Le petit chaperon bleu

Une forêt sombre, une grand-mère un peu barbante, une pèlerine rouge… Rouge ? Non, bleue ! Ce livre raconte l’histoire d’un loup et d’un chaperon uniques en leur genre. Espiègle et audacieuse, la petite fille ne s’en laisse pas conter et défie son compagnon à un jeu particulier… Une version moderne et décalée du célèbre conte.

J’adore les contes classiques réinventés. Ils offrent tellement de possibilités d’exploitation en bibliothèque ou en milieu scolaire car on y retrouve souvent une forme narrative simple et bien définie, et ils permettent de comparer des livres contemporains à ceux dont ils se sont inspirés. Dans Petit chaperon bleu, c’est bien entendu le Petit chaperon rouge de Charles Perrault qui est détourné, mais bien vite, l’auteure Guia Risari y ajoute des éléments issus d’autres contes, tels que Raiponce, Les trois petits cochons, La Belle au bois dormant, et Cendrillon.

Le texte est intriguant et le récit, bien mené. On y retrouve plusieurs notes en bas de page: Certaines notes sont vraies, alors que d’autres manifestement fausses, d’autres encore, entre les deux. J’ai parfois trouvé que ces dernières s’éloignaient trop du récit principal. Certains lecteurs y verront une opportunité de faire naître une autre histoire, comme une mise en abîme.

Le petit chaperon bleu est une fille racisée, du moins on peut facilement le supposer par son teint plus foncé que celui de son ami de jeu. Elle est une fille moderne, décidée, et elle ne manque pas de caractère. Son chaperon, c’est son coton ouaté qu’elle a teint elle-même dans le lavabo de sa salle de bain. Sa grand-mère est une femme aux cheveux crépus très courts. La relation entre les deux femmes n’est pas vraiment développée dans l’histoire: on mentionne seulement que Chaperon bleu se montre patiente et à l’écoute des plaintes douloureuses de la vieille femme.

Les illustrations font usage de blocs de couleurs franches et de contours rouges, qui leur donnent une belle lumière. Elles regorgent de détails savamment choisis permettant de créer un contexte urbain sans toutefois être trop chargé. L’illustratrice a réussi à créer une belle atmosphère. J’ai bien aimé! 

POUR VOUS PROCURER CE LIVRE, CLIQUEZ SUR LE BOUTON CI-DESSOUS:

Le petit chaperon bleuBouton acheter petit
AUTEUR(S) : Guia Risari & Clémence Pollet
ÉDITION: Le Baron perché, 2012
ISBN: 9782360800544
6 à 10 ANS

Ce livre vous a plu ?
Vous aimerez peut-être Naya ou la messagère de la nuit.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Interdit aux éléphants

Interdit aux éléphants

Le problème, quand on a un éléphant à la maison, c’est qu’on n’est pas tout à fait comme tout le monde. Personne d’autre n’a un éléphant. D’ailleurs, sur la porte du Club des animaux, il est écrit : « Interdit aux éléphants ». Les deux amis ont le cœur gros. Et s’ils créaient leur propre club, un club ouvert à tous ?

Les Éditions des Éléphants ont collaboré avec Amnesty International pour nous offrir ce magnifique album sur la discrimination et la force de la solidarité. Cet album doux et tendre aborde avec finesse le rejet de l’autre et, plus important encore, le pouvoir que nous avons d’agir ensemble pour y mettre fin. Les illustrations délicates de Taeeun Yoo sont un délice pour les yeux et occupent une fonction narrative intéressante. Dans l’histoire, on rencontre une petite fille noire qui elle aussi est rejetée car son animal de compagnie est une moufette. Elle aura un rôle important dans le récit car sa présence incitera le personnage principal à former un nouveau club où tous les animaux sont acceptés.

Pistes d’exploitation en milieu scolaire:

  • Sens de la déduction: En te basant sur cette histoire, que font les bons amis ? (Ils nous aident à franchir les lignes, ils bravent les choses effrayantes pour nous, ils ne laissent jamais personne derrière eux, ils nous indiquent le chemin). Quelles sont les qualités recherchées chez les bons amis ?
  • Sens de l’observation: Durant quelle saison se déroule l’histoire ? Justifie ta réponse.
  • Faire des liens avec sa propre expérience: As-tu déjà vécu une situation similaire à cette de l’éléphant dans l’histoire ?
  • Imaginer: si tu pouvais avoir un animal exotique de compagnie, lequel choisirais-tu ? Pourquoi ?
  • Débattre et convaincre : Trouve trois raisons pour lesquelles interdire l’accès au club à certains animaux n’est pas bien.
  • Vocabulaire et compréhension: Qu’est-ce que cela veut dire, « Franchir les lignes » ? Quels éléments de l’histoire peux-tu utiliser pour t’aider à comprendre le sens de cette expression ?

Interdit aux éléphants 2

 

POUR VOUS PROCURER CE LIVRE, CLIQUEZ SUR LE BOUTON CI-DESSOUS:

Interdit aux éléphantsBouton acheter petit
AUTEUR(S) : Lisa Mantchev & Taeeun Yoo
ÉDITION:  Éditions des éléphants, 2016
ISBN: 9782372730143
PRIX: 26.95$
5 à 8 ans

 

Ce livre vous a plu ?
Vous aimerez peut-être L’ours brun qui voulait être blanc, un album sur les différences ayant pour personnages principaux des animaux. Essayez aussi Les Rois du parc, un livre jeunesse qui vous permettra de développer travailler les compétences sociales de votre enfant (ou de vos élèves).

ours-brun-qui-voulait-etre-blanc      Les rois du parc

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Les rois du parc

Les rois du parcDeux enfants, Léanne et Johan, décident de régner sur le parc de loisirs. Ils imposent à leurs sujets des conditions et des règles de jeux… C’est bientôt la guerre déclarée entre les deux souverains pour savoir qui sera maître des balançoires et des toboggans.

Léanne est une petite fille noire au teint foncé. C’est une forte tête qui s’impatiente facilement. Le parc est son royaume, et elle ne compte pas le partager avec Johan. D’ailleurs, les deux enfants ne s’entendent pas sur la division du territoire ! Si de son côté, Johan fait un « plan de conquête », Léanne fait un « MÉGA plan de conquête ». Au fil des pages, les amis du parc s’amusent de moins en moins. Puis, leurs idées de conquête leur montent tellement à la tête qu’un jour, il n’y aura plus rien à conquérir et plus de copains avec qui jouer. Il faudra se réconcilier et apprendre à partager !

J’ai adoré la mise en page de cet album amusant. Les doubles pages, concomitantes, font ressortir l’opposition entre Johan et Léanne. Au final, les deux enfants finiront par élaborer un plan d’excuse, rendre leurs bannières royales et leurs royaumes. La chute, inattendue, fera réfléchir vos petits lecteurs. Et puis, pour aller plus loin, pourquoi ne pas aborder avec eux des sujets tels que les conflits de pouvoir, le ridicule du despotisme, ou encore la réconciliation ? Les Rois du parc est un album vraiment agréable qu’il vous faut lire absolument ! 🙂

Coup de cœur !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Joseph Kuefler
Maison d’édition: CirconflexeBouton acheter petit
Année de publication: 2018
ISBN: 9782878339420
Lectorat cible: 3 à 6 ans.
Vous aimerez peut-être: J’adore être papa, un album rigolo qui plaira aux tout-petits !

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Rafa et Zoé: un après-midi au parc

rafa-et-zoeLe parc est l’endroit idéal pour se faire des copains. Même les plus petits découvrent leurs différences et s’aperçoivent très vite que jouer à deux, c’est mieux! À partir de 3 ans, l’enfant ne sait pas encore lire mais a fait l’apprentissage du langage. Les histoires pour cette tranche d’âge ne contiennent pas de texte ou très peu. Le récit est totalement compréhensible grâce aux cases dessinées. Mais il s’agit bien de lecture: l’enfant lit, de manière autonome, un récit complexe où les dessins ne sont pas de simples illustrations mais contiennent une véritable grammaire.

J’ai exploré cette bande dessinée sans texte simultanément avec deux fillettes: l’une de six ans, l’autre de 2 ans. Toutes les deux ont aimé l’histoire. La plus petite a commenté plusieurs fois durant le récit, remarquant des détails sur chacune des pages. Pour elle, c’était une belle histoire sur le jeu, le parc (son endroit favori!), et le partage. Elle n’a pas vraiment compris la structure, ni le sens de lecture. Elle lisait chaque double page comme un tout. La plus âgée était très fière de montrer à la plus petite comment lire une bande dessinée. Du coup, j’en ai profité pour lui expliquer certains codes du genre. Une superbe BD que je recommande vivement!

rafa-et-zoe-2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Cristian Turdera & Sergio Kern
Maison d’édition: Mamut comics
Année de publication: 2010
ISBN: 9787493775124
Public cible: 3 à 6 ans
Vous aimerez peut-être: Rêves d’océan, un album sans texte.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Jamaica’s find

jamaica's findJamaica finds a stuffed dog at the playground and after taking him home without trying to find the owner discovers her conscience as well. Jamaica’s honest and appealing character inspired five more books, each about a childhood ethical dilemma.

Hum. I have conflicted feelings about this book. It was an amazing story, one from which children will learn a lot about right and wrong, and empathy. Beautifully written and accompanied by soft realistic water-painted illustrations. The audio book did a great job with musical arrangement and sound effects. The sound of birds chirping and steps on the ground and wind blowing in trees truly draws the reader in the story. There are two tracks: one with page turn signals, and the other without. The signal itself is not too strong, just enough not to disturb the fluidity of the reading. The thing that I did not like was the actual book. For a twentieth annyversary edition, I at least expect nice flyleafs and a hard cover. At least. The soft covers and the ads at the end of the book really diminishes the quality of the book. Such a shame. Still. This is a very, very nice story.

❤ this book!

Author(s) / illustrator(s) : Junita Havill & Anne Sibley O’Brien
Publisher: Reading Rainbow Book (Houghton Mifflin Company)
Publication date: 2009, 1986
ISBN: 9780395453575
Target audience: 5 to 7 years old

Queen of the scene

queen sceneThis ruler of the playground has got game. B-ball, stickball, jump rope, soccer—there’s nothing she won’t try. And watch out, boys, because she’s representing all the girls, and the Queen has girl power to the max!

I absolutely loved this book. What a nice message to give out to our children: when you fall, get up and try again. Be proud. The illustrations are very dynamic. The accompanying CD is great too! The book is read over a hip-hop beat and rapped. This might just be the new anthem of my family’s little ones. Highly recommended!

Author(s) / illustrator(s) : Queen Latifah & Frank Morrison
Publisher: Harper Collins Publishers
Publication date: 2006
ISBN: 9780060778569
Target audience: 4 years old and over

❤ this book!

You might also like: J’ai le rythme dans la peau! .

Learn more about author Queen Latifah, also actress and rapper

Queen Latifah poses for photographers at the BB King Blues Club & Grill while she holds a casting call to find next CoverGirl on January 29, 2007 in New York City. Photo by Gerald Holubowicz/ABACAUSA.COM (Pictured: Queen Latifah) [Photo via Newscom] krtabacaphotoslive186599_ABACA_A35901_010.JPG (Newscom TagID: krtabacaphotoslive186599) [Photo via Newscom]

Did you read this book to a child? Share your experience in the comments!

Amé et les bons bonbons

amé bonbonsLa petite sœur d’Amé est malade. Amé et sa famille vont aller dans un autre pays pour la soigner… Mais est-ce qu’il y a des bonbons dans tous les pays? Petit extrait:

Amé va à l’école avec des pommes dans son sac. Pas de bonbons. Il a des amis noirs, des amis pas noirs. C’est bon. (p.31)

Une « première lecture » intelligente qui aborde des thèmes tels que l’immigration, la maladie et l’adaptation. Présentation des personnages en début de livre. En fin de livre, on invite l’enfant à se questionner: « Quelles sont les ressemblances et les différences entre Amé et toi? » (p.46), « Imagine que tu dois partir longtemps dans un pays étranger, comme Amé. Qu’apporterais-tu dans ta valise? » (p.47). Belles illustrations. Pour lecteurs de niveau intermédiaire (2-3 phrases par page, présence de chapitres). En quatrième de couverture, cette phrase boiteuse: « [Amé] court avec ses petits pieds noirs. » Pourquoi avoir spécifié que ces pieds sont noirs? Non seulement les images sont assez évocatrices, mais jamais on ne lirait quelque chose comme « [Justin] court avec ses petits pieds blancs ». Douteux.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Sylvie Massicotte & Christine Battuz
Maison d’édition: Éditions La Courte Échelle Bouton acheter petit
Année de publication: 2009
ISBN: 9782896511778
Public cible: À partir de 6 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Une journée à la gomme

journée gommeSur le chemin de l’école, Sophie met le pied sur une gomme à mâcher… et elle reste coincée! Comment va-t-elle s’en dépêtrer? Vite, elle a besoin d’une bonne idée!

Une journée à la gomme est un petit roman simple et amusant, très drôle et très agréable à lire. 48 pages de bonheur et de rire pour les enfants ayant un bon niveau de lecture (environ 2 à 3 phrases par pages). Beaucoup d’illustrations en noir et blanc. J’ai adoré! Sophie est une petite écolière noire, à la chevelure frisée, mais son apparence n’est jamais mentionnée dans le texte et n’a aucune incidence sur les péripéties. Au final, c’est l’histoire d’une jeune débrouillarde et de la gomme à mâcher qu’on voit partout en ville. J’apprécie beaucoup cette approche. Trop souvent en littérature, on ne précise jamais si un personnage est blanc, on suppose qu’il l’est par défault, de manière universelle. Ici, c’est plutôt l’inverse. Le personnage est noir et pourquoi ne le serait-il pas? Les personnages noirs en littérature sont souvent limités à n’être présents que dans les histoires sur la différence, la discrimination, l’esclavage, ou encore lorsque leur couleur de peau est un facteur important du récit. Ce n’est pas le cas ici. Les enfants seront particulièrement fiers d’avoir lu un petit roman seul. À lire au plus vite!

Coup de cœur!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Kate Walker & Craig Smith
Maison d’édition: Scholastic
Année de publication: 2003
ISBN: 0439974437
Lectorat cible: 7 à 10 ans.

Vous aimerez peut-être: La forêt extraordinaire un livre-jeu à lire comme un roman dès 5 ans.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

J’ai le rythme dans la peau!

rythme peauLe rythme est partout! Au cours d’une promenade au parc, une petite fille enjouée énumère les parties de son corps où le rythme se faufile et se laisse emporter par la musicalité de ce qui l’entoure.

Eh ben, quel condensé de bonne humeur! Il livre court qui donne le goût de bouger! Le personnage principal, une fillette noire ayant deux afro-puffs mignons comme tout, marche la tête haute, toujours le sourire aux lèvres et les yeux qui brillent. Sa mère et elles forment un duo dont la complicité est belle à voir. Une phrase par page. Peut être lu par un débutant lecteur. Illustrations à la peinture à l’huile sur toile (je crois) débordant de couleurs vives sur fond de paysage urbain et multiculturel. Pour toutes les petites filles qui aiment mordre dans la vie à pleines dents. J’ai adoré, et ma petite nièce aussi! Elle s’est mise à inventer sa propre histoire en regardant les images.

Coup de cœur!

Connie Schofield-Morrison est une auteure noire américaine.

Connie Morrison

Auteur(s) / illustrateur(s) : Connie Schofield-Morrison & Frank Morrison
Maison d’édition: Éditions Scholastic Bouton acheter petit
Année de publication: 2015
ISBN: 9781443143011
Public cible: À partir de 4 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Comme elle ressemble à mon papa

piliNana et son papa promènent la petite cousine Léa. Nana est noire et elle souffre un peu de cette différence entre elle et papa, entre elle et Léa. Une petite conversation rétablit les choses.

Voilà un autre album signé Pili Mandelbaum où on retrouve Nana et son père, cette fois-ci avec la nièce de ce dernier: Léa. Lors d’une promenade, la famille est la cible de regards en coin de la part des passants. Nana est ignorée alors que toute l’attention se porte vers sa petite cousine. Personne ne perçoit Nana comme étant la fille de son père compte tenu de la couleur de leur peau et on assume automatiquement que Léa est la fille du père de Nana. Plusieurs familles, à la lecture de cet album, se reconnaîtront dans certaines de ces situations. Toutefois, j’ai trouvé qu’une d’entre elles ne reflétait plus le monde actuel (du moins à Montréal en 2015): personne ne va regarder « croche » une famille métisse en la pointant du doigt tel que c’est arrivé dans ce livre…

La morale de cette histoire est qu’il faut accepter ce qu’on ne peut pas changer. Le père, excédé par les complaintes de sa fille, lui dit de ce faire une raison. Un message réaliste, sans faux espoirs: ce n’est malheureusement pas demain la veille que les gens arrêteront de faire toute sorte de commentaires inappropriés, désobligeants, blessants ou maladroits sur un enfant métissé et sur sa famille.

D’un point de vue technique, l’histoire est racontée par le biais de dialogues entre le père et la fille de manière un peu décousue: Diverses situations issues de malentendus quant au lien familial réunissant Nana et son père sont présentées sans transitions aucune, semble-t-il dans le seul but d’illustrer certaines tensions raciales. Ceci rend la lecture à voix haute, malgré le fait que l’histoire soit très courte, un peu laborieuse. Un album intéressant pour ouvrir un dialogue avec un enfant (peu importe l’origine ethnique) sur les questions relatives à la couleur de la peau et au racisme. En tout cas, certainement pas une histoire du soir qu’on referme après le point final avant de mettre un enfant au lit.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Pili Mandelbaum
Maison d’édition: École des Loisirs
Année de publication: 1989
ISBN: 2211010911
Public cible: À partir de 5 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook