Petite graine

Deux enfants trouvent une petite graine. Ils la mettent dans une boîte, lui chantent des chansons, jouent avec elle mais rien ne se passe. Alors, ils la mettent en terre. Quand vient le printemps et son doux soleil, elle se met à pousser et une superbe fleur apparaît. L’automne revient, la fleur se fane, laissant derrière elle des graines. Un album évoquant le cycle des saisons.

Le texte pétillant et rythmé invite à prendre soin de la nature et à découvrir les saisons. De jolies illustrations colorées mettent en images deux enfants qui, ensemble, découvriront le secret du cycle de la vie florale. Ces deux amis ne sont pas nommés et parlent d’eux-mêmes directement au lecteur. L’emphase est mis sur leurs découvertes, en particulier celle de cette petite graine bien mystérieuse…

Pour une exploitation en classe, prenez le temps de prévoir des points d’arrêt durant la lecture à voix haute à votre groupe afin de les amener à faire des inférences. Qu’est-ce que la petite graine? D’où vient-elle? Comment fait-elle pour devenir une plante? Puis, vous pouvez également utiliser cet album pour enseigner des notions de sciences naturelles: de quoi une plante a-t-elle besoin pour pousser? Comment fait-elle pour se reproduire? Pourquoi est-il important de prendre soin de la nature? Cet album offre de nombreuses possibilités!

Pour vous procurer ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

Petite graine
Auteur(s)
: Rob Ramsden
Édition: Gallimard Jeunesse, 2020
ISBN: 9782075138079
Prix: 26,95$
3 ans et plus

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Les bananes, Le jardin de Clara ou encore Belles coccinelles.

Mon amie la pluie

Mon amie la pluie etta kanerPourquoi pleut-il? D’où vient le tonnerre? Pourquoi les plantes ont-elles besoin d’eau? Les petits n’auront qu’à soulever le rabat de chaque page pour satisfaire leur curiosité et apprendre l’essentiel sur des phénomènes qui les touchent de près.

Ce livre invite les enfants à explorer le monde avec délice et curiosité. Des explications claires sous les rabats feront connaître aux jeunes lecteurs la science de la pluie et les sujets qui en découlent. On y apprend par exemple pourquoi les odeurs semblent différentes après une averse, pourquoi la pluie tombe du ciel et à quoi ressemble une goutte de pluie.

Dès les premières pages, on rencontre un garçon noir non nommé qui demande à un interlocuteur invisible « Qui aime la pluie? ». Suivra au cours des pages suivantes toutes les raisons qui font en sorte qu’on aime la pluie. On revoit le garçon noir à quelques reprises seulement : au retour des courses avec sa famille, à la plage avec des amis, puis à la toute dernière page où il demandera au lecteur « Et toi, pourquoi aimes-tu la pluie? ». Les illustrations manquent un peu de clareté, mais il y a un soucis de représenter des personnes de toutes origines et de toutes capacités physiques. Cela a été pour moi une belle lecture informative! J’ajouterais ce livre à une mise en réseau sur les phénomènes climatiques ou sur les saisons auprès d’une classe de de premier cycle du primaire sans hésiter. Recommandé.

Empruntez ce livre à votre bibliothèque municipale!
Mon amie la pluie
AUTEUR(S) : Etta Kaner & Marie Lafrance
ÉDITION: Scholastic, 2007
ISBN: 9780439942492
À PARTIR DE 4 ANS

Ce livre vous a plu ?
Vous aimerez peut-être Pourquoi je dois économiser l’eau?, aussi publié chez Scholastic. Essayez aussi Par ici, la pluie!, une histoire empreinte d’une douce tranquillité.

par-ici-pluie     La princesse de l'eau claire

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Le grain de sable: Olivier Le Jeune, premier esclave au Canada

grain de sableOriginaire de l’île de Madagascar, Olivier Le Jeune arrive dans la ville de Québec en 1629 en tant qu’esclave. Il avait 10 ans. Au-delà de son statut d’esclave, il est la première personne d’origine africaine à habiter de manière permanente au Canada. Ce livre, inspiré de ce qu’il a réellement vécu, suit le parcours d’Olivier Le Jeune, de sa capture à Madagascar jusqu’à son arrivée dans la ville de Québec. On apprend comment il a pu s’adapter à sa nouvelle réalité dans les débuts de la Nouvelle-France.

Vous avez sans doute déjà entendu parler de Webster. Il est un artiste hip-hop qui se passionne pour l’histoire, notamment celle de la présence noire et de l’esclavage au Québec. Il offre des ateliers dans les écoles (et les bibliothèques!), anime des émisions culturelles et a mis sur pied les tours guidés de la ville de Québec à propos de la présence des Noirs dans la capitale québécoise. Quand j’ai su qu’il avait écrit un livre jeunesse, j’avais très hâte de le lire.

Ce livre de 80 pages d’une qualité indéniable dévoile un pan de l’histoire méconnu au Québec. Il représente bien le devoir de mémoire. Certains passages sont assez cru; on ne tente pas de romancier l’esclavage ici. La plume de Webster est solide, précise, et les illustrations de Valmo prennent à l’occasion le relais pour raconter cette histoire troublante. Le texte se lit comme un poème. On retrouve en fin d’ouvrage un glossaire faisant la liste des mots que les jeunes lecteurs pourraient ne pas connaître, ainsi qu’une biographie d’Olivier Le Jeune et d’une liste d’ouvrages de référence. À noter que le livre peut très bien être exploité avec des élèves du 2e et 3e cycle du primaire, ou du secondaire.

Enseignants, voici quelques idées d’exploitation en milieu scolaire:

  • Préparez une intention de lecture: Que cherche-t-on à savoir en lisant ce livre ? Laissez les élèves répondre (des réponses intéressantes seraient: Qui était Olivier Le Jeune? D’où venait-il? Que lui est-il arrivé? À quelle époque se déroule l’histoire en en quoi cela influence le récit? etc.)
  • Explorer l’importance des illustrations comme procédé narratif. Les pages 18-19, 28-29, par exemple, font avancer l’histoire sans l’usage de mots. Comme est-ce possible?
  • Demandez à vos élèves d’effectuer une recherche à la bibliothèque sur l’île de Madagascar, sur la Nouvelle-France, sur les Jésuites, sur la traite des fourrures, ou sur les conditions de vie des noirs durant l’esclavage.
  • En cours de français, vous pouvez faire un atelier de Slam et jouer avec les mots et le rythme de la langue avec vos élèves.
  • Créez une boîte de mots nouveaux issus du livre à laisser dans votre classe. De temps en temps, vous pouvez piger un mot nouveau et mettre au défi vos élèves de l’utiliser au courant de la journée (ou de la semaine).
  • À la fin d’une lecture commune en classe, interrogez vos élèves: Qu’ont-ils appris? Y a-t-il des choses qui les ont surpris? Auraient-ils aimé une fin différente? Connaissent-ils d’autres livres qui traitent de l’esclavage?

Coup de coeur! 

Webster est un artiste et activiste canadien. 

webster

Coup de coeur! 

POUR VOUS PROCURER CE LIVRE, CLIQUEZ SUR LE BOUTON CI-DESSOUS:
Le grain de sableBouton acheter petit
AUTEUR(S) : Webster & Valmo
ÉDITIONSeptentrion, 2019
ISBN: 9782897910815
Prix: 19,95$
8 ans et plus

Ce livre vous a plu ?
Vous aimerez peut-être La détermination de Viola qui retrace le parcours de vie de Viola Desmond, une femme noire qui a refusé de quitter l’espace réservé aux Blancs dans un cinéma canadien. Essayez aussi À la découverte du Canada: L’héritage noir.

détermination viola desmond    héritage noir canada

 

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Mon bébé

mon bébé jeanette winter.jpgUn conte naïf décrivant la tradition des femmes du Mali de peindre avec de la boue et des feuilles le bologan, cette étoffe aux motifs traditionnels. La jeune Nakunté parle à son futur bébé tout en peignant le bologan qu’il portera à sa naissance. Elle le met déjà en garde contre le scorpion, le tigre, le crocodile, elle lui raconte la vie quotidienne, elle le prépare à la vie. Sa peinture est rythmée par le roulement des tam-tams, les bruits du serpent blanc et du léopard.

« Whoush ! » fait le vent qui souffle à travers la savane jusqu’au village de Nakunté. « Whoush! » fait le vent brûlant qui sèche les tissus bogolan accrochés sur des branches de calebassiers. Dès les premières lignes, j’ai été transporté au Mali et j’ai découvert l’enfance de Nakinté Diarra, une femme qui a vraiment existé et qui peint avec de la boue des étoffes appelées bogolan, selon une tradition vieille de plusieurs siècles. À la lecture de cet album, on apprend que les tissus du bogolan sont utilisés tout au long de la vie, pour les mariages, pour envelopper les nouveau-nés ou pour les enterrements. Les couleurs utilisés par l’auteure sont vives et franches, créant de magnifiques toiles à chaque page. On a ici un récit du quotidien malien, somme toute assez éloigné de la réalité occidentale, mais qui ne présente pas les personnages et les traditions africaines comme exotiques. Au contraire, elles sont normalisées et légitimées. Plusieurs fois dans le texte, le personnage principal s’adresse directement à son bébé; on assiste alors à une conversation entre une femme noire et sa progéniture, sans que la présence d’un lecteur blanc ou occidental soit sous-entendue. Elle prépare la venue de son enfant, lui parle de la beauté de la vie, des étoiles, des animaux, des plantes, qui lui tarde de lui montrer. Et quelle chance d’assister à ce moment d’intimité. J’ai beaucoup aimé cet album !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Jeanette Winter
Maison d’édition: Gallimard Jeunesse
Année de publication: 2007
ISBN: 2070544958
Public cible: 3 à 6 ans.
Vous aimerez peut-être: De la même auteure, il y a Les couleurs de la pluie.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Vive les livres !

Vive les livres jane blattPour les enfants, les livres peuvent devenir des maisons, des sièges, des chapeaux, des jardins, des cadeaux. Tantôt amusants, tantôt effrayants, ils se lisent en toutes circonstances, par temps de pluie ou en plein soleil, pour se distraire ou s’endormir.

Des enfants de toutes origines sont représentés dans cet album jeunesse qui montre les livres comme faisant partie du quotidien, au même titre que les jouets ou les objets. Les enfants réaliseront à quel point les livres sont diversifiés, de toute taille, de toutes les couleurs, de toute utilité, même: il y a en effet les livres tabouret, les livres chapeau, les livres chaises, les livres en vitrine, les livres en carton, les livres en cadeau, les livres matelassés, les documentaires, la fiction, etc. Les illustrations, très douces, sont parfois humoristiques. J’ai aimé les références à la littérature : Les Hauts de Hurlevent, Les Trois petits cochons ou Le petit chaperon rouge. Vive les livres ! est un album jeunesse excellent qu’il faut mettre entre toutes les mains. Excellent !

Vive les livres jane blatt 2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Jane Blatt & Sarah Massini
Maison d’édition: Gallimard Jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 2013
ISBN: 9782070650569
Lectorat cible: 4 à 7 ans
Vous aimerez peut-être: Oh ! Si j’avais un dinosaure, publié chez Actes Sud Junior.

oh si j'avais un dinosaure

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

 

Vive l’automne !

vive l'automneCe livre écrit par Diane Muldrow et traduit de l’anglais par Lucie Duchesne fait découvrir aux enfants ce qui caractérise l’automne : Le temps qui devient plus froid, les feuilles qui se colorent de rouge et tombent, les animaux qui se préparent pour l’hiver, ainsi la saison des pommes et des citrouilles. Chaque page est accompagnée d’une courte phrase simple conjuguée au présent de l’indicatif. Les enfants de première et deuxième année du primaire seront donc capable de lire ce petit album seul. Les illustrations crayonnées sont colorées et les personnages sont d’origines diverses. Parmi ceux-ci, on compte un garçon et une fille noire qui sont présents sur plusieurs pages (mais pas toutes). Leur représentation étant positive et leur présence normalisée, je conseille ce livre ! J’aurais toutefois aimé un petit glossaire afin de définir les mots les plus difficiles (par exemple : « ratissons », « prévoyants » ou « délice »), ou encore un petit jeu pour apprendre ce qu’est l’automne (par exemple : trouver l’intrus). Très bon tout de même !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Diane Muldrow & Jill Dubin
Maison d’édition: Scholastic
Année de publication: 1998
ISBN: 0439004160
Public cible: À partir de 3 ans

Vous aimerez peut-être: Vous cherchez un livre sur l’automne ? Essayez Les citrouilles, rondes et orangées.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Le lion et la galette de mil

lion et la galette de milTibobo vit dans un petit village sous le grand soleil d’Afrique. Un soir, alors qu’il s’aventure dans la savane, il tombe nez à nez avec Bô, le lion roi. Le petit garçon est une proie facile pour le gros lion affamé. À force de patience et de ruse, Tibobo viendra-t-il à bout de son terrible adversaire ?

J’ai bien aimé l’humour utilisé dans le texte. La chute est inattendue. Le personnage principal est un garçon noir gourmand et intelligent, probablement habitué à obtenir tout ce qu’il veut. D’ailleurs, il fait usage de la ruse pour attraper le lion roi de la savane. Intéressant, mais on nous offre encore une fois une représentation plutôt stéréotypée des personnes vivant en Afrique.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Hélène Leroy & Cécile Geiger
Maison d’édition: Gautier-Languereau
Année de publication: 2002
ISBN: 201390519
Public cible: 5 ans et plus

Vous aimerez peut-être: De la même illustratrice, il y a Graine de patience.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

 

Moi aussi ! Moi aussi !

Moi aussi moi aussi 2Catherine et Fabiane deviennent très vite de bonnes amies. Plus leur amitié grandit, plus elles découvrent qu’elles se ressemblent. Comme des sœurs ou, pourquoi pas, des jumelles! D’ailleurs, Catherine souhaite tellement être identique à son amie que parfois elle oublie… de dire la vérité.

J’ai bien aimé cet album coloré et frais qui aborde le thème de l’amitié, de l’enfance et de l’affirmation de soi. La meilleure amie du personnage principal, prénommée Fabiane, est une fillette au teint brun et aux longs cheveux crépus qui sont difficiles à brosser. Elle vient du Midi, en France et son accent charme beaucoup les autres élèves de sa classe, dont plusieurs sont noirs. L’amitié entre Fabiane et Catherine est si vive, si belle, si authentique que les enfants n’auront aucun mal à s’y identifier. Le récit, bien mené, intègre des bulles empruntées aux bandes dessinées. Les illustrations colorées nous informent avec subtilité du temps qui passe (par exemple, on remarque les arbres ornés de feuilles vertes au début du livre et les feuilles d’automne vers la fin). Voilà une histoire du quotidien qui se termine bien et que les enfants de 6, 7, 8 ans pourront lire seuls. Très bon !

Moi aussi moi aussi

Auteur(s) / illustrateur(s) : Mireille Messier & Yves Dumont
Maison d’édition: Éditions de la Bagnole Bouton acheter
Année de publication: 2017
ISBN: 9782897142117
Public cible: À partir de 6 ans

Vous aimerez peut-être: Aussi publié aux éditions de la Bagnole, il y a Mon grand rêve.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook