Honey et Ketchup

Papa a une nouvelle amoureuse et elle parle anglais. Son fils a mon âge, mais parle anglais lui aussi. Ils viennent de l’Australie. Papa est certain qu’on va bien s’entendre, mais allons-nous nous comprendre ? Sweet, Open, Close, Okay, Frosty, Hi, Honey, Ketchup, Go, Correct, Snap, Crackle, Pop, Stop. Combien de phrases on peut construire avec si peu de mots? Une famille recomposée, une langue à apprivoiser et voilà que le cœur s’agrandit!

Deux choses ont au premier abord attiré mon attention en voyant ce livre chez mon libraire préféré: Le titre rigolo (« Honey et Ketchup? Me semble que ça va pas ensemble! » ai-je pensé) et l’auteur, Jonathan Bécotte, que j’aime beaucoup pour sa poésie du côté ados/jeunes adultes chez Leméac (Maman veut partir et Souffler dans la cassette).

Honey et Ketchup, ce sont les surnoms que se sont donnés deux garçons qui ne parlent pas la même langue et dont les parents sont tombés amoureux. Avec une poésie en prose qui fait avancer le récit plutôt qu’elle ne décrit, ce livre étonne par sa limpidité, par ses jeux de mots, et par son accessibilité. Les illustrations de Sabrina Gendron sont douces et lumineuses. Ce livre est un excellent choix pour une exploitation en milieu scolaire au niveau primaire.

Ketchup est un garçon gentil, adopté en bas âge par un homme blanc. Sa couleur de peau ne change rien au récit et relève surtout du choix créatif de l’illustratrice d’en faire un personnage noir puisque ce n’est pas évoqué dans le texte.

Est-ce que Honey et Ketchup est le meilleur Jonathan Bécotte? Non. Constitue-t-il un excellent livre pour aborder cet auteur pour la première fois pour le lectorat jeunesse? Absolument! À découvrir!

Honey et Ketchup
AUTEUR(S): Jonathan Bécotte & Sabrina Gendron
ÉDITION: Québec Amérique, 2021
ISBN: 9782764442913
PRIX: 12,95$
9 ANS et plus

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Grandes roues et petits pois, Africville ou L’enfant gazelle, trois livres jeunesse avec un texte poétique.

Le pays des kangourous

Milo et sa famille rejoignent leurs amis en Australie. Ensemble, ils vont prendre soin des kangourous de la ferme. Milo parviendra t-il à apercevoir Spik, le kangourou préféré de son ami Zakary ?

Une courte histoire adaptée à l’apprentissage de la lecture autonome selon la méthode Montessori. Des étiquettes mots et des images autocorrectives sont à découper pour assimiler le vocabulaire nouveau.

Conçu par une orthophoniste et des éducatrices Montessori, Le pays des Kangourous est une histoire à lire tout seul pour les lecteurs débutants. Il s’inscrit dans la collection « Mes premières lectures Montessori à lire seul » chez Larousse, et est de niveau 4 étoiles, c’est-à-dire qu’on retrouve des groupes de consonnes, de digrammes et de nouveaux mots outils, de plus que des liaisons indiquée par un signe dans le texte. Toute la collection est conçue de manière très progressive afin que dès que l’enfant connaît le son des lettres (possible vers l’âge de 5 ans), il pourra progresser aisément à lire les livres de la collection. Les illustrations, abondantes, permettent à l’enfant de s’autocorriger et d’accéder au sens.

Détail important: Le texte est écrit en lettres attachées, ce qui est fantastique pour permettre aux enfants de s’habituer à déchiffrer l’écriture cursive. Les liaisons sont indiquées clairement dans le texte et les lettres muettes sont grisées. De plus, il y a à la fin du livre est étiquettes de mots et des images à découper pour associer le bon mot à l’illustration.

Le personnage principal, Zachary, est un enfant métis dont la mère est noire et le père, blanc. L’histoire est toute simple, mais intéressante et fait voyager. Très bon! 

Le pays des kangourous
AUTEUR(S): Anaïs Galon, Julie Rinaldi & Amélie Clavier
ÉDITION: Larousse, 2020
ISBN: 9782035979131
PRIX: 6,95$
6 à 8 ANS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être La rentrée des classes, J comme joie et Les vacances de Léa, trois livres pour les apprentis lecteurs avec des personnages noirs.

Mon coffret premières lectures Montessori : Tom photographe

On retrouve Suzi et Tom dans 3 histoires tendres et pleines d’humour : Tom photographe (le son « ph »), Devine qui je suis (le son « qu »), Vive l’Espagne (le son « gn »). Fidèles à la pédagogie originale Montessori, ces histoires utilisent des mots entièrement phonétiques et des phrases courtes pour que l’enfant prenne confiance et puisse dire : « je sais lire tout seul ! ».

Tom photographe est un excellent livre pour les lecteurs débutants et les enfants en apprentissage de la lecture! On le retrouve en librairie dans un coffret de trois petits livres pour apprendre à lire avec la méthode Montessori. Il y a à la fin plusieurs conseils à l’attention des parents sur la manière de lire ce livre avec son enfant. On suggère par exemple qu’il faut être conscient que la lecture demande un gros effort de la part de l’enfant, qui peut parvenir à déchiffrer une phrase et ne pas se souvenir de ce qu’il a lu: c’est une étape parfaitement normale.

Dans le texte, les lettres muettes sont grisées et le son étudié apparaît en rose. Le livre est abondamment illustré et on retrouve une seule phrase par page. Tout est fait pour faciliter la lecture. Tom, le personnage principal, est un garçon noir. La couleur de sa peau ne change rien au récit. On retrouve également une belle diversité dans les personnages secondaires de l’histoire. À découvrir! 

Tom photographe
AUTRICE: Chantal Bouvÿ, Sabine Hofmann & Amandine Meyer
ÉDITION: Nathan, 2020
ISBN: 9782092789605
PRIX: 13,95$
6 À 8 ANS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Notre super école, Fatou la petite sirène et Christophe change de nom, trois livres pour les enfants qui apprennent à lire dans lesquels on retrouve une diversité raciale des personnages.

Titus et les lamas joyeux: Mission sac de piscine

Les Lamas Joyeux sont toujours prêts et ils n’ont peur de rien. Leur mission du jour ? Empêcher leur copain Paolo d’être puni pour avoir oublié ses affaires de piscine. Pour ça, il suffit de s’infiltrer dans l’école, de piquer les affaires d’autres élèves, d’ouvrir les portes avec des cure-dents et surtout, de ne pas se faire attraper… Leur inventivité et leurs bêtises permettront-elles aux Lamas de mener à bien leur mission ? 

Quand on pense « premières lectures », on pense rarement à la bande dessinée. Pourtant, il existe de plus en plus de BDs pour les lecteurs débutants qui offrent un niveau de lecture adapté aux enfants en apprentissage de la lecture. Dans Titus et les lamas joyeux, on a une histoire simple, des bulles faciles à lire et beaucoup d’illustrations. Titus, le personnage principal, est un garçon noir, le super chef des missions impossibles! C’est lui qui mène la bande et, même s’il a beaucoup d’imagination, ces idées ne sont pas toujours à recommander! On notera au passage que l’enseignante de classe et l’instructeur de natation sont également noirs. Un bon livre à découvrir, bien adapté au contexte scolaire également! Contexte français. 

Titus et les lamas joyeux: Mission sac de piscine
AUTEUR(S): Anne-gaëlle Balpe & Zoé Plane
ÉDITION: Nathan, 2021
ISBN: 9782092594483
PRIX: 12,95$
6 à 8 ANS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Notre super école, Moi, je lis tout seul: Tous à l’eau! ou Princesse Princesse, trois livres jeunesse pour les lecteurs débutants avec des personnages racisés.

Le collier magique

Une rumeur stupéfiante se répand dans la savane Karamoko le sorcier confectionne un collier magique qui rendra invincible celui qui le portera ! Les animaux se succèdent à sa porte. oui obtiendra le gri-gri tant convoité?

Le catalogue des Éditions des Éléphants me plait beaucoup. J’ai rarement été déçue par leurs sélections et Le collier magique ne fait pas exception! Illustré par l’autrice franco-togolaise Magali Attiogbé, les couleurs vives et les motifs qui s’emboîtent l’un dans l’autre donnent profondeur au récit. Le texte est un morceau de bonheur à lire, un conte à savourer qui se termine par un cadeau: déposé au pied de l’arbre à palabres, il attend qu’une oreille attentive l’accompagne dans son voyage. Car les contes sont faits pour être partagés.

Une galerie de personnages donnent vie à ce conte africain : un sorcier, une hyène, un lièvre, un calao, un hippopotame, etc. Le grand format de l’album est idéal pour une heure du conte en bibliothèque ou une exploitation scolaire. En cours de français, ce livre peut être utilisé pour décortiquer la structure narrative des contes, ou pour travailler la compréhension de texte. À découvrir!

Magali Attiogbé est une autrice franco-togolaise.

Souleymane Mbodj est un auteur sénégalais.

Pour commander ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

Le collier magique
AUTEUR(S) : Magali Attiogbé & Soulaymane Mbodj 
ÉDITION: Éditions des éléphants, 2020
ISBN: 9782372730921
PRIX: 27,95$
3 À 7 ANS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Grand Calao et petit homme, La cuillère d’Aminata ou Tiguidanké, trois contes à lire dès l’âge de 3 ans.

Les trois poules de Sonia

Sonia a trois poussins dont elle s’occupe avec amour. Chaque jour, elle les fait sortir, nettoie le poulailler, leur donne de la paille fraîche, de quoi picorer… Mais une nuit, elle est réveillée par un terrible raffut en provenance du poulailler…

Ce livre jeunesse dit les choses telles qu’elles sont et parle du cycle de la vie. Un candidat parfait pour une exploitation scolaire avec des élèves de 2e ou 3e cycle du primaire!

Les illustrations font usage de techniques mixtes et sont un plaisir à admirer. Elles fascinent par leurs détails et leur délicatesse, et par la justesse avec laquelle elles complémentent le texte.

Sonia prend grand soin de ses trois poules. Mais une nuit, un renard se faufile dans le poulailer et prend l’une d’entre elles pour nourir ses petits. Sonia sera dévastée. Son père prendra un moment pour lui raconter l’histoire de la vie: tous les êtres vivants veillent à leur survie et font tout ce qu’ils peuvent pour que leurs petits soient heureux, aient le ventre plein et un endroit chaud pour dormir. Aurait-elle voulu que de petits renardeau meurent de faim? Eh, bien, c’est la vie!

L’histoire peut sembler un peu dure au premier abord, mais le tout est amené avec douceur. On y parle également de la mort, et Sonia pourra entammer son deuil autour d’une tombe symbolique préparée pour sa poule disparue. Dans le livre, il est aussi sujet de responsabilisation, car les parents de Sonia poussent leur fille à être autonome et capable de se débrouiller sur la ferme.

Les poules de Sonia
AUTEUR(S)
: Phoebe Wahl
ÉDITION: Éditions des Éléphants, 2018
ISBN: 9782372730471
PRIX: 26,95$
5 à 8 ANS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Derrière les yeux de Billy, Babakunde ou Alba, trois albums jeunesse qui traitent du sujet du deuil.

Noirs et Blancs

Il y a bien longtemps, les éléphants étaient noirs ou blancs. Ils se détestaient, s’affrontèrent et finirent par disparaître. Mais un jour, les petits-enfants des éléphants qui n’avaient pas voulu la guerre sortirent de la jungle où ils étaient restés cachés. Ils étaient gris… Par David McKee, le créateur d’Elmer, une fable essentielle pour parler ensemble des conflits et de la paix, chez les éléphants et n’importe où sur la Terre.

Je ne sais pas pourquoi, mais ça m’a pris beaucoup de temps pour me résigner à écrire cette critique. Ce livre m’a laissée assez indifférente… Le texte ne m’a pas marqué, les illustrations ne m’ont pas plu, le livre-objet m’a semblé peu intéressant. Et puis, je sais pas, mais des éléphants avec une arme à feu ou un poing ou un canon à la place de la trompe, ça me perturbe!!

Au début de l’histoire, les éléphants Noirs et Blancs ne s’entendent pas et se font la guerre. Pour échapper à celle-ci, certains d’entre eux iront se réfugier dans la forêt. Aucun éléphant Noir et aucun éléphant Blanc n’aura survécu à la guerre. Mais des années plus tard, des éléphants gris sortent de la forêt. Ce sont des éléphants pacifiques, du moins, au premier abord. Car bien vite, les éléphants gris aux grandes oreilles se mettront à regarder d’un mauvais œil les éléphants gris aux petites oreilles…

Ce livre est quand même intéressant pour sa manière d’aborder le vivre-ensemble. On entend souvent que le métissage aura raison du racisme et que lorsque tous les êtres humains seront métissés, il n’y aura plus de haine raciale. C’est totalement utopique, évidemment, car non, les personnes métissées ne sont pas là pour nous sauver de notre propre bêtise. Point positif: L’histoire se termine sur une fin ouverte qui peut amener à de bonnes discussions sur les différences, le vivre-ensemble, la tolérance et le racisme.

Pour commander ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

Noirs et Blancs
AUTEUR(S): David McKee
ÉDITION: Gallimard jeunesse, 2016
ISBN: 9782070562299
PRIX: 8,95$
4 À 6 ANS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être un Un mouton au pays des cochons ou Charlie et ses drôles d’habits, deux albums sur le vivre-ensemble. Essayez aussi Fourchon, un livre jeunesse sur le métissage.

Je marche avec Vanessa

Inspiré par des événements réels, Je marche avec Vanessa raconte le sentiment d’impuissance et de colère qui se manifestent suite à l’intimidation d’un camarade de classe et montre comment un seul acte de gentillesse peut amener toute une communauté à s’entre-aider. Avec des thèmes d’acceptation et de gentillesse, cette histoire de bien-être intemporel et profond résonnera avec les lecteurs, jeunes et moins jeunes.

Gros coup de cœur pour cet album sans texte aux illustrations douces qui croque une tranche de vie enfantine. Je marche avec Vanessa est le récit tout simple d’une bonne action. Je suis toujours impressionnée par le talent des illustrateurs et illustratrices qui parviennent à raconter seules des histoires touchantes et émouvantes. Particularité de cet album: la grande place accordée au blanc et à la mise en page épurée. Il aurait été aisé d’ajouter du texte, car ce n’est pas la place qui manque. Mais au contraire, le texte aurait été superflu. Les illustrations puissantes parlent d’elles-mêmes. 

La petite Vanessa est une enfant ordinaire, mais timide, qui a un peu de mal à trouver ses repères après le déménagement de sa famille. Nouveau quartier, nouvelle école, nouvelle maison… et un camarade de classe qui lui crie des méchancetés au visage. Vanesse se repliera davantage sur elle-même. Heureusement, une autre camarade de classe aura la bonne et gentille idée de l’accompagner à l’école et d’ignorer totalement l’intimidateur.

Un album incontournable qui trouvera facilement sa place dans une mise en réseau sur l’amitié, l’adaptation au changement, l’intimidation ou la gentillesse. Enseignant.e.s, vous pourriez exploiter cet album au premier, deuxième voir troisième cycle du primaire avec vos élèves. En fin d’album, on retrouve des conseils destinés aux enfants pour aider une victime d’intimidation, ainsi que des mots utiles pour parler du livre avec les enfants à l’attention des adultes. 

Coup de cœur!

Pour commander ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

Je marche avec Vanessa
AUTEUR(S): Kerascoët
ÉDITION: La Pastèque, 2018
ISBN: 9782897770419
PRIX: 19,95$
5 à 9 ANS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Lili Rose veut être gentille, Un petit geste ou Sulwe, trois albums jeunesse qui abordent le sujet de l’intimidation.

Bienvenue à l’école, Aimé!

Pour son premier jour de classe, Aimé, un petit garçon timide, préfère rester en retrait, jusqu’au moment où une petite fille tombe par terre. Il est alors le premier à réagir.

Pas facile d’intégrer une nouvelle école une fois la rentrée passée! Heureusement, Aimé recevra un accueil chaleureux de ses camarades de classe. Mais aimé est très anxieux. C’est bien stressant, tout ça! Il se cache derrière son sac, il ne participe pas aux jeux avec les amis, il évite beaucoup les interactions avec les autres. Lors de la lecture, vous pouvez créer des temps d’arrêt pour demander à votre enfant de deviner comment Aimé ce sens. Est-il excité, timide? Cela permettra à votre enfant de développer son empathie et d’aiguiser sa maîtrise des émotions. Après la lecture, vous pouvez aussi lui demander s’il a déjà, lui aussi, vécu une situation nouvelle qui l’a rendu inquiet. Parce qu’il est propice aux temps d’arrêt, ce livre est tout indiqué pour une heure du conte en bibliothèque ou une lecture en classe de maternelle.

En me fiant sur le titre et la page couverture, j’ai cru qu’Aimé était un nouvel arrivant. Mais en fait, pas du tout! Du moins, ce n’est pas explicité dans l’histoire. Aimé est tout simplement un nouvel élève, noir, un peu stressé par sa première journée d’école. On ne parle pas de différence non plus dans le livre. Aimé aurait pu être un enfant blanc, asiatique ou à mobilité réduite et cela n’aurait rien changé à l’histoire. Au final, c’est une histoire sur la gentillesse, et sur l’importance d’y aller à son rythme. Un très très bel album que je vous recommande vivement!

Pour vous procurer ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

BIENVENUE À L’ÉCOLE, AIMÉ!
AUTEUR(S) : ANNE ISABELLE LE TOUZÉ 
ÉDITION: ÉCOLE DES LOISIRS, 2020
ISBN: 9782211302999
PRIX: 21,95$
4 À 6 ANS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Timothée est timide ou La star du rock et ses camarades de classe, deux albums sur l’intégration à l’école. Essayez aussi Un jour, tu découvriras, un livre jeunesse sur le fait qu’il n’est pas toujours facile de faire ses premiers pas dans un environnement où l’on ne connaît personne.

Sulwe

Sulwe a la peau noire comme le ciel de minuit. Elle est plus foncée que tous les autres membres de sa famille. Elle est aussi plus foncée que tout le monde à son école. Tout ce que Sulwe souhaite, c’est être belle et avoir le teint aussi clair que celui de ses parents. Mais un soir, une aventure magique dans le ciel lui ouvrira les yeux et changera tout…

Qu’il est rare de trouver des livres jeunesse abordant de front la thématique de la couleur de peau noire. Sulwe parle sans détour du mal-être que peut surgir chez les enfants noirs face à leur couleur de peau, en plus de rendre visible le concept de colorisme. Le colorisme, c’est une discrimination basée sur le teint de la peau qui sous-entend que les peaux claires et brunes sont plus jolies et plus désirables que les peaux foncées et marrons. Le colorisme existe dans les communautés racisées, et pas seulement noires!

Les enfants noirs retrouveront dans ce magnifique album un miroir d’eux-mêmes. Les enfants blancs y trouveront une sensibilité à développer envers les différences. Je le dis souvent et je le redis: les livres avec des personnages noirs ne sont pas que pour les enfants noirs! Développer son empathie, c’est important et cela doit faire partie du développement global de l’enfant. Un enfant qui n’a pas la peau noire (ou même: un enfant qui a la peau noire, mais pas foncée) peut lire ce livre et être capable de se mettre à la place de la petite Sulwe.

En milieu scolaire, vous pouvez prendre le temps de discuter de l’intimidation et des moqueries avec vos élèves en lisant ce livre:

  • Comment penses-tu que Sulwe s’est senti en se faisant traité de charbon?
  • Qu’aurais-tu fait si tu avais été témoin d’une telle scène d’intimidation?
  • Pourquoi penses-tu que Sulwe voudrait avoir une peau plus pâle?
  • Sulwe signifie étoile. Et toi, que signifie ton prénom?
  • Trouve trois choses que tu as en commun avec Sulwe.
  • Pourquoi avons-nous autant besoin de la lumière et de la noirceur?
  • Nomme deux choses que tu aimes faire la nuit et deux choses que tu aimes faire le jour.
  • Trouve la définition du mot racisme dans le dictionnaire.
  • Et toi? As-tu le même teint ou la même couleur de cheveux que tes parents, que tes frères et sœurs?

Le récit est assez triste: cela fait mal de voir une si jolie petite fille se dévaloriser autant. Herueusement, à la fin de l’histoire, Sulwe découvre que la beauté est aussi à l’intérieur, et qu’il ne faut pas attendre que les autres nous trouvent jolie pour savoir qu’on l’est. Elle apprendra qu’elle est belle car elle choisi de l’être, et que sa beauté est quelque chose de précieux à chérir. Les illustrations de Vashti Harrison sont magnifiques. Bref, Sulwe est un très très bon livre que j’ai beaucoup aimé! Fortement recommandé!

Coup de cœur!

Lupita Nyong’o est une autrice kényane.

Vashti Harrison est une illustratrice américaine.

Pour commander ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

Sulwe
AUTEUR(S)
: Lupita Nyong’o & Vashti Harrison
ÉDITION: Scholastic, 2020
ISBN: 9781443181884
PRIX: 14,99$
5 ans et plus

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Gros Chagrin ou Pain doré, deux albums qui abordent la thématique de la couleur de la peau. Essayez aussi Lili Rose veut être gentille, un livre jeunesse avec pour personnage principal, une petite fille noire.