Noire: la vie méconnue de Claudette Colvin

Noire claudette ColvinNeuf mois avant Rosa Parks, l’histoire de Claudette Colvin, jeune adolescente noire, qui a refusé de se lever dans le bus le 2 mars 1955. Elle était alors âgée de 15 ans. Après avoir été jetée en prison, elle décide d’attaquer la ville et de plaider non coupable. C’est le début d’un itinéraire qui la mènera de la lutte à l’oubli.

Ce roman graphique retrace l’histoire oubliée de Claudette Colvin, une adolescente qui, neuf mois avant Rosa Parks, a osé défier la loi et l’arrogance des hommes. Il dévoile un pan méconnu de la lutte contre la ségrégation raciale et le racisme aux États-Unis: celui du rôle central qu’y ont joué les femmes. On connaît tous Martin Luther King, mais qui connaît Claudette Colvin? Et même si on connaît aussi Rosa Parks, on réalise en lisant ce livre que cette dernière était considérée comme étant plus socialement acceptable (une figure soit-disant plus favorable à la cause) qu’une adolescente enceinte d’un homme blanc dans des circonstances troubles et perçue comme agitée. Oui, parce qu’on montre toujours Rosa Parks comme étant une petite couturière fatiguée et douce, mais même elle était en réalité une militante convaincue et active. On l’a simplement tue afin que parlent les hommes comme Martin Luther King ou E.D Nixon qui ont co-organisé le boycott des bus de Montgomery en 1955. Ceux-ci se sont d’une certaine manière approprié la contestation en tassant les femmes de la sphère publique.

Noire Claudette colvin 2

Les illustrations sont sobres, minimalistes et font usage de peu de couleurs. La mise en page est épurée afin de laisser toute la place aux faits et à l’histoire oubliée de Claudette Colvin.

Noire Claudette colvin 4

À travers ce livre, Émilie plateau invite les lecteurs à se mettre dans la peau d’une personne noire et femme, et à se remémorer les injustices découlant des diverses formes de discrimination. Il met en lumière cette tendance qu’a l’Histoire de ne retenir que ce qui fait son affaire, ainsi que les raisons de l’oubli collectif du rôle qu’a joué Claudette Colvin. Un bijou. Vous devez absolument le lire! Les ados aimeront sans doute!

Noire Claudette colvin 3

« Prenez une profonde inspiration, soufflez, et suivez ma voix, rien que ma voix. Quittez cette salle, quittez la ville, passez les ruisseaux, les fleuves, l’océan, sentez la brise. (…) Désormais, vous êtes noire. » (p.1 à 3)

Un livre pour souligner le Mois de l’histoire des Noirs.

* Le roman duquel est tiré cette bande dessinée, Noire, écrit par Tania de Montaigne, a reçu le prix littéraire Simone Veil en 2015.

Tania de Montaigne est une auteure française.

Tania de Montaigne

POUR VOUS PROCURER CE LIVRE, CLIQUEZ SUR LE BOUTON CI-DESSOUS:
Noire: La vie méconnue de Claudette ColvinBouton acheter petit
AUTEUR(S) : Émilie Plateau, d’après Tania de Montaigne
ÉDITION: Dargaud, 2019
ISBN: 9782205079258
PRIX: 31,95$
À partir de 13 ANS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être I have a dream: 52 icônes noires qui ont marqué l’histoire, ou encore Le bus de Rosa.

52 icônes noires qui ont marqué l'histoire      bus de rosa

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Gaïa changera le monde

Gaïa changera le mondeGaïa, 10 ans, est une génie des maths, qui cherche toujours à comprendre le monde autour d’elle et comment les objets fonctionnent. Mais surtout, protéger la planète est une seconde nature chez elle. Tout est sûrement venu de son prénom : Gaïa veut dire « Terre » en grec. Alors elle trie ses déchets, baisse le chauffage, et déteste le gaspillage. Rien ne bouge si personne ne bouge ! La planète, c’est l’affaire de tous ! Tout le monde peut faire quelque chose, à son échelle. En grandissant, Gaïa refusera ce mode de vie qui ne respecte pas la nature, les gens, les animaux. Elle décidera de mettre son talent au service de la planète et d’un nouveau projet de vivre-ensemble.

Gaïa est un personnage très intéressant. Dès les premières pages, elle est bien définie par l’auteure et dévoile sa personnalité: Adepte de sport, de calcul mental et d’échec, elle participe à plusieurs activités parascolaires et vit dans une famille recomposée, tout ce qu’il y a de plus normal. Malgré un début un peu lent où on présente longuement le personnage, le récit se reserre par la suite et est un plaisir à lire. J’ai aimé suivre Gaïa dans son développement et de la voir grandir, prendre en maturité et en autonomie. Forte de ses convictions environnementales, la petite Gaïa devenue grande s’impliquera et fera tout ce qui est en son pouvoir pour protéger la planète. Elle partage d’ailleurs tous les petits gestes qu’elle a adoptés au quotidien pour réduire son empreinte écologique. Elle est un véritable modèle de réussite et les jeunes pourront sans l’ombre d’un doute s’y identifier.

Le livre à couverture rigide se présente de belle manière et on retrouve un bel équilibre entre le texte et l’image. Les illustrations m’ont d’ailleurs beaucoup plu: toutes les textures vibrantes utilisés par Claudia Amaral sont un véritable plaisir pour les yeux.

Gaïa

Le récit se termine par un appel ouvert au lecteur: « Et toi, que fais-tu pour la planète ? As-tu déjà ramassé des plastiques qui traînaient dans la nature ? Est-ce que tu recycles ce qui peut l’être ? Éteinstu la lumière ou l’eau qui coule, fais-tu attention à ne pas chauffer inutilement ? » (p. 34). On retrouve aussi Le Petit Manuel Écologiste de Gaïa à l’attention des parents et des enfants dans lequel les enfants apprendront l’importance de réduire ses déchets et les trier, d’économiser l’eau, de favoriser l’économie circulaire, ou encore de diminuer sa consommation de viande. Je recommande vivement ce livre!

Je remercie les éditions Anacaona de m’avoir offert ce livre. 

POUR VOUS PROCURER CE LIVRE, CLIQUEZ SUR LE BOUTON CI-DESSOUS:
Gaïa changera le mondeBouton acheter petit
AUTEUR(S) : Paula Anacaona & Claudia Amaral
ÉDITIONÉDITIONS Anacaona, 2020
ISBN: 9782490297054
8 À 11 ANS

 

Ce livre vous a plu ?
Vous aimerez peut-être Le libraire de la favela publié chez la même éditrice. Pourquoi je dois économiser l’eau? pourrait aussi vous plaire.

Libraire-de-la-favela-1    économiser

 

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Adi de Boutanga

Adi de BoutangaAdi fait partie du clan des Bororo, des éleveurs nomades du Cameroun. La petite fille a la chance de pouvoir aller à l’école et se plaît à apprendre à jongler avec les mots. Un jour, son oncle Amadou décide qu’elle est en âge de se marier. Son père s’oppose à cette décision et l’aide à fuir.

Cet album m’a captivé dès les premières pages où j’ai fait la connaissance d’une jeune fille a l’esprit vif qui m’a raconté son histoire comme à une amie. Elle se questionne, se projette dans l’avenir, se construit des rêves, comme tout enfant devrait être en mesure de le faire, sans se douter que ceux-ci seront détruits par un mariage précoce. Heureusement, elle parviendra à y échapper. La narration à la première personne se fait tout en douceur; on ne sent pas du tout la présence de l’auteur derrière les mots du personnage principal. La mise en page équilibrée donne à voir les magnifiques illustrations chatoyantes de Marc Daniau : des couleurs chaudes et une technique artistique maîtrisée participent à évoquer de façon stylisée l’environnement africain de l’album. En soi, le livre en tant qu’objet est d’ailleurs très beau: son large format de 248 millimètres par 347 millimètres et sa couverture rigide en fait un livre de qualité. On retrouve à la fin de l’album un dossier documentaire sur les Bamilékés et les Peuls vivant au Cameroun, ainsi qu’une présentation de Madame Ly et de la fondation Jean-Félicien Gacha qui offre du soutien à l’éducation dans l’ouest du Cameroun. Cet album pertinent et beau informe et émeut. À lire au plus vite !

Pistes d’exploitation en milieu scolaire:

  • Faites découvrir à vos élèves d’autres livres sur le Cameroun afin qu’ils s’informent sur la richesse de ce pays. Les élèves devront par la suite partager ce qu’ils ont appris. Pour vous aider, vous trouverez sur ce blogue une sélection de livres sur le Cameroun.
  • Explorez le style d’illustrations de Marc Daniau en comparant Adi de Boutanga avec d’autres des livres qu’ils a illustré. En cours d’art plastiques, faites faire à vos élèves un projet « à la manière de… » et n’utilisez que des couleurs chaudes tels que le rouge, l’orangé ou le brun.
  • Formez des groupes avec vos élèves et organisez une séance de débat sur l’institution du mariage, sur le féminisme, ou sur l’autodétermination des jeunes filles.
  • Amenez les élèves à créer des liens avec leur propre vie: ont-ils déjà eu a faire quelque chose qu’ils ne voulaient pas ? Leurs parents souhaitent-ils pour eux des choses qu’ils ne souhaitent pas pour eux-même ? Ont-ils déjà voyagé dans un pays étranger où les coutumes sont différentes des leurs ?
  • En cours d’Éthique et culture religieuse, abordez avec vos élèves des sujets tels que la philanthropie, l’humanisme et le don de soi.

Je remercie les éditions Albin Michel de m’avoir offert ce livre. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alain Serge Dzotap est un auteur camerounais. 

alain serge dzotap

Auteur(s) / illustrateur(s) : Alain Serge Dzotap & Marc Daniau
Maison d’édition: Albin Michel JeunesseBouton acheter petit
Année de publication: 2018
ISBN: 9782226440761
Lectorat cible: 8 à 12 ans.
Vous aimerez peut-être: Du même auteur, il y a Tu sais que je t’aime très fort, un album magnifique sur l’amour d’une grand-mère pour son petit-fils. Du même illustrateur, il y a Ruby tête haute, un album poignant sur la vie de Ruby Bridges.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Vive la rentrée ! Même si j’ai un peu peur

Vive la rentrée même si j'ai un peu peurArthur rentre en CP ! Heureusement, Anissa est dans sa classe et l’école a l’air super. Mais qui est ce fantôme derrière la fenêtre ?

Publié dans la collection « Mes 100 premiers jours d’école » chez Gallimard, ce livre jeunesse contient un vocabulaire et un texte de taille adaptés aux enfants qui vivent leur première ou deuxième rentrée scolaire. Il y a également quelques mots écrits en lettres attachées.

Arthur est heureux et nerveux à la fois d’entrer à l’école. Sa meilleure amie depuis la maternelle, Anissa, le rassure. Anissa est noire et porte un afro joliment orné d’une barrette jaune. Sa présence est positive dans le récit et s’éloigne des clichés. Toutefois, d’autres personnages non-blancs sont affublés d’une représentation réductrice et stéréotypée. Par exemple, la maîtresse d’école est Amérindienne (on mentionne « Indienne d’Amérique » dans le récit), porte deux longues tresses, des boucles d’oreilles en plume et a « probablement un bison dans sa cour » (!).

Une petite erreur de mise en page en fin de livre : une devinette se retrouve sur la page des définitions, induisant ainsi le lecteur en erreur quant à la définition de l’expression « avoir les cheveux en bataille ». Somme toute un petit livre bien sympathique, mais malheureusement sans grand intérêt et peu adapté au lectorat québécois.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Mathilde Bréchet & Amandine Laprun
Maison d’édition: Gallimard jeunesse
Année de publication: 2016
ISBN: 978207059289
Public cible: 6 à 8 ans.

Vous aimerez peut-être: Mon premier jour d’école, un livre sur la rentrée scolaire.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook