La symphonie africaine

Et si les bruits de la nature étaient à l’origine de la musique?

Un superbe album en grand format sur les bruits de la nature. Le texte, tout en poésie, fait voyager à dos d’hirondelle ou caché sur les rayures de zèbres. L’autrice parvient à évoquer avec simplicité le bruit de la pluie qui tambourine, le vent qui souffle dans les feuillage ou la chaleur du sable. Elle nous amène avec elle dans un univers où les animaux servent d’inspiration à une musique de la vie et de sa beauté. Si vous cherchez un livre pour initier les enfants à la poésie, La symphonie africaine est un excellent choix.

Issu de la collection Fiction aux éditions Muséo, ce livre véhicule des valeurs humaines de protection de la nature et de l’environnement. Il éveille les enfants aux grands thèmes du monde comme la place de l’humanité dans le monde en jouant la carte de l’émerveillement et de l’imagination. Très, très bon!

Pour commander ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

La symphonie africaine
AUTEUR(S): Wendy Hartmann & Joan Rankin
ÉDITION: Muséo, 2019
ISBN: 9782373750720
PRIX: 19,95$
4 À 7 ANS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Contes et musiques d’Afrique, La Batterie de Théophile ou encore Le Taxi-brousse de Papa Diop.

Grandes roues et petits pois

Émilie vérifie autour d’elle. Personne à l’horizon pour lui prêter main-forte. Elle hésite. Elle rêve d’être championne… Aujourd’hui sera-t-il le grand jour où elle enfourchera son vélo et partira à la conquête de ses grandes roues? Mais elle est petite, les cailloux sont gros, et elle a un peu peur… Maman, qui n’est pas loin dans le jardin avec sa récolte de petits pois, n’est pas consciente des hésitations d’Émilie. Allons! Une grande respiration et… c’est parti!

Un magnifique texte poétique et des illustrations soignées, que demander de plus? Cette histoire croque un moment du quotidien par une belle journée d’été. Émilie est seule. Son papa est parti au travail: il construit des éoliennes. Son grand frère n’est pas là: il joue avec le chien du voisin. Mais ça y est, elle se décide enfin à essayer de monter à vélo toute seule. Coquette, elle n’oubliera pas placer quelques fleurs sauvages dans son panier, de rempli sa gourde de princesse et de mettre son casque parsemé de coccinelles. La détermination se voit dans ses yeux. Et, à la lecture de son histoire, on ne peut s’empêcher de l’encourager et de lui souhaiter qu’elle réussisse. Chaque instant, chaque souvenir est décuplé, pour faire de ce livre un véritable régal. À travers ces premiers instants d’Émilie sur son vélo qui a su braver les cailloux sur la route, on comprend qu’avoir confiance en soi, c’est avancer.

Coup de cœur!

Je remercie les éditions Bouton d’or Acadie de m’avoir offert ce livre.

Pour commander ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

Grandes roues et petits pois
AUTEUR(S)
: Christine Arbour & Réjean Roy
ÉDITION: Bouton d’or Acadie, 2018
ISBN: 9782897501211
PRIX: 14,95$
3 à 6 ans

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Africville, publié chez le même éditeur. Essayez aussi Rien du tout! et Jabari plonge.

Signé poète X

Harlem. Xiomara a 15 ans et un corps qui prend plus de place que sa voix : bonnet D et hanches chaloupées. Contre la rumeur, les insultes ou les gestes déplacés, elle laisse parler ses poings. Étouffée par les préceptes de sa mère (pas de petit ami, pas de sorties, pas de vagues), elle se révolte en silence. Personne n’est là pour entendre sa colère et ses désirs. La seule chose qui l’apaise, c’est écrire, écrire et encore écrire. Tout ce qu’elle aimerait dire. Transformer en poèmes-lames toutes ses pensées coupantes. Jusqu’au jour où un club de slam se crée dans son lycée. L’occasion pour Xiomara, enfin, de trouver sa voix.

Ces dernières années, j’ai réalisé que j’aimais beaucoup les romans en vers. Encore plus si ce sont ces romans pour ados et jeunes adultes. Signé poète X est exactement l’un de ces romans. Il est écrit par une femme afro-latina et aborde des thématiques contemporaines telles que l’harcèlement sexuel, la détermination de soi, la religion, les relations entre des parents immigrants et leurs enfants qui ne le sont pas, le consentement et le plaisir des femmes.

Xiomara n’a que 15 ans, mais a des seins bien développés et des hanches chaloupées, ce qui lui attire le regard des hommes et bien des gestes déplacés à son égard. Elle est abordée dans la rue. Des mains baladeuses lui touche les fesses. Des hommes âgées tentent de la ramener chez eux. Elle est insultée lorsqu’elle refuse. Le problème pour Xiomara n’est pas son corps, car elle l’accepte et y est à l’aise. Le problème est le fait qu’on l’hypersexualise, qu’on la réduise à ses formes. Pour sa mère, par contre, ce corps donne à Xiomara accès à une vie sexuelle qu’elle condamne. Car si Xiomara est prête à avoir une relation avec un garçon, sa mère la veut chaste et dévouée à Dieu. Ces positions opposées seront à la source de plusieurs conflits entre l’adolescente et sa mère. Xiomara veut être libre et maître de son corps. Elle se sent prête à explorer ses sentiments amoureux et sa sexualité, mais pas n’importe comment et avec n’importe qui, même si la société lui renvoi sans cesse l’image d’une dévergondée. J’ai trouvé que l’auteure a su bien saisir les enjeux du corps et de la sexualité des femmes et des filles: d’un côté on les réduit à leurs formes, on leur dit qu’elles doivent se soumettre aux fantasmes des autres; de l’autre on les pointe du doigt lorsqu’elles souhaitent avoir une vie amoureuse épanouie.

Un jour, une enseignante de Xiomara diffuse en classe la vidéo d’une femme noire qui slame sur scène et qui parle de « ce que ça fait d’être noire, et d’être une femme, et des critères de beauté selon lesquels elle est pas belle. » (p.85). Pour Xiomara, ce sera comme une révélation: « On est différentes, cette poétesse et moi. On se ressemble pas, on vient pas du même monde. Pourtant on est presque pareilles quand je l’écoute. Comme si elle m’entendait. » (p.85) Xiomara est latina et on retrouve quelques mots ici et là en espagnol. La culture dominicaine est bien présente dans la famille, et les enfants en sont fiers. Toutefois, c’est le côté conservateur de la culture familiale avec lequel ils ont plus de difficulté: Xiomara souhait s’émanciper en tant que femme, alors que son frère jumeau doit cacher son homosexualité. La thématique de la différence est aussi abordée dans la relation entre Xiomara et son amoureux, très talentueux en patins à glace, mais qui n’a jamais pu explorer cette passion car son père considérait que c’était une activité féminine inappropriée pour les garçons. À ce sujet, Xiomara écrira avec beaucoup de sagesse:

Il a un sourire triste. Et je pense à tout ce qu’on pourrait être si on nous disait pas que nos corps sont pas faits pour. (p. 207).

Avec une prodigieuse économie de mots et un ton percutant, Signé poète X est un roman fort qu’on lit d’une traite, en une matinée. Je vous le recommande chaudement.

* Prix National Book Award for Young People’s Literature en 2018.

* Médaille 2019 Carnegie pour le meilleur livre jeunesse publié au Royaume-Uni.

Elizabeth Acevedo est une autrice afro-latina. Elle habite aux États-Unis.

Signé poète X
AUTEUR(S) : Elizabeth Acevedo 
ÉDITIONNathan, 2019
ISBN: 9782092587294
PRIX: 29,95$
14 ANS ET PLUS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Frères, un roman pour adolescents écrit en vers. Essayez aussi My life matters et Sortir d’ici.

Toi!

Dans ce nouvel ouvrage intitulé Toi!, Peter H. Reynolds célèbre avec joie l’individualité et l’importance de rester fidèle à soi-même. Ce texte brillant nous rappelle que chaque enfant est unique et encourage les lecteurs à devenir leur « propre oeuvre d’art » en étant patients, persévérants, sincères… simplement eux-mêmes.

Peter H. Reynolds est l’un de mes auteurs jeunesse préféré. Avec peu de mots, ils parvient toujours à venir me chercher et à évoquer des émotions authentiques. Ses phrases sont simples, mais véhiculent des valeurs importantes. Dans Toi!, il apprend au lecteur ou à la lectrice qu’il.elle est né.e pour être positif.ve, généreux.se, perspicace, empathique, brillant.e, aimé.e, compatissant.e, courageux.se, sensible, persévérant.e… Reynolds met en image des personnages uniques et fabuleux, de toutes origines, qui osent d’être différents.

Toi! de Peter H. Reynolds est le livre qu’il vous faut pour non pas élever une fille géniale ou un garçon courageux. Non, ceci est le livre qu’il vous faut pour accompagner votre enfant à devenir le meilleur de lui-même ou d’elle-même, d’être libre penseur et d’agir humblement pour faire du monde un endroit meilleur. Un très bel album!

Toi!
AUTEUR(S)
 : Peter H. Reynolds
ÉDITION: Scholastic, 2020
ISBN: 9781443181075
19,99$
3 ANS ET PLUS

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être Le collectionneur de mots écrit par Peter H. Reynolds, ou L’amour: Un livre sur la compassion, illustré par Peter H. Reynolds. Essayez aussi Les petits héros, un album sur le courage.

Les grandes vies: Maya Angelou

Comment Maya Angelou a-t-elle réussi à se faire entendre ? À la fois écrivaine, chanteuse, danseuse, professeure et militante pour les droits civiques, Maya est pleine de ressources. Toute sa vie, elle s’est battue pour l’égalité des droits des Noirs aux États-Unis et en Afrique du Sud. Suivez le récit de son incroyable parcours depuis l’épicerie de sa grand-mère jusqu’à sa rencontre avec Barack Obama.

Ce n’est pas le premier ni le dernier livre biographique pour la jeunesse qui sortira en librairie cette années. Beaucoup de maisons d’éditions proposent collections de livres retraçant la vie de personnes ayant marqué l’histoire en ce moment. Cela dit, la collection « Les grandes vies » chez Gallimard est l’une de mes préférées. Ce livre en tant qu’objet est magnifique. Son format petit, sa couverture rugueuse et sa conception graphique lui donne un cachet précieux. J’aurais envie de mettre la totalité de la collection en vitrine dans mon salon!

Le texte est court et documenté, faciles à lire sans être édulcoré. On en apprend beaucoup sur Maya Angelou à la lecture de ce livre, de son mutisme à la suite d’un viol, jusqu’à son militantisme. On comprend comment et pourquoi la voix de Maya est puissante, ainsi que la manière dont elle a contribué à combattre les préjugés pour faire évoluer le monde par ses mots et son talent artistique.

(c) Photo: Ayizana.

On retrouvre à la fin du livre une chronologie des moments importants de la vie de Maya Angelou, ainsi qu’un glossaire et un index. Même s’il est une joie à lire pour le plaisir, il peut aussi facilement être utilisé pour les recherches scolaires.

Les illustrations graphiques ne font usage que de quatre couleurs dominantes: le vert, le brun, le bleu pâle et le jaune. J’ai adoré les textures et les couleurs franches utilisées. Les lignes sont précises et forment des blocs de relief. Très beau!

Je vous recommande vivement ce livre! Plusieurs autres titres existent dans la collection, comme Nelson Mandela, Anne Frank ou Frida Kahlo.

Danielle Jawando est une auteure anglaise.

Mes p’tits pourquoi: L’alimentation
AUTEUR(S)
: Danielle Jawando & Noah Snir
ÉDITIONGallimard Jeunesse, 2020
ISBN: 9782075129756
PRIX: 18,95$
8 à 13 ans

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être De petite à grande: Rosa Parks, ou Histoires du soir pour filles rebelles, deux albums biographiques pour la jeunesse. Essayez aussi La vie ne me fait pas peur, un album signé Maya Angelou.

Ma famille

ma famille pierre coran

Je m’appelle Aurélie et je te présente ma famille : Quatre générations de grands et de petits! Chacun a son caractère, ses passions et ses petites manies. On ne s’ennuie jamais dans cette famille! Découvrons-la ensemble dès maintenant.

Je suis tombée par hasard sur ce livre d’image dans une bibliothèque publique. Il raconte l’histoire généalogique d’une petite fille noire adoptée par une famille blanche. Chaque double page s’intéresse à un membre de sa famille: Grand-Mamy Pélagie, Mamy Élise, Papy Willy, oncle Bob, sa tante, ses cousins et ses parents. Aurélie, décrite comme un « bébé des tropiques » est présentée ainsi:

Cousine tant attendue de Thomas et Cédric. Aurélie sans famille qu’un avion déposa est désormais la fille de Jean et de Sarah. Les enfants, les parents et Grand-Mamy en tête, ce soir, lui font la fête en musique et en chants.

Le texte tout en poésie nous fait découvrir les membres d’une famille en une série de portraits illustrés. Un arbre généalogique orne les pages de garde et établit le lien de filiation qui les uni. L’arrivée d’Aurélie est présentée comme une suite logique et naturelle à l’histoire familiale. Voilà un livre d’image sur l’adoption qui présente de manière positive l’arrivée d’un nouvel enfant. Les auteurs ne mettent pas l’accent sur la différence raciale de la dernière venue; au contraire, on insiste davantage sur le fait qu’elle est la fille de Jean et de Sarah, la cousine de Thomas et Cédric, la nièce d’Olga, la petite-fille de Luc et Jo. Intéressant. Ce livre est épuisé; empruntez-le à votre bibliothèque de quartier !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Pierre Coran & Marie-Josée Sacré
Maison d’édition: Bilboquet
Année de publication: 1997
ISBN: 2841810690
Public cible: À partir de 5 ans

Vous aimerez peut-être: D’un monde à l’autre, un livre d’images sur l’adoption.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict logo facebook

Petit oursin

Petit oursinJustine est bien malheureuse. Jamais elle n’aura de beaux cheveux bien lisses comme ceux de son amie Mélodie. Avec ses cheveux qui gonflent tout le temps, Justine ressemble à un petit oursin…

Les cheveux de Justine sont crépus; ils ne coopèrent que très rarement ! De plus, cela prend du temps pour les coiffer et ils ne volent pas au vent comme ceux de ses amies. La pluie les fait friser encore davantage. Tout ceci est le quotidien de bien des fillettes noires qui ont naturellement les cheveux frisés ou crépus, qui se reconnaitreront dans ce livre.

Alors que Justine n’aime pas ses cheveux, ses amis de l’école les admirent, les trouvent beaux et les jalousent. Certains veulent même les toucher (ne vous inquiétez pas, ils demanderont à Justine avant de passer leurs mains dans sa chevelure !) Un livre qui se termine bien et qui accompagnera les petites filles noires vers l’acceptation de leurs cheveux naturels.

Sophie Mondésir est une illustratrice française d’origine guadeloupéenne. Elle est décédée en 2008.

 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Martine Lagardette & Sophie Mondésir
Maison d’édition: Flammarion Jeunesse
Année de publication: 2002
ISBN: 208161412X
Lectorat cible: 5 à 8 ans.
Vous aimerez peut-être: Frisettes en fête, un livre pour développer l’amour de ses cheveux crépus, ou encore Aïxa : Châteaux de Sable, un livre où une filette correspond avec sa grand-mère.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

 

J comme joie

J comme Joie dominique et compagnieVoici une courte histoire-poésie qui évoque l’émotion de la joie pour les enfants en âge d’apprendre à lire. La série Les sentiments de A à Z permet aux enfants de trouver les mots pour nommer et exprimer leurs émotions et sentiments. Une initiation à la poésie à travers l’évocation des émotions.

Dans « J comme Joie », on s’attarde à une émotion de base qui est primordiale au développement de la pensée. Le texte est court et simple pour permettre aux débutants de faire leurs premiers pas en lecture. De magnifiques illustrations soutiennent la compréhension du texte. L’histoire se lit comme un poème que nous livre un jeune garçon noir qui s’émerveille devant la nature. Les phrases riment er il y a un beau champ lexical à explorer avec les enfants: vent, ciel, terre, fleurs, pré, etc. Dans le mot de la fin, l’auteure partage ce qu’elle aime de la joie et la manière dont cette émotion la fait sentir. Ce tout petit livre de moins de 100 mots ne traite que d’une seule idée: c’est un bon départ pour s’initier à la compréhension de texte. Très bon !

J’ai un endroit préféré
Où l’herbe est haute et sent le sucré
Quand j’y pose les pieds, je vois loin devant et me sens grand
Le ciel et la terre se touchent
Ça me met du bonheur dans la bouche
Alors je cours sans m’arrêter
Je ris sans penser
J’ouvre les mains et je touche le vent
Et le vent me le rend
Il entre dans mes narines et me chatouille le nez
Ça me fait chanter
Puis quand mes jambes deviennent fatiguées de liberté
Je me laisse tomber parmi les fleurs du pré

Auteur(s) / illustrateur(s) : Jennifer Couëlle & Ninon Pelletier
Maison d’édition
Dominique et compagnie Bouton acheter petit
Année de publication: 2018
ISBN: 9782897853426
Public cible: À partir de 6 ans

Vous aimerez peut-être: L’heure du bain, un livre pour apprendre à lire dont le personnage principal est un garçon noir.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Tamina couleur soleil

tamina couleur soleil

Tamina est triste car elle ne comprend pas pourquoi elle n’a pas, comme les autres enfants, la peau claire des matins d’hiver. Elle se réfugie au creux de la ramure du laurier-tin et confie son chagrin à son amie la pie. D’oiseau en oiseau, le souci de Tamina parvient aux oreilles du soleil. C’est ce dernier qui expliquera à la petite fille le secret de sa couleur.

J’ai été émue par cette histoire. Tamina est une fille noire qui se demande pourquoi elle est la seule a avoir la peau si foncée. L’histoire débute avec son chagrin, sans qu’on en sache la raison. Le texte, tout en poésie, nous révèle peu à peu ce qui fait pleurer la jeune fille. Les plantes, les étoiles et les animaux sont dotés de raison dans cet univers et c’est auprès de la nature que Tamina tentera de trouver réponses à ses questionnements.

Lorsqu’elle rencontre un corbeau, noir de jais et magnifique, qui lui dit qu’il est tout à fait satisfait de la couleur de son plumage car « le jaune de son bec est bien plus éclatant sur le noir que sur le blanc », Tamina a la réplique facile: elle n’a pas de bec jaune pour justifier l’avantage d’avoir la peau noire et puis, tous les corbeaux sont noirs ! S’il existaient un corbeau au plumage blanc, ce dernier la comprendrait peut-être. C’est ainsi que l’auteur parvient à aborder les enjeux entourant l’identité raciale et le statut minoritaire dans ce livre auprès des enfants.

Au final, c’est le soleil (oui, oui!) qui parviendra à consoler Tamina. Le soleil lui explique qu’à la naissance de la fillette, il la trouvait si belle qu’il n’a pas pu s’empêcher d’attacher son regard à sa beauté. Ainsi, c’est parce que Tamina était le plus beau bébé que la Terre n’ait jamais portée qu’elle a le teint foncé. Joli, non ?

Les illustrations angulaires et aux couleurs franches sont très jolies. Voilà donc un bel album qui sauta apaiser certains maux liés à la couleur de peau chez les enfants noirs ou métissés de descendance africaine ou caribéenne. Recommandé !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Ghislaine Biondi & Laurent Corvaisier
Maison d’édition: Gautier Languereau
Année de publication: 2001
ISBN: 9782013908825
Lectorat cible: 7 à 12 ans
Vous aimerez peut-être: Peau noire, peau blanche, un album idéal pour entamer une discussion sur les préjugés raciaux auprès des enfants d’âge scolaire.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

La véritable histoire d’Angela qui manifesta au côté de Martin Luther King

Véritable histoire d'Angela qui manifesta Martin Luther KingAngela rêverait de pouvoir emprunter un livre à la bibliothèque. Seulement, elle ne peut pas : elle est noire. Et, à Alabama, les Noirs ont des droits très restreints. Un homme est là pour les aider à se défendre : le pasteur Martin Luther King.

Le roman s’ouvre sur une présentation des personnages et du lieu où se déroule l’histoire. Il s’adresse aux bons lecteurs car il y a la présence de cinq chapitres et de structures de phrases complexes. Les mots difficiles sont définis par un astérisque en bas de page. À l’intérieur même des chapitres, des dossiers thématiques donnent plus d’explications sur le contexte historique : Le commerce des esclaves, être noir aux États-Unis, la ségrégation, le boycott de Montgomery, Martin Luther King, la non-violence, etc.

Angela, le personnage principal est une personne déterminée qui adore lire. Son voisin Steve Taylor, le fils de la famille blanche pour laquelle travaille sa mère, se montre gentil avec elle. La famille Taylor, d’abord ségrégationniste, vient finalement en aide à la famille d’Angela arrêtée pendant une manifestation non-violente. Comme quoi il est possible de changer et que même dans le sud des États-Unis de 1960, des Blancs ont aussi lutté pour le respect des droits civiques. Une histoire d’amitié et d’aventure issue de la collection « Romans Images Doc » conçue en partenariat avec le magazine Images Doc.

Un livre pour souligner le mois de l’histoire des Noirs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Auteures / illustratrices : Laurence Paix-Rusterholtz, Christiane Lavaquerie-Klein & Anne Teuf
Maison d’édition: Bayard Éditions Bouton acheter petit
Année de publication: 2017
ISBN: 9782747066112
Lectorat cible: À partir de 9 ans
Vous aimerez peut-être: L’arbre aux fruits amers, un roman historique.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook