Suggestions de livres anti-racistes en anglais

Il existe une belle sélection de livres jeunesse qui explorent la couleur de peau, la texture des cheveux et le processus de racialisation du côté anglophone. Malheureusement, très peu de ces livres sont traduits en français (éditeurs francophones, êtes-vous là??) On peut compter sur les doigts de la main les livres jeunesse en français qui abordent de manière sans équivoque ces sujets. Si vous parlez anglais, profitez-en pour lire quelques livres anti-racistes à vos enfants. Vous pouvez aussi traduire lors de la lecture! Voici quelques suggestions d’albums pour enfants que j’ai particulièrement aimés et qui sont disponibles dans les librairies francophones. Cliquez sur les images pour placer vos commandes avant qu’ils ne soient épuisés!

Par Mistikrak! Littérature Jeunesse.

Magnificent Homespun Brown: Ce livre est une exploration de la nature et des liens familiaux à travers les yeux d’une jeune narratrice métisse. Cette dernière est pleine de vie, exaltante, unique, exubérante et fermement ancrée dans son sentiment d’appartenance et son estime d’elle-même. C’est une histoire, un poème, une chanson, une célébration, sur le fait de se sentir chez soi dans sa peau, une enveloppe qu’on peut aimer profondément.

Cool cuts: Les garçons aimeront voir un miroir d’eux-mêmes qui les montre comme étant des personnes heureuses et fortes dans ce livre rimé rempli de coiffures afro. Du fro-hawk au mini twists, du fade parfait au tresses plaquées, il y a dans ce livre de belles illustrations de garçons noirs avec des cheveux frisés, bouclés, crépus sur chaque page, accompagnées d’un message positif. Un livre superbe pour promouvoir une belle estime de soi chez nos garçons et leur dire qu’ils sont « nés pour être géniaux »!

I am brown: Je suis noire. Je suis belle. Je suis parfaite. J’ai créé cet ordinateur. J’ai couru cette course. J’ai gagné ce prix. J’ai écris ce livre… Ce livre est une célébration de cette peau qui est la tienne: une célébration de l’identité noire, du fait d’être génial.e, du fait d’être simplement toi!

I believe I can: Ce livre agit comme une affirmation pour les filles et les garçons racisés afin qu’ils apprennent à s’aimer et à croire en eux-mêmes. « Ma présence est importante dans ce monde. Je sais que je peux tout faire, je peux réaliser tant de choses. Je dois simplement croire en moi. »

I am enough: Une ode lyrique, magnifique et saisissante à l’amour de soi, au respect des autres et à la bonté. « Nous sommes tous là pour une raison. Ce que nous sommes suffit, et même plus. Nous avons simplement besoin de le croire. » Un livre qui donne confiance aux enfants qui manquent un peu d’estime d’eux-mêmes.

Where are you from? : Ce livre jeunesse récipiendaire de nombreux prix littéraires raconte l’histoire d’une fille à qui on demande constamment d’où elle vient, d’où elle vient « vraiment ». Pourtant, il n’y a pas de réponse simple à cette question. Elle se tourne vers son abuelo, son grand-père, qui ne lui donnera pas la réponse à laquelle elle s’attendait. Sa réponse sera encore meilleure. Un livre parfait pour tous ces enfants qui se sentent étrangers dans leur propre pays.

I love being me! : Ce livre pour lecteurs débutants a pour sujet la joie d’être soi-même, plus particulièrement, la joie d’être une fille. Les personnages de l’histoire sont issus de la diversité raciale et ethnique et aiment une variété de choses: la lecture, le soccer, la cuisine, la natation, le jardinage, et plus! Un petit livre pour apprendre à lire et pour apprendre à s’aimer soi-même.

I am perfectly designed : Un papa. Un garçon. Une marche dans un parc. Une conversation. Une découverte de tout ce qui les rend parfaits l’un pour l’autre.

Don’t touch my hair! : Une lecture nécessaire qui enseigne l’importance de demander la permission avant de mettre la main dans les chevelures bouclées, frisées et crépues des filles. On dirait que peu importe où Aria va, quelqu’un se permet de toucher ses cheveux. Dans la rue, des étrangers tendent la main vers ses boucles, sous la mer, c’est pareil. Dans la jungle aussi, et même dans l’espace! Jusqu’au jour où Aria en a assez! Le tout est amené avec humour.

Pour acheter l’un ou l’autre de ces livres, cliquez sur les pages couvertures pour placer vos commandes.

Mistikrak! est un site spécialisé en littérature jeunesse diversifiée. Il est géré de manière bénévole.
Ces suggestions vous ont plu? Faites un don dès aujourd’hui!

Le collier magique

Une rumeur stupéfiante se répand dans la savane Karamoko le sorcier confectionne un collier magique qui rendra invincible celui qui le portera ! Les animaux se succèdent à sa porte. oui obtiendra le gri-gri tant convoité?

Le catalogue des Éditions des Éléphants me plait beaucoup. J’ai rarement été déçue par leurs sélections et Le collier magique ne fait pas exception! Illustré par l’autrice franco-togolaise Magali Attiogbé, les couleurs vives et les motifs qui s’emboîtent l’un dans l’autre donnent profondeur au récit. Le texte est un morceau de bonheur à lire, un conte à savourer qui se termine par un cadeau: déposé au pied de l’arbre à palabres, il attend qu’une oreille attentive l’accompagne dans son voyage. Car les contes sont faits pour être partagés.

Une galerie de personnages donnent vie à ce conte africain : un sorcier, une hyène, un lièvre, un calao, un hippopotame, etc. Le grand format de l’album est idéal pour une heure du conte en bibliothèque ou une exploitation scolaire. En cours de français, ce livre peut être utilisé pour décortiquer la structure narrative des contes, ou pour travailler la compréhension de texte. À découvrir!

Magali Attiogbé est une autrice franco-togolaise.

Souleymane Mbodj est un auteur sénégalais.

Pour commander ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

Le collier magique
AUTEUR(S) : Magali Attiogbé & Soulaymane Mbodj 
ÉDITION: Éditions des éléphants, 2020
ISBN: 9782372730921
PRIX: 27,95$
3 À 7 ANS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Grand Calao et petit homme, La cuillère d’Aminata ou Tiguidanké, trois contes à lire dès l’âge de 3 ans.

Signé poète X

Harlem. Xiomara a 15 ans et un corps qui prend plus de place que sa voix : bonnet D et hanches chaloupées. Contre la rumeur, les insultes ou les gestes déplacés, elle laisse parler ses poings. Étouffée par les préceptes de sa mère (pas de petit ami, pas de sorties, pas de vagues), elle se révolte en silence. Personne n’est là pour entendre sa colère et ses désirs. La seule chose qui l’apaise, c’est écrire, écrire et encore écrire. Tout ce qu’elle aimerait dire. Transformer en poèmes-lames toutes ses pensées coupantes. Jusqu’au jour où un club de slam se crée dans son lycée. L’occasion pour Xiomara, enfin, de trouver sa voix.

Ces dernières années, j’ai réalisé que j’aimais beaucoup les romans en vers. Encore plus si ce sont ces romans pour ados et jeunes adultes. Signé poète X est exactement l’un de ces romans. Il est écrit par une femme afro-latina et aborde des thématiques contemporaines telles que l’harcèlement sexuel, la détermination de soi, la religion, les relations entre des parents immigrants et leurs enfants qui ne le sont pas, le consentement et le plaisir des femmes.

Xiomara n’a que 15 ans, mais a des seins bien développés et des hanches chaloupées, ce qui lui attire le regard des hommes et bien des gestes déplacés à son égard. Elle est abordée dans la rue. Des mains baladeuses lui touche les fesses. Des hommes âgées tentent de la ramener chez eux. Elle est insultée lorsqu’elle refuse. Le problème pour Xiomara n’est pas son corps, car elle l’accepte et y est à l’aise. Le problème est le fait qu’on l’hypersexualise, qu’on la réduise à ses formes. Pour sa mère, par contre, ce corps donne à Xiomara accès à une vie sexuelle qu’elle condamne. Car si Xiomara est prête à avoir une relation avec un garçon, sa mère la veut chaste et dévouée à Dieu. Ces positions opposées seront à la source de plusieurs conflits entre l’adolescente et sa mère. Xiomara veut être libre et maître de son corps. Elle se sent prête à explorer ses sentiments amoureux et sa sexualité, mais pas n’importe comment et avec n’importe qui, même si la société lui renvoi sans cesse l’image d’une dévergondée. J’ai trouvé que l’auteure a su bien saisir les enjeux du corps et de la sexualité des femmes et des filles: d’un côté on les réduit à leurs formes, on leur dit qu’elles doivent se soumettre aux fantasmes des autres; de l’autre on les pointe du doigt lorsqu’elles souhaitent avoir une vie amoureuse épanouie.

Un jour, une enseignante de Xiomara diffuse en classe la vidéo d’une femme noire qui slame sur scène et qui parle de « ce que ça fait d’être noire, et d’être une femme, et des critères de beauté selon lesquels elle est pas belle. » (p.85). Pour Xiomara, ce sera comme une révélation: « On est différentes, cette poétesse et moi. On se ressemble pas, on vient pas du même monde. Pourtant on est presque pareilles quand je l’écoute. Comme si elle m’entendait. » (p.85) Xiomara est latina et on retrouve quelques mots ici et là en espagnol. La culture dominicaine est bien présente dans la famille, et les enfants en sont fiers. Toutefois, c’est le côté conservateur de la culture familiale avec lequel ils ont plus de difficulté: Xiomara souhait s’émanciper en tant que femme, alors que son frère jumeau doit cacher son homosexualité. La thématique de la différence est aussi abordée dans la relation entre Xiomara et son amoureux, très talentueux en patins à glace, mais qui n’a jamais pu explorer cette passion car son père considérait que c’était une activité féminine inappropriée pour les garçons. À ce sujet, Xiomara écrira avec beaucoup de sagesse:

Il a un sourire triste. Et je pense à tout ce qu’on pourrait être si on nous disait pas que nos corps sont pas faits pour. (p. 207).

Avec une prodigieuse économie de mots et un ton percutant, Signé poète X est un roman fort qu’on lit d’une traite, en une matinée. Je vous le recommande chaudement.

* Prix National Book Award for Young People’s Literature en 2018.

* Médaille 2019 Carnegie pour le meilleur livre jeunesse publié au Royaume-Uni.

Elizabeth Acevedo est une autrice afro-latina. Elle habite aux États-Unis.

Signé poète X
AUTEUR(S) : Elizabeth Acevedo 
ÉDITIONNathan, 2019
ISBN: 9782092587294
PRIX: 29,95$
14 ANS ET PLUS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Frères, un roman pour adolescents écrit en vers. Essayez aussi My life matters et Sortir d’ici.

Frisettes en fête

Frisettes en fête bell hooksQuand on a les cheveux frisés, ça fait des nœuds, ça tire, ça fait mal ! Et puis, les princesses de contes de fées ont toujours les cheveux longs et raides…mais tristes ! Les frisettes, c’est vraiment chouette ! Une galerie de portraits plus vivants et attachants les uns que les autres. Un coup de pinceau très personnel mariant couleurs vives et pastel. Des dessins tout en rondeur et douceur, du mouvement suggéré par un trait de crayon sobre mais efficace. Le texte se lit comme une petite chanson accompagnant des illustrations qui ondulent et pétillent au rythme des pages et des cheveux des fillettes dans un univers de joie de vivre et de fête.

Cette critique aurait pu se résumer à : bell hooks. Voilà, tout est dit. Mais bon, je vais développer un peu, quand même. 😉 bell hooks est une auteure américaine que j’admire beaucoup. Elle a bien entendu écrit « Ne suis-je pas femme? », un livre (pour adultes) reconnu par la presse professionnelle américaine comme l’un des vingt titres les plus marquants de ces vingt dernières années. Quand j’ai su qu’elle avait écrit un album pour enfants, j’ai su qu’il aurait quelque chose de magique. Et cela a été le cas! Cet album est une véritable célébration des mots, de la poésie et des cheveux crépus.

Les petites filles qu’a illustrées Chris Raschka sont mignonnes comme tout. Elles aiment s’amuser et, par-dessus tout, elles ont des bouclettes et des idées de fêtes plein la tête. Leurs cheveux, elles en ont fait un jeu et les transforment à volonté. Tresses, twists, locks, noeuds bantou, ti-kouri (tresses plaquées), cheveux courts, cheveux longs… Cet album illustre à merveille les mille et une façons de mettre en valeur ses cheveux crépus. Il ne reste que quelques exemplaires du livre en version française encore en vente sur le marché: profitez-en pendant qu’il est encore temps en cliquant sur le bouton ACHETER ci-dessous. Vous pouvez aussi emprunter ce livre dans votre bibliothèque municipale.

Coup de coeur !

bell hooks est une auteure américaine. 

bell hooks

POUR VOUS PROCURER CE LIVRE, CLIQUEZ SUR LE BOUTON CI-DESSOUS:
Frisettes en fêteBouton acheter petit
AUTEUR(S) : bell hooks & Chris Raschka
ÉDITION: Points de suspension, 2001
ISBN: 9782912138217
PRIX: 8,95$
À PARTIR DE 4 ANS

Ce livre vous a plu ?
Vous aimerez peut-être Nos boucles au naturel, ou encore Comme un million de papillons noirs, deux albums jeunesse sur l’amour des cheveux crépus.

nos boucles au naturel scholastic      Comme un million de papillons noirs

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Petit oursin

Petit oursinJustine est bien malheureuse. Jamais elle n’aura de beaux cheveux bien lisses comme ceux de son amie Mélodie. Avec ses cheveux qui gonflent tout le temps, Justine ressemble à un petit oursin…

Les cheveux de Justine sont crépus; ils ne coopèrent que très rarement ! De plus, cela prend du temps pour les coiffer et ils ne volent pas au vent comme ceux de ses amies. La pluie les fait friser encore davantage. Tout ceci est le quotidien de bien des fillettes noires qui ont naturellement les cheveux frisés ou crépus, qui se reconnaitreront dans ce livre.

Alors que Justine n’aime pas ses cheveux, ses amis de l’école les admirent, les trouvent beaux et les jalousent. Certains veulent même les toucher (ne vous inquiétez pas, ils demanderont à Justine avant de passer leurs mains dans sa chevelure !) Un livre qui se termine bien et qui accompagnera les petites filles noires vers l’acceptation de leurs cheveux naturels.

Sophie Mondésir est une illustratrice française d’origine guadeloupéenne. Elle est décédée en 2008.

 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Martine Lagardette & Sophie Mondésir
Maison d’édition: Flammarion Jeunesse
Année de publication: 2002
ISBN: 208161412X
Lectorat cible: 5 à 8 ans.
Vous aimerez peut-être: Frisettes en fête, un livre pour développer l’amour de ses cheveux crépus, ou encore Aïxa : Châteaux de Sable, un livre où une filette correspond avec sa grand-mère.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook