Ça joue vite et ça joue bien!

ca-joue-vite-et-ca-joue-bienÇa joue vite et ça joue bien ! est un livre tout petit et court qui raconte le déroulement rocambolesque d’un match de soccer. Le récit se déroule sur tout au plus une ou deux minutes. Mais quel plaisir de lire cette histoire et de prendre la voix sérieuse et enjouée d’un commentateur sportif! Ce livre a quelque chose de magique. Il offre tant de pistes d’exploitation ludiques ou pédagogiques:

– Il développe le vocabulaire de l’enfant en lien avec le soccer (ballon, but, remise en jeu, terrain, équipe, gradins, etc.)
– Il aide l’enfant à prendre conscience des diverses parties du corps
– Il apprend à l’enfant à nommer les parties précises de son corps (genou, coude, hanche, pied, talon, cuisse, dos, épaule, mollet, etc.)
– Il montre à l’enfant qu’il existe plusieurs verbes d’action (propulse, renvoyer, frapper, rebondir, accélérer, ricocher, etc.)
– Il apprend à l’enfant à déchiffrer les moments séquentiels d’une action (ex.: d’abord le coup d’épaule, ensuite le coup de hanche)… si bien que cet enchaînement improbable se solde en un buuuuuuut grandiose!

On ne s’ennuie pas même en lisant le livre plusieurs fois: La page de garde, faite d’un terrain de soccer, nous permet de jouer notre propre match avec nos doigts; chaque joueur a son numéro et son nom, on peut s’amuser à les chercher et à répéter leur contribution à la mise au jeu à la page 21; on peut inventer des histoires à chacun des personnages dans les gradins… Le livre utilise la répétition, mais le rythme est soutenu, il accélère, on frémit, on frissonne. J’ai adoré le ton pris par l’auteur, les mots choisis qui captent si bien l’attente impatiente d’une passe bien faite, les temps morts d’un ballon qui roule doucement sur le terrain, l’esprit d’équipe, l’excitation d’un tir au but… Et c’était drôle et « voir le tout au ralenti », donnant l’occasion à l’illustratrice de faire des petites cases à la manière d’une bande dessinée, le tout, sans texte, comme si c’était un vidéo.

À noter que les équipes sont mixtes et que garçons et filles ont autant de talent: exit le sexisme dans le sport! Le livre montre en outre plusieurs personnages non-blancs de manière positive. Un livre vraiment, vraiment bien, croyez-moi.

ca-joue-vite-et-ca-joue-bien-2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Richard Marnier & Aude Maurel
Maison d’édition: Frimousse Bouton acheter petit
Année de publication: 2016
ISBN: 9782352412755
Public cible: 3 à 7 ans
Vous aimerez peut-être: L’Orange, folle de foot, une histoire sur le soccer qui se déroule en Afrique.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Mon corps et ses petits caprices

corps capricesLes enfants sont-ils à l’écoute de leur corps ? En tout cas, celui de ce petit garçon sait se faire entendre. Et quel bazar ! Entre les doigts qui décrivent tout ce qu’ils touchent, la gorge qui réclame à boire et les pieds qui ne supportent plus leurs chaussures, une simple promenade se transforme en parcours du combattant ! Heureusement, le cerveau tente de coordonner tant bien que mal les informations qu’il reçoit…

Publié sous le titre original japonais de 体の皆さん (« Karada no mina-san ») ce livre met en scène un garçon au teint foncé dont le corps se met à lui parler. Légèrement décalé, léger, drôle parfois, ce livre est une bouffée d’air frais. Un livre japonais publié par une maison française, pourquoi pas? On suggère à partir de 3 ans, mais il me semble que ce livre serait plus approprié pour un enfant qui lit seul (6-7 ans) à cause du thème, de la mise en page et de la pluralité des voix (beaucoup de dialogues par les différentes parties du corps).

Auteur(s) / illustrateur(s) : Taro Gomi
Maison d’édition: nobi nobi ! Bouton acheter petit
Année de publication: 2015
ISBN: 9782918857839
Public cible: À partir de 6 ans

Vous aimerez peut-être: Henry ne veut pas aller au centre de loisirs, un livre à la mise en page particulière que les enfants pourront lire seuls avec intérêt.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook