Le camping-car de mon papy

Une petite fille remarque que son papy ne part plus à l’aventure comme il avait l’habitude de faire depuis la mort de Grand’pa, son compagnon. Déterminée à lui redonner le sourire et l’envie de voyager, elle a un plan pour remettre en état le camping-car qui dort dans le garage. Un album sur la tolérance, la perte et l’amour.

Quand on parle de diversité en littérature jeunesse et de représentation juste, Le camping-car de mon papy est un excellent cas de figure. Ce livre, c’est d’abord une histoire sur le souvenir, la famille, le deuil et l’amour. Juste ça. Après, on peut mentionner que l’amour perdu dont on parle en est un queer puisque le camping-car de l’histoire était celui d’un papy et de son amoureux avec qui il a beaucoup voyagé. En lisant le livre, on rencontre d’abord la jeune personnage principale qui s’amuse avec son papy et plus loin, ce dernier lui raconte l’histoire de son amour de jeunesse. Le tout est amené très naturellement et sans en faire un plaidoyer pour la cause LGBT+.

Puis, on ne se contente pas de dire que papy est homosexuel, car ce n’est pas la seule chose qui le définit. On s’attarde à ce qui fait de lui un individu unique et ce qui faisait de son amoureux un individu unique. On parle de bonheur et à quel point les deux hommes étaient heureux dans leur petite maison mobile et du sentiment de liberté qu’elle leur procurait. La petite fille donnera un peu d’amour au camping-car pour le remettre en état de marche et créera de nouveaux souvenirs avec son grand-père. Voilà donc une représentation d’une réalité homosexuelle de qualité! Et en plus, l’auteur Harry Woodgate est aussi queer. #OwnVoices! Bravo aux éditions Kimane pour avoir su rendre tangible cette belle histoire qui normalise les familles LGBT+.

Au niveau de la représentation raciale, la petite fille du papy est métissée et l’amoureux perdu de papy est un homme noir. La couleur de peau des personnages ne change rien au récit, mais donne à voir des personnes racisées dans leur quotidien, loin des luttes et discriminations auxquelles elles sont souvent réduites. Chapeau! Ne passez pas à côté de ce merveilleux album!

Coup de coeur!

Pour commander ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

Le camping-car de mon Papy
AUTEUR(S) : Harry Woodgate
ÉDITION: Kimane, 2021
ISBN: 9782368088388
PRIX: 21,95$
3 À 7 ANS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Julian est une sirène, Derrière les yeux de Billy, deux albums avec un contenu LGBT+ sans que ce soit le sujet principal du livre. Essayez aussi Mes deux mamans à moi, un livre jeunesse sur l’homoparentalité.

Le théorème de Mamadou

Le théorème de MamadouMamadou souffre de voir vieillir ses grands-parents, avec leur mémoire oublieuse, leurs dents qui tombent et il convainc ses camarades qu’aller à l’école est une perte de temps puisqu’on oublie tout quand on est vieux. Il remporte un franc succès auprès de ses amis mais le maître essaye de leur expliquer qu’on fait plein de choses inutiles dans un seul but : le plaisir.

L’auteur parvient à créer de superbes images avec les mots, ces dernières répondant aux illustrations de Jean Claverie en offrant au lecteur plusieurs niveaux de lecture. Ce va-et-vient entre les mots et les images donne toute sa force à cet album jeunesse adapté aux enfants du deuxième et troisième cycle du primaire.

J’apprécie les albums pour les grands de 8-9 ans et plus. À cet âge, les enfants sont encore très sensibles aux images et l’album devient un incroyable objet d’apprentissage me permettant d’aborder avec eux des sujets qui leur permettront d’exercer leur esprit critique tout en développant leur sensibilité à la culture. Dans Le théorème de Mamadou, les thèmes du vieillissement, de la perte de mémoire et de la mort sont abordés avec justesse, permettant d’entamer des discussions sur le rapport que nous avons au temps, sur la filiation et sur le sens de la vie. J’ai adoré ce livre, lisez-le vite avec vos grands !

« Moi, j’avais toujours la bouche ouverte avec une phrase à moitié dedans et à moitié dehors, comme une merguez. » (p.9)

Auteur(s) / illustrateur(s) : Azouz Begag & Jean Claverie
Maison d’édition: Seuil Jeunesse
Année de publication: 2002
ISBN: 2020500760
Public cible: 8 à 12 ans
Vous aimerez peut-être: Du même auteur, il y a Mon frère et moi.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook