enfance. Ces personnages, noirs, sont intelligents, rusés, débrouillards et pleins de bonnes idées. Peu importe où et dans quelles conditions ils vivent, ils gardent le sourire et leur naïveté d’enfant.

J’ai beaucoup aimé Baobonbon, tout comme les autres livres de Satomi Ichikawa que j’ai lus. Je trouve que le parcours d’Ichikawa est intéressant et nourrit merveilleusement son oeuvre. Quel est votre livre préféré de cette auteure? Dites-le moi dans les commentaires!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Satomi Ichikawa
Maison d’édition: L’École des loisirs Bouton acheter petit
Année de publication: 2001
ISBN: 9782211064736
Public cible: 5 à 7 ans

Vous aimerez peut-être: De la même auteure, il y a aussi Ma chèvre Karam-Karam.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

La petite carpe dorée

la petite carpe doréeHabib veut garder son poisson et s’en faire un ami mais il n’ose pas le dire. L’idée que sa maman pourrait le cuire le paralyse. Il rentre directement dans sa chambre, s’allonge puis s’endort…

Mon avis

Un livre de type premières lectures facile à lire pour les enfants qui apprennent à lire. Les maisons d’éditions africaines sont difficilement trouvables là où j’habite et je trouve qu’il est important que leur donner la visibilité qu’elles méritent. Bien que le texte soit bien écrit, la chute est un peu précipitée. Malgré tout, Les Éditions Ruisseaux d’Afrique est une maison d’édition à découvrir!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Béatrice Lalinon Gbado & Patrice Borgia Djenontin
Maison d’édition: Éditions Ruisseaux d’Afrique
Année de publication: 2002
ISBN: 9973195469
Public cible: 7 à 10 ans
Vous aimerez peut-être Jamela!, qui raconte l’histoire d’une petite fille qui refuse que l’on cuisine le poulet avec lequel elle s’est attachée pour le souper de Noël.

Béatrice Lalinon Gbado est une auteure béninoise née en 1960.

Béatrice Lalinon Gbado

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

Bon appétit, Jamela!

bon appétit jamelaC’est bientôt Noël. Maman a acheté un poulet pour préparer un repas de fête. Mais Jamela et le poulet sont devenus d’excellents amis…

Une histoire de Noël sans père Noël, c’est possible! Et Bon appétit, Jamela! est particulièrement géniale. Ce que je déplore dans les histoires de Noël en littérature jeunesse, c’est que la majorité d’entre elles ne racontent que le voyage du vieux barbu habillé en rouge et des cadeaux qu’il faut espérer. Le livre de Niki Daly met plutôt l’accent sur la famille, sur l’être-ensemble, sur l’entraide et l’attachement. Car Noël, c’est aussi passer de bons moments avec les personnes qui nous sont chères. La mère, la grand-mère, les voisines, les copines croisent le chemin de la petite fille comme autant de femmes fortes et colorées qui rythment la vie de quartier et le quotidien de Jamela. Noël, c’est aussi une célébration religieuse. À l’école, Jamela participe à une pièce de théâtre sur la naissance de Jésus.

Le texte comprend quelques mots en langues étrangères (xhosa, zulu, afrikaaner, nguni, swahili), mais ceux-ci sont toujours bien intégrés au récit et leur présence ne mine pas la compréhension. Un glossaire en fin de livre donne la définition de ces mots.

Jamela est une petite fille à laquelle de nombreux enfants pourront s’identifier. Elle joue, découvre le monde, suit bien les règles, même si parfois, les grandes personnes ont des opinions étranges (notamment cette idée saugrenue que de manger un poulet si sympathique et amical!). Je recommande vivement cette histoire, idéale pour attendre Noël.

Auteur(s) : Niki Daly
Maison d’édition: Gautier-Languereau
Année de publication: 2001
ISBN: 2013908725
Public cible: À partir de 5 ans

Vous aimerez peut-être: Du même auteur, il y a Pas si vite, Songololo.

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

Mes bébés docs: Le repas

bébé docs repasAvec ses images à nommer et ses grandes scènes à explorer, voici un petit ouvrage pédagogique et ludique pour développer ses capacités d’observation, acquérir du vocubalaire et découvrir le monde. Tout savoir sur les repas, les ustensiles, les plats, la cuisine, etc.

Un documentaire pour les bébés mettant en scène une famille dont le père est noir et la mère blanche. Deux enfants en bas âge apprennent à manger à la cuillère, nommer les objets, mettre la table, différencier les légumes des fruits, etc. Quelques images étranges, du genre une petite fille qui boude et regarde ses tomates avec méchanceté, et un outil incongru sur une table. Moi, je trouve ça drôle, mais les enfants poseront sûrement des questions. J’aime bien utiliser ce genre de livre comme des « cherche et trouve », les enfants s’amusent beaucoup. J’ai lu ce livre à un garçon de 2 ans et demi. Il était très concentré en pointant les images et en enrichissant son vocabulaire! J’ai aussi lu ce livre à des bébés d’un an et demi qui ont adoré.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Marion Billet
Maison d’édition: Milan
Année de publication: 2012
ISBN: 9782745956491
Public cible: Bébés.

Vous aimerez peut-être: Par le petit trou, un album tout carton à lire, observer, pointer, lancer, machouiller, regarder avec bébé.

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

Lili-Rouge et le gros méchant lion

lili rougeAujourd’hui, Lili-Rouge va être avalée tout rond par un lion. En tout cas, c’est ce qu’il croit… Lorsque Lili-Rouge reçoit un coup de fil de sa tante recouverte de boutons, elle décide de lui rendre visite. Sur le chemin, elle rencontre un lion affamé qui concocte un vilain plan pour la manger tout rond. Mais Lili-Rouge n’est pas née de la dernière pluie et ne se laisse pas duper par le lion et son déguisement loufoque. Fait attention, méchant félin! Lili-Rouge va t’apprendre une leçon de politesse.

Dans le cadre de mon travail, on me demande régulièrement de contes classiques revisités (ils sont d’ailleurs très pédagogiques, parfaits pour les groupes scolaires). Il en existe plusieurs, bien sûr, mais à mon humble avis, celui de Alex T. Smith est l’un des meilleurs! Déjà, la manière dont il a réimaginé l’histoire du Petit Chaperon rouge est juste assez inventive pour qu’on puisse lire celle de Lili-Rouge comme une histoire unique. Les références sont là, l’enchaînement des péripéties ressemblent au conte de Charles Perrault, mais la « sauce safari » qui éclabousse le récit est si délicieuse qu’on redécouvre une superbe histoire.

Lili-Rouge est toute féminine, futée, intelligente, débrouillarde, serviable, responsable et a confiance en elle. Son nom et la robe qu’elle porte rappelle bien entendu la cape du Petit Chaperon rouge. Sauf que Lili-Rouge est noire, toute mignonne, les joues légèrement saupoudrées de rouge, des barrettes colorées dans ses cheveux nattés et un trou dans la bouche laissé par une dent de lait tombée. Son animal de compagnie est une adorable petite chèvre. Elle ne va pas, comme le Petit Chaperon Rouge, simplement porter quelque chose chez sa tante (une grand-mère dans le conte original), mais elle part à la rescousse de celle-ci qui s’est réveillée couverte d’affreux boutons. Car Lili-Rouge a une solution et on peut compter sur elle.

L’histoire se déroule en Afrique. Pour se rendre chez sa tante, Lili-Rouge traverse la savane où elle passe sous des girafes à lunettes, sur des crocodiles qui boivent du café, puis à dos d’éléphant, entre des hippopotames qui prennent un bain et bien d’autres animaux encore. Outre le passage où Lili-Rouge gambade dans la savane, l’Afrique s’exprime dans ce livre par un marché où l’on retrouve un barbier (« Pour un style unique! »), un magasin général, beaucoup de fruits vendus au marché, une vache qui se promène le sourire aux lèvres et l’air satisfait. De belles femmes parées de bijoux qui discutent et rient. L’une d’elle a un panier sur la tête et l’autre porte son bébé endormi dans un pagne attaché au dos. Cette représentation vivante, effervescente, joyeuse et ne se limitant pas aux animaux exotiques de l’Afrique est rare en littérature jeunesse. Mais quelle fraîcheur! On en veut plus, de ce genre de représentation!

lili-rouge 2

Le ton est léger, drôle, le texte est plein de surprises et les personnages sont très expressifs. Les illustrations aux couleurs vives m’ont beaucoup plus! Le lion porte des chaussettes blanches dans ses souliers, ahahahahahah!! Personnellement, je préfère les livres à couverture rigide; celui-là ne l’est pas (bon, bon, je le mentionne simplement parce qu’il fallait que je trouve un détail négatif à ce livre, ce qui n’a pas été chose facile!). CHAPEAU!!!

Coup de cœur !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Alex T. Smith
Maison d’édition: Éditions Scholastic
Année de publication: 2015
ISBN: 9781443145367
Public cible: 3 à 7 ans
Vous aimerez peut-être: Lili-Rose veut être gentille (parce que les deux petites couettes, c’est tellement mignon! 😉 )

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

La magicienne

magiciennePour son anniversaire, Josiane fait un voeu, puis elle souffle les bougies de son gâteau. Comme par magie, ses souhaits se réalisent. Une histoire pleine d’imprévus.

Du Robert Munsch, j’en lirais aux enfants n’importe quand, à n’importe quelle occasion. D’ailleurs, il existe sans doute du Robert Munsch pour chaque instant de la vie. Voilà une autre histoire gé-ni-a-lis-si-me de l’auteur canadien. Je la recommande vivement! Le récit, drôle et bien ficelé, garde le lecteur dans l’attente impatiente de la suite. On rit, mais on rit!! Au niveau des personnages, on met en scène ici une fillette noire avec deux tresses ornées de barrettes colorées. Ses deux parents ont les cheveux crépus/naturels. Les personnages secondaires sont d’origines diverses. Quelle bouffée de fraîcheur. À lire!!

Coup de cœur !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Robert Munsch & Michael Martchenko
Maison d’édition: Éditions Scholastic
Année de publication: 1994
ISBN: 2890212149
Public cible: À partir de 3 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Aujourd’hui au Sénégal

aujourd'hui sénégalBocar habite à Pikine, dans la banlieue de Dakar, et prépare en famille le mariage de sa soeur. Le récit de ses rêves et de ses émotions au fil des jours nous fait découvrir le Sénégal d’aujourd’hui. De nombreux volets à soulever et un superbe dépliant panoramique de quatre pages orne le point milieu du livre. À chaque page, une mine d’information documentaires (la cuisine, la famille, le ramadan…) répondent aux questions des enfants.

Au musée, nous avons appris le rôle très important que jouaient les femmes dans la société traditionnelle. M. Ndiaye nous a aussi parlé des femmes signares, ces Sénégalaises de l’époque des colonies qui se mariaient avec des Français. (p.23)

On en apprend beaucoup sur le Sénégal dans ce livre documentaire destiné aux enfants. Le mode de vie, les différentes ethnies peuplant le pays, les traditions, etc. Tout au long du livre, nous lisons le journal d’un jeune garçon toucouleur nommé Bocar vivant en banlieue de Dakar. Le ton est approprié pour les enfants et ils aimeront sans doute le format épistolaire du livre, qui rend la lecture facile et proche de la fiction. De nombreuses capsules d’information accompagnent le texte principal, traitant notamment de la nourriture, l’école, les croyances, la beauté et élégance, l’eau et l’électricité, ou le statut de la femme au Sénégal. Chaque entrée du journal de Bocar est une occasion d’en savoir plus sur la vie au Sénégal et on fini par se sentir très proche du personage principal (on partage ses joies, ses peines et ses déceptions). De nombreuses illustrations enjolivent le tout et cassent le texte parfois dense. Parfait pour l’enfant curieux ou celui qui doit se documenter sur ce pays pour un travail d’école (oral, recherche, etc.)

L’écrivain sénégalais Léopold Sédar Senghor et le poète antillais Aimé Césaire lancent le mouvement de la négritude à Paris en 1939. Ce mouvement intellectuel […] tendait à restaurer l’identité culturelle noire. (p.21)

Auteur(s) / illustrateur(s) : Fabrice Hervieu-Wane, Aurélia Fronty & Florent Silloray
Maison d’édition: Gallimard Jeunesse
Année de publication: 2005
ISBN: 2070501566
Public cible: 9 à 13 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Pas encore des légumes!

encore légumesProblème! Éva refuse de manger ses légumes. Sa mère insiste pour qu’elle les mange, quitte à rester toute la nuit à table. Mais lorsque la maman d’Éva a le dos tourné, la petite fille en profite pour cacher les légumes mous et froids dans une serviette de table, déclarer « J’ai fini! » et de filer. Les légumes se vengeront pendant la nuit…

C’est d’abord le titre qui m’a accroché: « Pas encore des légumes! » : combien de fois ai-je entendu cela déjà de la bouche d’un enfant? Puis, j’ai remarqué la page couverture où était dessinée une petite fille noire aux cheveux coiffés en tresses plates/ti-kouris/dutch braids/cornrows. Les illustrations, un peu sombres, ne m’ont pas particulièrement plu. Le texte est toutefois réussi. Pas de quoi faire aimer les légumes aux enfants, mais assez pour les convaincre de les manger! Sympathique.fille légumes

Auteur(s) / illustrateur(s) : Don Gillmor & Marie-Louise Gay
Maison d’édition: Héritage Jeunesse
Année de publication: 1994
ISBN: 276257773X
Public cible: À partir de 4 ans

Vous aimerez peut-être: Bon appétit, Jamela !, un album à découvrir dès l’âge de 5 ans.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook