Le petit garçon qui venait de la Jamaïque

Petit garçon qui venait de la Jamaïque

Crois-tu qu’une personne comme toi pourrait marquer l’histoire? N’en doute pas. Lis ce récit et tu découvriras comment Devon, un petit garçon qui venait de la Jamaïque, est entré dans l’histoire du Canada. Tu verras que tout est possible et que les rêves peuvent se réaliser.

L’histoire d’une personne ayant surmonté des difficultés pour atteindre l’impossible est une source d’inspiration sans pareille, surtout quand il s’agit d’un enfant. Il n’y a pas de meilleur exemple que celui de Devon Clunis, Jamaïcain élevé à la campagne sans électricité ou eau courante, pourtant devenu le premier chef de police noir du Canada. Cet album raconte une page de l’histoire de mon pays, le Canada. En ce moment au Québec, on parle beaucoup du racisme systémique et de la manière dont les élèves noirs sont défavorisés par rapport aux élèves blancs dans une même classe. En prologue à cet album, on retrouve une dédicace aux « éducateurs qui ont aidé le petit garçcon de la Jamaïque à s’épanouir », notamment Mme Ruby Hanna, enseignante de l’école primaire de Devon, et M. Bill Wedlake, M. Brian Burdy et M. Dennis Pelisek, qui ont enseigné à Devon à l’école secondaire. On les remercie d’avoir donné leur temps et énergie à façonner la vie de nombreux jeunes. J’ai été touchée par cette dédicace car les enseignants ont un rôle très important à jouer dans la vie des enfants et on ne les remercie pas assez. Il me semble que cette reconnaissance est bien méritée ! Malgré les problématiques entourant le racisme systémique dans les écoles, je pense qu’il est important de souligner le travail de ceux et celles qui enseignent avec passion et qui donnent des ailes aux Canadiens de demain, peu importe leur origine.

Les illustrations d’Émily Campbelle sont adorables et tout en douceur. J’ai aussi beaucoup aimé les photos du véritable Devon Clunis qui rendent son histoire encore plus concrète. On retient de ce livre que chaque enfant a des rêves qui peuvent se réaliser et que beaucoup de personnes sont prêtes à les aider à y parvenir. À la fin du livre, il y a une courte biographie de Devon Cunis dans laquelle on peut lire ceci:

Devon a saisi très tôt son identité d’immigrant noir vivant dans une terre de promesses. Dès le plus jeune âge, il a décidé qu’il voulait exercer un travail lui permetttant de servir de modèle aux enfants issus de minorités qui devaient relever des défis semblables à ceux qu’il avait rencontrés: intégration culturelle, inégalités sociales et rareté des possibilités offertes dans la culture populaire. Ce désir l’a amené à s’engager sans tarder sur la voie d’une carrière dans la police. Il s’agissait d’un choix remarquable, car cette profession n’était normalement pas considérée comme accessible aux personnes de couleur.

Le parcours de Devon est très inspirant. Il parle de sa terre natale, la Jamaïque, de manière positive malgré les difficultés liées au manque d’électricité et de système d’aqueduc. Tout au long du texte, il questionne le jeune lecteur et l’amène à faire des liens entre sa propre expérience et celle de Devon. Par exemple, lorsque Devon parle de son immigration à Winnipeg, il demande au lecteur si lui aussi a déjà déménagé et ce qu’il a ressenti en vivant cette expérience. Ainsi, ce livre s’utilise facilement en animation ou en contexte scolaire (pourquoi pas durant les Journées de la Persévérance Scolaire?). Franchement, cet album est un petit bijou qui faut mettre entre toutes les petites mains, dans les écoles, dans les bibliothèques, dans les chambres d’enfants. Je suis tellement enthousiaste face à cet album !! Vous devez absolument le lire !

Coup de coeur !

Devon Clunis est Canadien. Il a été le chef du Service de police de Winnipeg de 2012 jusqu’à sa retraite en 2016. Il a été le premier Canadien noir à être nommé chef de police au Canada.

Devon Clunis

Auteur(s) / illustrateur(s) : Devon Clunis, Pearlene Clunis & Emily Campbell
Maison d’édition: Éditions des Plaines

Bouton acheter petit

Année de publication: 2019
ISBN: 9782896117864
Public cible: 6 à 11 ans
Vous aimerez peut-être: J’aime mon métier: Policière, un album pour les tout-petits, ou encore Voici Viola Desmond, un docu-fiction sur celle qui a refusé de céder sa place à des Blancs dans un cinéma au siècle dernier.

jaimemonmetierpoliciere      Voici viola desmond

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Rêve plus haut que la tour Eiffel !

Rêve plus haut que la tour Eiffel

C’est jeudi. la maîtresse de khadi a prévu d’emmener ses élèves à la tour Eiffel. mais avant, ils passeront leur matinée en classe, à discuter autour d’un thème. Celui proposé aujourd’hui est le mot « rêve ». les élèves parleront de leurs rêves, mais khadi estimera que le sien est sans doute un peu trop grand pour elle….

Rêve plus haut que la tour Eiffel! est le deuxième livre de la série Je suis khadi!. J’ai d’ailleurs lu avec intérêt le premier livre, J’ai mal à mes cheveux. Ici, on retrouve Khadi et sa meilleure amie Lilas alors qu’un débat scolaire sur les rêves éveille en elles un désir de se réaliser. Ce récit du quotidien met en scène une jeune fille noire et constitue un modèle positif pour les lectrices racisées à la recherche de représentation en littérature. Le propos est intelligent et les illustrations m’ont plu, même si l’équilibre entre les deux aurait pu être meilleur. À lire !

Pistes d’exploitation en milieu scolaire ou en famille:

  • Quelle est la différence entre un rêve que l’on fait la nuit et un rêve qu’on entretien toute la vie ?
  • Demande à un adulte de ton entourage qu’elle était son rêve lorsqu’il avait ton âge.
  • Pourquoi dit-on qu’il faut rêver plus haut que la tour Eiffel ? Pour les enfants québécois, on pourrait dire: Rêve plus haut que la tour du stade olympique ! Ou encore rêve plus haut que le Mont-Royal !
  • Quel est ton rêve ? Que pourrais-tu faire pour qu’il se réalise ?
  • Quels sont les rêves des camarades de classe dans le livre ?
  • Fait une recherche à la bibliothèque sur les conditions de vie des enfants du monde. Qu’est-ce qui te distingue d’un écolier belge ? Congolais ? Coréen ? Cubain ? Burkinabé ?
  • Fait une recherche à la bibliothèque sur des gens qui ont changé le monde (y a-t-il un personnage historique qui t’a le plus marqué ? Que tu admires ?)

Je remercie l’auteure Vanessa Yath de m’avoir offert ce livre.

Venessa Yath est une auteure française.

Venessa Yatch

Haneek.s est une illustratrice originaire de la Guadeloupe. Elle vit à Paris.

Haneeks

Auteur(s) / illustrateur(s) : Venessa Yatch & Haneek.s
AutoéditionBouton acheter petit

Année de publication: 2019
ISBN: 9782956770323
Public cible: 9 ans et plus

Vous aimerez peut-être: Mon grand rêve, un album jeunesse publié aux éditions La Bagnole.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Plus tard, je serai… paléontologue

plus tard je serai paléontologue Silvia BaroncelliAlexis adore jouer dans le bac à sable. Lui et ses amis s’intéressent à toutes les choses qui y sont enterrées. Quand Alexis creuse, il fait semblant d’être un paléontologue célèbre.

J’ai eu un peu de mal à exploiter ce livre en animation. Le récit est constitué d’un monologue fait par Alexis qui s’adresse directement au lecteur dans de larges bulles de bandes dessinées. Ces phylactères brisent l’équilibre entre le texte et l’image: par exemple, sur une page il y a Alexis, ces amis et cet énorme phylactère, et sur la page d’à côté, il n’y a que du sable et un os à demis enfouis dans le sable. Parfois, les phylactères sont remplacés par des encadrés qui occupent la totalité d’une page; seul un lecteur avancé comprendra pleinement ce que sont les phylactère et pourquoi ceux-ci sont parfois absents. Toutes les illustrations se ressemblent: on y voit les amis explorer le sable. Quoi qu’à un moment, il y a Alexis qui a magiquement voyagé dans le temps et l’espace pour ce rendre dans un labo où des scientifiques analyse des fossiles. J’ai vraiment senti que les auteurs cherchaient à s’approcher de ses émissions télévisées éducatives de la même lignée que les capsules de Pichu à la fin de chaque épisode des Mytérieuses Cités d’Or… Le tout est assez confus et mal adapté à la lecture à voix haute. Le livre se clôt par une liste de « mots à connaître pour être paléontologue », mais les définitions sont trop complexe pour le lectorat cible du livre. Par exemple, le mot « crâne » est défini par « partie osseuse de la tête »…

Un livre plutôt difficile à travailler avec les enfants, donc, et ce, même s’il leur est destiné. Cela dit, le personnage principal et plusieurs personnages secondaires sont noirs, permettant ainsi à nos fils et nos filles de s’y identifier plus facilement. Alexis est imaginatif, déterminé, intelligent. Pour la représentation positive d’un personnage de descendance africaine, on aime. Pour la qualité littéraire, on repassera. Dommage!

Auteur(s) : Connie Colwell Miller & Silvia Baroncelli
Maison d’édition: Saunders Book company Bouton acheter petit
Année de publication: 2016
ISBN: 9781770923577
Lectorat cible: 6 ans et plus

Vous aimerez peut-être: J’aime mon métier: conducteur de machines, pour accompagner vos enfants dans la construction de leurs rêves.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Tonton couture : Une histoire au bord du fleuve São Francisco

Tonton coutureLe petit Eduardo veut être couturier, comme son oncle. Il habite dans une petite ville du Brésil, au bord du fleuve San Francisco. Son tonton lui apprend tous les secrets du métier – et lui raconte aussi plein d’histoires sur la vie d’autrefois. Autrefois, avant que la grande usine s’installe au bord du fleuve, et pollue la région. Tonton Couture coud les uniformes des ouvriers. Mais un jour, l’usine décide de produire les uniformes dans un pays lointain. Ça coûte moins cher ! Tonton Couture et Eduardo trouveront une jolie solution pour continuer à travailler. 

Le texte, qui se lit comme on écoute un ami nous relate ses souvenirs, m’a fait voyagé jusqu’au Brésil. J’y ai découvert un peuple, une famille, des individus dont l’histoire m’a touché. Les illustrations sont si belles que j’ai dû plusieurs fois arrêter la lecture pour les dévorer des yeux afin d’observer chacun des détails si longtemps travaillées par l’auteure: des vestes suspendues par des cintres au bord d’une fenêtre ayant vu sur un chantier, aux bouteilles et babioles déposées nonchalamment près d’un écran de télévision, en passant par les linges colorés que les femmes lavent dans le São Franscico, surnommé le « Vieux Chico »,  l’un des plus longs fleuves du Brésil. Ces illustrations vivantes tout en relief composées de collages semblent vouloir s’échapper du livre. C’est un art infiniment beau.

Au fil des pages, la relation entre un jeune garçon et son oncle couturier se tisse et se dévoile au lecteur alors que ce dernier raconte des histoires et transmet les rudiments de la couture au garçon qui attend après l’école que sa mère rentre de travailler. On y découvre comment la petite ville fictive d’Olho d’Agua a été transformée par l’arrivée d’une usine. Les changements ont été sociaux, familiaux, personnels et environnementaux. C’est à travers ce village brésilien transformé et par le biais d’un couturier inventif et persévérant que le livre nous transmet son message écologique. En épilogue, une note de l’auteure nous informe de la manière dont les travaux de dérivation du São Franscico  divise la population brésilienne, et sur ce qui est arrivé au fleuve Doce, théâtre de la plus grande catastrophe écologique de l’histoire du Brésil. On en apprend aussi beaucoup sur le quotidien au Brésil.

Pistes d’exploitation en milieu scolaire

Bien que Olho Agua n’existe pas, les racines véridiques du livre le rende facilement exploitable en milieu scolaire. Pourquoi pas une discussion en classe sur la transmission et sur la protection de l’environnement ? Enseignants, questionnez vos élèves sur les habilités, les compétences ou les passions que les membres de leur famille leur ont transmis. Vous pouvez également les questionner sur les impacts que peut avoir l’arrivée d’une industrie minière ou de tout autre élément nouveau sur l’environnement et/ou l’écosystème. Au cours d’histoire, vous pouvez les questionner sur ces métiers disparus ou en voie de disparition. Au cours d’art plastique, pourquoi ne pas effectuer une toile faite de collages texturés à la manière de Eymard Toledo ?

J’ai vraiment adoré la lecture de cet album qui ouvre une multitude de portes vers la découverte et la réflexion. Bravo!

Coup de cœur !

* Prix « Climate Book » en Allemagne pour son message écologiste.

* Prix « Hautement recommandable » de la Fondation Biblioteca Nacional au Brésil.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Eymard Toledo
Maison d’édition: Anacaona Bouton acheter petit
Année de publication: 2017
ISBN: 9782918799894
Public cible: 6 à 9 ans

Je remercie les Éditions Anacaona de m’avoir offert ce livre.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

La petite carpe dorée

la petite carpe doréeHabib veut garder son poisson et s’en faire un ami mais il n’ose pas le dire. L’idée que sa maman pourrait le cuire le paralyse. Il rentre directement dans sa chambre, s’allonge puis s’endort…

Mon avis

Un livre de type premières lectures facile à lire pour les enfants qui apprennent à lire. Les maisons d’éditions africaines sont difficilement trouvables là où j’habite et je trouve qu’il est important que leur donner la visibilité qu’elles méritent. Bien que le texte soit bien écrit, la chute est un peu précipitée. Malgré tout, Les Éditions Ruisseaux d’Afrique est une maison d’édition à découvrir!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Béatrice Lalinon Gbado & Patrice Borgia Djenontin
Maison d’édition: Éditions Ruisseaux d’Afrique
Année de publication: 2002
ISBN: 9973195469
Public cible: 7 à 10 ans
Vous aimerez peut-être Jamela!, qui raconte l’histoire d’une petite fille qui refuse que l’on cuisine le poulet avec lequel elle s’est attachée pour le souper de Noël.

Béatrice Lalinon Gbado est une auteure béninoise née en 1960.

Béatrice Lalinon Gbado

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

Mon voisin Oscar: Une histoire inspirée de l’enfance d’Oscar Peterson

oscar peterson voisinÀ la suite d’une grave maladie, Oscar doit renoncer à jouer d’un instrument qu’il adore. Mais rien n’empêchera le jeune virtuose de vivre pleinement sa passion pour la musique. Cette charmante histoire nous dévoile un pan de l’enfance d’Oscar Peterson, pianiste de jazz renommé.

L’histoire se déroule à Montréal, plus précisément dans le quartier de la Petite-Bourgogne (anciennement appelé Saint-Henri). C’est fanstastique de lire un album où reconnaît la vie de la métropole: ses escaliers extérieurs en colimaçon, ses ruelles chapeautées par des lignes de cordes à linge, la rue Atwater, l’architecture de ses bâtiments, l’église Union United Church… Le récit se termine sur une note heureuse alors qu’Oscar débute des cours de piano et discute avec Millie de ses rêves: elle sera ballerine et lui, explorateur… Millie est un personnage fictif, mais on sait maintenant qu’Oscar est plutôt devenu un pianiste de jazz renommé. Il est décédé le 23 décembre 2007.

Cette histoire, c’est aussi une occasion d’aborder les thèmes de l’amitié, de la maladie, de la musique et des rêves avec les enfants. À l’issu de la lecture de Mon Voisin Oscar, questionnez-les: As-tu déjà été malade? Connais-tu quelqu’un qui a été si malade qu’il ne pouvait plus jouer? Quel est ton instrument de musique favori? Aimerais-tu être musicien comme Oscar? Qu’aimerais-tu être losque tu seras grand? Et, pourquoi pas, leur faire écouter un peu d’Oscar Peterson après la lecture du livre. L’histoire est magnifiquement racontée et les illustrations naïves m’ont beaucoup plu. À lire pour découvrir avec les enfants qui était Oscar Peterson et comment il a marqué l’histoire du jazz montréalais. Chapeau!

Coup de cœur !

oscar peterson voisin2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Bonnie Farmer & Marie Lafrance
Maison d’édition: Scholastic Bouton acheter petit
Année de publication: 2015
ISBN: 9781443149112
Public cible: 5 à 9 ans

Vous aimerez peut-être: Blues Bayou, une histoire sur le jazz.

Bonnie Farmer (à gauche sur la photo, accompagnée de l’illustratrice Marie Lafrance) enseigne à l’école primaire. Elle est également auteure et dramaturge. Elle habite à Montréal au Québec. Tout comme Oscar Peterson, Bonnie a grandi dans le quartier de la Petite-Bourgogne et elle se souvient avec nostalgie du spectacle et des sons des rues de son enfance.
MONTREAL, QUE.: NOVEMBER 11, 2015 -- Author Bonnie Farmer, left, and illustrator Marie Lafrance stand outside the Union United Church in Little Burgundy onWednesday November 11, 2015. Farmer and Lafrance, have collaborated on the picture book Oscar Lives Next Door. The book is about late Montreal piano legend Oscar Peterson, who grew up in Little Burgundy. (Pierre Obendrauf / MONTREAL GAZETTE)

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Un crocodile à l’école

crocodile à l'écoleOka est un étrange crocodile, bien décidé à devenir Président de la République. Nany est une petite fille bien courageuse. Lorsqu’elle rencontre le curieux animal, elle parle avec lui ! Même, elle devient son amie ! Mais les choses se compliquent lorsqu’Oka veut aller à l’école avec Nany.

Je n’ai pas trop aimé ce livre. La chute est forcée et peu naturelle: Oka se marie avec le crocodile afin qu’il devienne enfin président (par alliance), et fait de la protection des animaux son cheval de bataille. Déjà Oka affirme, après trois secondes de réflexion, qu’elle souhaite épouser le crocodile et qu’elle l’a « aimé depuis le premier jour ». La chute m’a semblé sortir de nulle part. De plus, dans l’histoire, il n’est pas précisé la raison pour laquelle le crocodile souhaite devenir président. Est-ce pour protéger les autres animaux? Curieux, quand même, pour un crocodile (!). Et de toute façon, aucune raison n’est donné quant à ce choix de carrière. Bref, le récit est boiteux. D’autant plus que les enfants ont tendance à se reconnaître aux personnages d’un livre, qu’il soit humain où non. L’enfant qui se reconnaît en le crocodile en retiendra qu’il y a certains rêves qui lui sont inaccessibles (par exemple, devenir président!) et qui peuvent être considéré comme des citoyens de seconde zone pour des raisons qui sont hors de leur contrôle (ex.: le crocodile est né crocodile, il ne peut le changer!). D’habitude, j’aime bien les livres d’Yves Pinguilly, mais là, déception.

Du côté des illustrations, c’est beaucoup mieux. Diallo a mélangé les techniques pour un produit vibrant et recherché. Collages, peintures, aquarelles et fusain se mélangent à merveille.

Muriel Diallo est une illustratrice ivoirienne. 

Muriel_Diallo

 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Muriel Diallo & Yves Pinguilly
Maison d’édition: Planète Rêvée Éditions Bouton acheter petit
Année de publication: 2011
ISBN: 9782917871140
Public cible: 5 à 7 ans

Vous aimerez peut-être: Je mangerais bien un enfant, une histoire drôle sur la rencontre d’une fillette avec un crocodile.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

I have a dream

i have a dream nelsonLe 28 août 1963, Martin Luther King réunissait des milliers de personnes à Washington. L’apogée de cette marche pour le travail et la liberté a eu lieu sur les marches du Mémorial Lincoln. Le texte qu’il a prononcé ce jour là sur le droit de vote et la déségrégation est devenu l’un des textes fondamentaux du XXe siècle. Publié à l’occasion du cinquantième anniversaire de ce discours.

Superbement illustré par un illustrateur Noir américain que j’aime beaucoup, Kadir Nelson, cet album fait découvrir aux jeunes enfants l’héritage de Martin Luther King. À acheter et mettre dans votre bibliothèque personnelle. Je crois qu’il est important de transmettre un peu d’histoire du monde aux enfants. Les enfants noirs en particulier doivent connaître les figures emblématiques de la lutte contre le racisme; ceux-ci peuvent leur servir de modèle et les aider à mieux saisir leur place dans la société. La littérature jeunesse est un moyen que je privilégie pour mener à bien cette tâche en tant qu’adulte. Un livre pour tous les enfants, qui inspirera chacun d’entre eux, peu importe l’âge ou l’origine ethnique. À découvrir au plus vite.

Coup de cœur !

MLK1L__V402073084_

Un livre jeunesse pour souligner le Mois de l’Histoire des Noirs.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Dr. Martin Luther King Jr. (texte) & Kadir Nelson
Maison d’édition: Éditions Steinkis Bouton acheter petit
Année de publication: 2013
ISBN: 9791090090194
Public cible: 5 à 11 ans

Vous aimerez peut-être: Abraham Lincoln: L’homme qui a aboli l’esclavage aux États-Unis, une biographie illustrée pour les enfants.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Talkin’ about Bessie: The story of aviator Elizabeth Coleman

214233_sch_Bessie_Jkt_0.tifElizabeth « Bessie » Coleman was always being told what she could & couldn’t do. In an era when Jim Crow laws and segregation were a way of life, it was not easy to survive. Bessie didn’t let that stop her. Although she was only 11 when the Wright brothers took their historic flight, she vowed to become the first African-American female pilot. Her sturdy faith and determination helped her overcome obstacles of poverty, racism, and gender discrimination.

Have you hear of Bessie Coleman? Do your children know about the first African American female pilot? I believe it is important for young children to know about history. This book is a very good read and a great opportunity to do so. Innovatively told through a series of monologues, the book is a pleasure to read. Wonderful vintage-like illustrations. A must read!

You might also like: If you are looking for black women role models in history, try Josephine, a biography of dancer  and activist Josephine Baker.

Author : Nikki Grimes & E. B. Lewis
Publishing company: Orchard Books (Scholastic)
Publication date: 2002
ISBN: 0439352436
Target audience: 8 to 13 years old.

* A Coretta Scott King Author Honor Books

Love this book!

Nikki Grimes is an American author.

nikki grimes

A children’s book to celebrate Black History Month.

FOLLOW MISTIKRAK! ON SOCIAL MEDIA

logo livreaddict  logo facebook

Coton Blues

coton bluesCoton… Ce n’est pas un nom. C’est pourtant le sien. Le Maître l’a choisi pour se moquer de ses cheveux rêches, pour rire de ses gros yeux, et surtout de sa peau si sombre qu’on la dirait découpée dans la nuit. Quel âge a-t-elle, Coton ? Elle-même n’en sait rien. Dix ans, douze peut-être… Assez pour être vendue, assez pour travailler… Coton aussi, parce que dans la plantation, c’est le trésor, c’est la richesse. Parce que sans les champs de flocons, le Maître vaudrait bien peu de chose… Elle ne dit rien, Coton. Aucun son n’a jamais franchi ses lèvres. On la croirait muette, Coton. En vérité, personne ne sait qu’elle rêve…

Photographies, pastel et crayon de bois se mélangent sur de larges double pages aux tons terreux. Cet album jeunesse grand format se présente sur du papier fibreux dans une mise en page aérée. Les illustrations et le récit se complètent à merveille et avec poésie, abordant avec finesse le vécu des personnes prises en esclavage et le pouvoir salvateur de l’espoir, aussi infime soit-il. Le texte fait usage de polices de caractères variées, mettant l’emphase sur certains mots ou passages, plus durs, qui évoquent l’esclavage et la maltraitance. Magnifique. Attention! Pour lecteurs avertis.

coton blues 2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Régine Joséphine & Oreli Gouel
Maison d’édition: Gecko Éditions
Année de publication: 2007
ISBN: 9782916689012
Public cible: 8 à 12 ans.

Vous aimerez peut-être: Un homme.

Apprenez-en plus sur l’auteure martiniquaise Régine Joséphine !

regine_josephineNB

Coup de <3!

Un livre jeunesse pour souligner le Mois de l’Histoire des Noirs.   

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!