Le souhait

Le souhait NdiayeDans un pays où il neigeait toujours à Noël, où les parents achetaient avec bonheur des cadeaux pour leurs enfants, un homme et une femme souhaitaient avoir un enfant à eux, même un peu raté. Rien n’aurait pu les réjouir autant. Ils avaient rempli de jouets une chambre d’enfant mais elle restait désespérément vide. Alors, par une nuit de Noël, ils firent à nouveau ce souhait le plus cher à leurs coeurs, et Camélia, une petite fille au visage noir, apparut. n livre pour les enfants qui aiment déjà lire tout seuls.

Dans ce roman, le désir d’avoir un enfant est porté autant par l’homme que par la femme. L’auteur nous fait réfléchir sur l’importance de ce désir, et sur l’amour familial. Parfois, il ne suffit pas de couvrir une personne de cadeaux, il faut aussi l’aimer pour ce qu’elle est et la soutenir. L’auteure questionne également la notion de privilège: les parents ont tout ce qu’une personne pourrait espérer, c’est-à-dire une belle et grande maison, de bons boulots, etc., mais pas d’enfant alors que c’est ce qu’ils désirent le plus au monde.

Le champ lexical est riche et les phrases sont recherchées. Les jolies illustrations en noir et blanc font usage de larges traits francs. J’ai aimé le clin d’oeil à l’univers de Babar alors qu’on aperçoit l’éléphant dans un tableau accroché au mur de la chambre de cet enfant tant espérée. Cette dernière est décrit comme étant gracieuse et gentille.

« C’était une petite fille aux cheveux noirs, aux yeux noirs, à la peau noire aussi. Elle avait un visage très sympathique. Dans sa robe très blanche, avec sa peau très noire, elle était même un peu éblouissante. » (p.24-25)

Les parents ont tout prévu pour cet enfant qui ne venait pas : un tas de choses matérielles, mais ce dont un enfant à besoin, ce n’est pas de jouets, de robes, de cadeaux, mais d’amour. Les parents étaient plus préoccupés à acheter tout ce que Camilla voulait et a lui faire promettre qu’elle ne les oubliera jamais. Une belle leçon de vie.

Marie Ndiaye est une auteure française.

Marie Ndiaye

 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Marie Ndiaye & Alice Charbin
Maison d’édition: École des loisirs
Année de publication: 2005
ISBN: 9782211079624
Public cible: 8 ans et plus
Vous aimerez peut-être: Vingt petits pas vers Maria, un petit roman pour les bons lecteurs écrit par une auteure afrodescendante.

vingt petits pas vers maria

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Jour de neige

jour de neigeLorsque Peter se réveille ce matin-là, il n’en croit pas ses yeux: tout est blanc dehors, il a neigé! Se précipitant dans le jardin, le petit garçon découvre alors avec émerveillement la magie de cette drôle de matière, moelleuse et froide, la neige.

Ce livre jeunesse, je l’ai trouvé tout simplement superbe. Émouvant, tout en simplicité. Tous les enfants se reconnaîtront dans le personnage principal, un jeune garçon qui découvre la neige, légère, volatile et maléable. Il explore, il joue et découvre. À lire avec urgence.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Ezra Jack Keats
Maison d’édition: Circonflexe
Année de publication: 1999
ISBN: 2878332539
Public cible: 3 à 5 ans

Vous aimerez peut-être: Youpi! Il neige! (une histoire sur les joies de l’hiver) ou Plus grand que papa (une histoire à lire aux enfants dès l’âge de 3 ans).

Coup de ❤ !

* Prix littéraire: Caldecott Medal en 1963 (version originale)

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Boubou dans la neige

boubou neigeQuelles drôles d’idées il a parfois, ce Boubou ! Tricoter des bonnets ? Mais c’est quand il fait froid ! Et dans la jungle… Pourtant, il y a une raison: Boubou convainc ses amis les animaux de partir très haut dans la montagne, pour voir la neige ! Arrivé au sommet, Boubou est ravi : la voilà enfin, la neige tant espérée ! Mais sa joie est si grande et si bruyante… qu’il provoque une avalanche ! Le voilà précipité dans la pente, et transformé en Boubou de neige, tout comme ses amis les animaux ! Heureusement, tout finira dans une grande bataille de boules de neige, pleine de cris et de rires, vite avant que la neige ne fonde. Ce Boubou, quel tempérament !

Il y a de la neige en Afrique occidentale, parfois, au sommet du mont Cameroun. C’est tout expliqué dans un petit encart en fin de livre que j’ai trouvé plutôt sympa. Et quel plaisir pour l’imagination que de voir toute cette neige descendre jusque dans la jungle. Cela dit, Boubou dans la neige offre une représentation d’un personnage noir semblable à beaucoup d’autres dans le monde de l’édition européenne. Un africain, peu habillé, se promène dans la jungle avec des animaux sauvages humanisés et son comportement maladroit face à des évènements propres à la vie occidentale est au coeur d’une histoire qui se veut drôle. Je l’ai déjà dit plusieurs fois, mais ce genre de représentation m’agace profondément. C’était la même chose pour Zékéyé fête Noël. Et entre-temps, je n’ai encore jamais lu d’histoires sur les canadiens où un personnage Blanc se promènerait sous un manteau de peau de phoque vivant dans un igloo et ignorant complètement le monde extérieur, mais on se permet encore de vieux stéréotypes du même acabit pour les Africains. Un peu de variété, s’il-vous-plait.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Cyril HahnBouton acheter petit
Maison d’édition: Casterman
Année de publication: 2012
ISBN: 9782203048249
Public cible: 3 à 5 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Aïxa: Châteaux de sable

aixa sableAïxa vit heureuse dans son pays de soleil jusqu’au jour où elle doit le quitter pour des raisons qui lui sont difficile à comprendre. À son arrivée, trois semaines avant la Noël, elle est émerveillée par les milliers de sapins aux lumières scintillantes et de toutes les couleurs.

Fille d’un père noir et d’une mère blanche, la petite fille vit dans les caraïbes où elle écoule naïvement des jours ensoleillés entre l’école, le jeu, la vie de famille et les fêtes locales. Le livre début tel un album photo où la narratrice nous décrit les personnes photographiées, leur relation avec elle et ce que ce souvenir évoque chez elle. Toutefois, le récit se détache rapidement de cette formule lorsque les illustrations deviennent soudainement un accompagnement au texte, tel un conte. Ce changement de ton rend la lecture confuse.Les illustrations, douces et naïvement disproportionnées, fait tout de même échos de manière assez juste au texte à la première personne.

Le pays d’origine d’Aïxa n’est pas nommé. Martinique? Guadeloupe? Il ne s’agit pas d’Haïti puisque les quelques passages créoles ne sont pas de créole haïtien. Certaines coutumes, célébrations, évènements climatiques et conflits politiques dont il est question dans le livre existent toutefois dans plusieurs pays de la région (faire les courses au marché, les Tontons Macoutes, la plage, les cyclones, commencer les contes par « Krik! » / « Krak! », le kombit/koumbit/communauté, les palmiers, les longues soirées éclairées à la lampe à l’huile, etc.) De plus, la manière dont est abordé le thème de l’immigration est tout à fait juste.

Ce livre m’a rappelé ceux que mon père me lisait étant enfant. Voilà un beau livre malgré tout, que l’on peut lire à un enfant ou qu’un enfant peut lire seul. À découvrir!

 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Florence Bolté & Mentalo
Maison d’édition: Pirouli
Année de publication: 2000
ISBN: 2922754006
Public cible: 4 à 9 ans
Vous aimerez peut-être: Amé et les bons bonbons, un livre sur l’immigration.

Florence Bolté est une auteure canadienne.

florence bolté

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Youpi! Il neige!

youpi il neigeUne petite fille regarde par la fenête un jour d’hiver. Il ne neige pas encore. Mais lorsque les premiers flocons tombent du ciel, la petite fille pense déjà à tout ce qu’elle pourra faire en jouant dans la neige.

Une page à l’intention de « tous les membres de la famille » fait office de préambule au livre, donnant divers trucs et astuces à appliquer avant, pendant et après la lecture pour aider l’enfant dans son apprentissage de la lecture. Très belles illustrations aux couleurs douces. Une ou deux courtes phrases par page. Traduction québécoise (« tuque » et non « bonnet », « manteau » et non « parka », etc.)  À lire tout seul comme un(e) grand(e)!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Courtney Baker & Patti Goodnow
Maison d’édition: Éditions scholastic
Année de publication: 2003
ISBN: 0439969867
Public cible: 6 à 8 ans

Vous aimerez peut-être: Timothée l’Éveillé, un petit livre rigolo que les enfants en apprentissage de la lecture aimeront sans doute.

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!