Julian est une sirène

Le jour où Julian voit passer trois femmes magnifiques habillées en sirènes, sa vie change. Il ne rêve plus que d’une chose, devenir lui aussi une sirène. Mais que va penser sa Mamita ?

Wow, wow, wow! Quel bel album! Déjà, les pages de garde sont magnifiques. Certaines illustrations en pleine page (par exemple, lorsque Julian s’imagine plonger dans l’eau) me donnent envie d’en avoir des formats géants à exploser sur les murs de la maison. Vous auriez dû me voir en train de lire cet album: je passais du « Ohhhh! » au « Waaaaaaah!! » au « Oh là, là, quoooooiiii???? » au « Mais c’est trop beau!!! » Les illustrations pleines de mouvement m’ont fait plonger au fond des océans avec Julian, avec les poissons, les pieuvres, les méduses et les raies de son imagination. J’ai aussi aimé que l’illustratrice ait utilisé un papier brun plutôt que blanc pour ses dessins. Le rendu est très réussi! Et, comme c’est souvent le cas lorsque l’auteur fait aussi les illustrations, le texte et les dessins participent à part égale à la narration du récit.

Au retour d’un avant-midi à la piscine, Julian et sa grand-mère rentrent à la maison. Cette dernière va prendre un bain en disant à Julian de ne pas faire de bêtises. Mais Julian avait été tellement émerveillé par les jolies femmes qu’il a croisées dans le métro sur le chemin du retour, qu’il en profite pour se maquiller, se mettre des feuilles de palmier dans les cheveux et des rideaux autour de la taille pour se faire une robe. Lorsque la grand-mère sortira de la salle de bain et verra son petit-fils, sa réaction sera simplement « Oh. » On peut facilement imaginer que l’excès de féminité de Julian ne lui a pas plu. Mais il n’en n’est rien! Au contraire, elle offre au garçon un collier pour compléter sa tenue. Et c’est ainsi que la petite famille ira se promener dans le quartier, la tête haute, pour rejoindre une parade tout aussi flamboyante et colorée que Julian.

Cet album souligne à quel point il est important d’être soi-même et fier de qui ont est. Il donne aussi à voir un garçon qui explore les concepts de féminité et de masculinité, démontrant au passage que plutôt qu’être fixe, le genre est quelque chose de fluide et de beau. On ne sait pas si Julian aime les garçons ou s’il se découvrira homosexuel, mais ce n’est pas du tout important. Julian est tout simplement un garçon heureux, qui s’exprime via son genre. J’ai adoré!

Coup de cœur!

* Prix Stonewall Mike Morgan & Larry Romans Children’s & Young Adult Literature pour son traitement exceptionnel d’une expérience LGBTQ+

* Prix des libraires du Québec 2021

Julian est une sirène
AUTEUR(S):  Jessica Love
ÉDITION: École des loisirs, 2020
ISBN: 9782211306669
PRIX: 23,95$
4 ans et plus

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Terminus ou Jabari plonge, deux albums dont le personnage principal est un garçon noir. Essayez aussi Princesse Nina, un livre jeunesse sur une princesse amoureuse d’une autre fille.

Les vacances de Léa

Les vacances de Léa Belin éducationDans le train qui l’emmène en vacances, Léa fait de drôles de rencontres. Quelle aventure de croiser sur sa route des animaux sauvages et des samouraïs japonais ! Entre rêve et réalité, la petite fille va voyager de surprise en surprise.

Testé par des enseignants et des orthophonistes, Les vacances de Léa est publié chez Belin dans la collection Colibri. Cette collection est spécialement conçue pour les enfants dyslexiques et dysorthographiques avec 4 niveaux progressifs de difficulté du graphème, la longueur de l’histoire et la richesse du vocabulaire. Ce livre inclus deux histoires : Panique dans le train, ainsi que Mamie Kimono, chacune étudiant un graphème différent (QUE dans la première, et O dans la deuxième). Pour faciliter la lecture du texte, une grande attention a été portée à la lisibilité de la typographie, à l’espacement des lettres, des mots et des lignes. Tout dans ce livre est pensé afin d’aider les enfants ayant des difficultés en lecture: il y à même des activités d’échauffement permettant de s’entrainer à lire le graphème pour préparer la lecture.

Léa a le teint brun, tout comme ses parents et sa grand-mère. Elle sait faire face aux imprévus et on peut compter sur elle pour sauver une situation. Ses histoires sont loufoques et j’espère que la maison d’édition nous offrira de nouvelles aventures avec elle !

Auteur(s) / illustrateur(s) : René Gouichoux & Thérèse Bonté
Maison d’édition: Belin
Année de publication: 2017
ISBN: 9782410005677
Public cible: À partir de 8 ans
Vous aimerez peut-être: Alerte aux poux! La maîtresse se gratte!, un petit livre pour commencer à lire.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook