Mortelle Adèle : Funky Moumoute !

Mortelle Adèle Funky Moumoute« Chouette, on part en vacances ! Et pas n’importe où, on décolle pour le Canada ! Je vais rencontrer ma cousine Charlie, elle est trop tiguidou ! Il paraît même que je suis écoeuraaante et que là-bas c’est un compliment ! J’y comprends rien, mais je sens que ça va être Mortel ! » Adèle et ses parents partent au Québec pour des vacances d’hiver funky moumoute ! Adèle est en bonne compagnie avec sa cousine Charlie et son lapin Jaja, véritable sosie d’Ajax ! Au programme, balades en pleine nature, dressage d’écureuils, malentendus et bêtises en tout genre dans le grand froid canadien !

Quand j’ai commencé à lire la série il y a quelques années, j’ai tellement ri que j’en avais les larmes aux yeux. Mortelle Adèle, très populaire en ce moment auprès des jeunes qui fréquentent ma bibliothèque, me demande tous les jours s’il y a un tome de la série qui est disponible pour le prêt. Il va sans dire qu’ils sont souvent empruntés ! J’aime le ton irrévérencieux de ces livres et les gags, toujours en une ou deux pages, sont efficaces. Cela dit, rendu au quinzième tome, comme c’est le cas ici avec « Funky moumoute », le tout devient assez répétitif: les mêmes personnages assez unidimensionnels se cotoient toujours de la même manière, et le piquant des premiers tomes a perdu son effet. Je n’ai donc pas lu ce livre en riant aux éclats, mais plutôt avec un sourire en coin parfois et une vague impression de déjà-lu.

Dans ce tome des aventures des aventures de Mortelle Adèle, la fillette se rend au Québec avec ses parents pour aller visiter une cousine qui s’est mariée avec un homme noir et qui a eu une enfant, Charlie. Rassurez-vous, Charlie ne sera pas la cible des moqueries habitelles et du ton condescendant d’Adèle. Au contraire, les deux filles s’entendront à merveille ! À aucun moment l’origine ethnique de Charlie ou de son père n’est remise en question dans le récit. C’est plutôt le fait qu’ils soient québécois qui donne lieu à des situations cocasses, comme lorsque le papa mentionne qu’il vont utiliser le « char » pour aller quelque part, et Adèle, adepte de domination mondiale, s’imagine un char d’assaut alors qu’il s’agit en réalité que d’une simple voiture. Les auteurs ont eu le bon goût de ne pas se moquer de l’accent québécois, mais simplement de souligner les expressions québécoises qui ne sont pas toujours comprises par nos cousins français. Et au passage, quelques clichés canadiens ici et là, mais rien d’offensant.

Bref, les amateurs de la série Mortelle Adèle adoreront. Ceux qui ne la connaissent pas pourront tout aussi bien la découvrir avec « Funky moumoute » puisque les tomes peuvent se lire dans le désordre.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Diane Le Feyer & Mr Tan
Maison d’édition: TourbillonBouton acheter petit
Année de publication: 2018
ISBN: 9791027606023
Public cible: À partir de 9 ans

Vous aimerez peut-être: La série en bande dessinée Akissi, dont le personnage principal est une jeune fille noire, pourrait vous plaire !

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Le pelleteur de nuages

le pelleteur de nuagesElliot adore les nuages, mais il déteste les taches blanches qui sont apparues sur ses mains et grandissent un peu plus chaque jour. À l’école, ses camarades de classe, intrigués, commencent à poser des questions. — Pourquoi changes-tu de couleur ? Vas-tu devenir tout blanc comme Michael Jackson ? Elliot a honte de ses mains qui se décolorent, mais il est aussi inquiet : « Jusqu’où cela ira-t-il ? Si toute ma couleur disparaît, est-ce que je vais disparaître, moi aussi ? » se demande-t-il. Grâce à son imagination débordante, celui que son père surnomme affectueusement « le pelleteur de nuages » trouvera enfin un sens et une beauté à cette différence…

Cette histoire m’a émue. Elliot est un garçon sensible à la beauté du monde, de la nature, et surtout, des nuages. Il entretient une belle relation avec son père avec qui il observe le ciel et marche jusqu’à la confiserie du coin pour déguster de la barbe à papa. Ce dernier aime jardiner, alors que la maman d’Elliot répare des voitures. Mais Elliot s’inquiète: sa peau se décolore. D’abord, des tâches blanches sur les doigts, puis jusqu’au poignet. Si toute sa couleur disparait, est-ce qu’il va disparaitre lui aussi ?

Le printemps, l’été et l’automne, quand il fait beau, Elliot et son père se couchent le dos contre l’herbe. Ils pointent un index vers les nuages. Le doigt du papa est brun chocolat, avec de la terre sous l’ongle. Celui d’Elliot est presque de la même couleur, mais par endroits, le chocolat au lait de sa peau semble taché de gouttes de chocolat blanc. (p.4)

Les douces illustrations de Josée Bisaillon accompagnent le texte en un équilibre parfait. Encore une fois, Simon Boulerice ne déçoit pas. En postface, il écrit avec doigté: « Ceux qui [souffrent de Vitiligo] ont parfois honte de leurs taches. Ils ne devraient pas, car ce sont souvent nos petites imperfections qui nous rendent uniques. » Le pelleteur de nuages est un livre jeunesse qui plaira aussi aux adultes. Il s’agit d’un conte empli de grâce et de poésie.

Je remercie les éditions La Courte Échelle de m’avoir offert ce livre. 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Simon Boulerice & Josée Bisaillon
Maison d’édition: La Courte échelle Bouton acheter petit
Année de publication: 2018
ISBN: 9782897740979
Public cible: À partir de 6 ans.
Vous aimerez peut-être: De la même illustratrice, il y a Les poupées. Le livre La voix d’or de l’Afrique, qui s’intéresse à l’albinisme, pourrait aussi vous plaire.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Le carnaval de Malaika

le carnaval de malaikaMalaika est heureuse de retrouver sa mère, même si cela signifie qu’elle doit déménager au Canada où tout est différent. Il y fait froid, les gens ont un fort accent et le Carnaval de Québec ne ressemble en rien à celui que Malaika aimait tant aux Caraïbes! L’adaptation à son nouvel environnement et à sa nouvelle famille risque d’être difficile…

Ce sont d’abord les illustrations qui m’ont charmée dans cet album à couverture souple. Faites de collages, elles sont dynamiques et vibrantes. La qualité de la mise en page est conforme à ce que nous a habitué les éditions Scholastic, et je n’ai pas été déçue !

Le récit est touchant, difficile parfois, et échappe à une interprétation unique. Bien qu’on devine que Malaika vient des Caraïbes, son pays d’origine est gardé secret. On ignore comment sa mère et son nouveau conjoint se sont rencontrés ni depuis combien de temps dure leur relation. Leur mariage arrive comme un cheveu sur la soupe et nous laisse perplexe, comme le perçoit Malaika de son regard d’enfant: Qui es cet homme ? Pouquoi partir ? Pourquoi une nouvelle famille ? Pourquoi un nouveau pays ? Tous ces non-dits ouvrent la porte aux interprétations et aux discussions avec les lecteurs. Cela rend également facile l’identification au personnage. En effet, même un enfant dont les parents sont séparés et qui doit vivre dans une famille reconstituée pourrait se reconnaître en Malaika même s’il ne partage pas l’expérience de l’immigration.

le carnaval de malaika 2

Le point de vue de la narratrice, tout à fait original, fait également en sorte que les personnages blancs soient perçus comme étrangers. Malaika ne connaît pas le Canada, et encore moins le Québec. Et, si elle parle français, l’accent québécois lui pose parfois quelques problèmes de compréhension ! Le Carnaval, elle connait, bien sûr, mais celui de la ville de Québec n’a rien à voir avec celui de son pays. Malgré tout, Malaika surmonte les difficultés et parvient à s’adapter à son nouvel environnement. Le dénouement est positif. Un très bel album !

Nadia L. Hohn est une auteure canadienne. 

14492512_964216223724600_8612812729601854976_n(2)

Auteur(s) / illustrateur(s) : Nadia L. Hohn & Irene Luxbacher
Maison d’édition: Scholastic Bouton acheter petit
Année de publication: 2017
ISBN: 9781443164962
Public cible: 8 à 11 ans
Vous aimerez peut-être: D’un monde à l’autre ou encore Yozakura, fille du cerisier, deux albums jeunesse sur le thème de l’adoption.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Où es-tu Iemanjá?

ou es tu iemanja« C’est la magie du Brésil que l’on retrouve dans le regard d’une petite fille à la veille de la nouvelle année, jour où tous célèbrent la déesse Iemanja… Leny Werneck est une bienfaitrice : elle offre aux enfants la mesure du monde et la vision de la beauté. »  Jorge Amado.

Leny Werneck est brésilienne. Elle a proposé à Philipe Davaine d’illustrer ses mots. Pour cela, il s’est envolé vers le Brésil et a vécu quelques temps dans l’île de Camila, la petite fille de l’histoire… Il en a rapporté ces couleurs magnifiques. Amnesty International s’associe à cet album qui invite à découvrir la richesse culturelle du Brésil.

Les illustrations de ce livre, d’une infinie précision, sont magnifiques. De magnifiques double-pages se déploient tout en longueur et constituent de superbes prises de vue panoramiques. Le texte nous transporte jusqu’au Brésil lors d’une tradition entourant le Nouvel An. Même s’il s’agit d’une fiction, on en apprend beaucoup sur les traditions brésiliennes, sur sa culture, sur ses influences et sur ses significations. Bien que les Africains envoyés au Brésil comme esclaves par les colonisateurs portugais aient été obligés de se convertir à la religion catholique, ils sont parvenus à conserver en secret leurs croyances (les dieux, appelés orixas) et leurs cérémonies. Un petit bijou de littérature!

Auteur : Leny Werneck & Philippe Davaine
Maison d’édition: Syros Éditions, Amnistie International
Année de publication: 2005
ISBN: 274850142X
Public cible: 6 ans et plus

Vous aimerez peut-être: Rêve noir d’un lapin blanc, un album signé par la brésilienne Ana Maria Machado.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Jour de neige

jour de neigeLorsque Peter se réveille ce matin-là, il n’en croit pas ses yeux: tout est blanc dehors, il a neigé! Se précipitant dans le jardin, le petit garçon découvre alors avec émerveillement la magie de cette drôle de matière, moelleuse et froide, la neige.

Ce livre jeunesse, je l’ai trouvé tout simplement superbe. Émouvant, tout en simplicité. Tous les enfants se reconnaîtront dans le personnage principal, un jeune garçon qui découvre la neige, légère, volatile et maléable. Il explore, il joue et découvre. À lire avec urgence.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Ezra Jack Keats
Maison d’édition: Circonflexe
Année de publication: 1999
ISBN: 2878332539
Public cible: 3 à 5 ans

Vous aimerez peut-être: Youpi! Il neige! (une histoire sur les joies de l’hiver) ou Plus grand que papa (une histoire à lire aux enfants dès l’âge de 3 ans).

Coup de ❤ !

* Prix littéraire: Caldecott Medal en 1963 (version originale)

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Le petit ours polaire qui sauva Noël

Lpetit ours polaire noelorsque Léo se perd, il découvre le village du père Noël. Là-bas, c’est le désastre et les lutins s’apprêtent à annuler Noël. Sans une minute à perdre pour livrer les cadeaux du monde entier, Léo se lance dans une aventure magique qu’il ne pourra oublier !

Cette histoire est rigolotte. Le texte est ponctué de questions « Sans chemin à suivre, arrivera-t-il à rentrer chez lui comme un grand? » qui garde le lecteur en haleine, impatient de connaître la suite. Les illustrations sont très vives et belles. La technique utilisée par l’illustratrice, faite de crayon et de collages, donne du relief aux images. La couverture est en outre parsemée de brillants. Il y a dans l’histoire un lutin noir, qui n’a pas spécialement un rôle majeur, mais qui, par sa présence, contribue à rendre visible des personnes noires souvent absentes en littérature jeunesse. J’ai trouvé ce livre à 7$ dans une librairie indépendante. Pas de raison de ne pas l’acheter pour le lire en attendant Noël! 🙂

Auteur(s) / illustrateur(s) : Fiona Boon & Clare Fennell
Maison d’édition: Éditions Coup d’oeil
Année de publication: 2015
ISBN: 9782897315276
Lectorat cible: 3 à 5 ans

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Le petit espoir

petit espoirUn géant dans la neige en pleine nuit, est-ce un rêve ou la réalité ? Et d’ailleurs, ça mange quoi, un géant ? Un géant qui vole en pleine nuit, ça se peut ou pas? Les réponses dans ce livre de type « première lecture », idéal pour l’enfant qui fait l’apprentissage de la lecture. Plus adapté aux enfants ayant atteint un bon niveau de lecture, ce livre meublera d’heureuse manière les froides nuits d’hiver. Peut aussi être lu par un adulte à un plus jeune enfant. À découvrir!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Bertrand Gauthier & Diane Blais
Maison d’édition: Éditions du renouveau pédagogique
Année de publication: 2005
ISBN: 2761318641
Public cible: 5 à 8 ans

Vous aimerez peut-être: Youpi! Il neige! une autre histoire hivernale pour débutant lecteurs avec un personnage noir.

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

Under the Christmas Tree

under the xmas treeKindergarten-Grade 4-Grimes and Nelson are ideal collaborators for this celebration of the sights, sounds, and feelings of Christmas from a child’s point of view. Twenty-three poems take readers through the season, focusing on the life of an urban African-American family. The selections capture the excitement and wonder (« Slightly giddy/And primed/For miracles ») as well as humor (« Christmas-His cradle/Is empty. Did He grow up?/Is He Santa now? ») and wisdom.

Impatiently waiting for Christmas with your little ones? Why not read one or two poems of this book each day before bedtime? This book is currently out of print. Find it at you local library!

Author(s) / illustrator(s) : Nikki Grimes & Kadir Nelson
Publisher: HarperCollins Publishers
Publication date: 2002
ISBN: 0688159990
Target audience: 4 to 8 years old

Nikki Grimes is an American author.

nikki grimes

* Award: Society of Illustrators Silver Medal (United States)

FOLLOW MISTIKRAK! ON SOCIAL MEDIA

logo livreaddict  logo facebook

Youpi! Il neige!

youpi il neigeUne petite fille regarde par la fenête un jour d’hiver. Il ne neige pas encore. Mais lorsque les premiers flocons tombent du ciel, la petite fille pense déjà à tout ce qu’elle pourra faire en jouant dans la neige.

Une page à l’intention de « tous les membres de la famille » fait office de préambule au livre, donnant divers trucs et astuces à appliquer avant, pendant et après la lecture pour aider l’enfant dans son apprentissage de la lecture. Très belles illustrations aux couleurs douces. Une ou deux courtes phrases par page. Traduction québécoise (« tuque » et non « bonnet », « manteau » et non « parka », etc.)  À lire tout seul comme un(e) grand(e)!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Courtney Baker & Patti Goodnow
Maison d’édition: Éditions scholastic
Année de publication: 2003
ISBN: 0439969867
Public cible: 6 à 8 ans

Vous aimerez peut-être: Timothée l’Éveillé, un petit livre rigolo que les enfants en apprentissage de la lecture aimeront sans doute.

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

Zékéyé fête Noël

zékéyé noëlLes esprits d’un petit village africain sont fâchés. Un drôle de bonhomme rouge est arrivé dans leur région et ils le prennent pour un rival. Heureusement, Zékéyé et le sorcier sont là pour aider celui qui n’est rien d’autre, en fait, que le Père Noël! À eux trois, ils vont trouver une façon très ingénieuse d’apaiser la colère des esprits.

Trop souvent, les personnages africains dans les livres pour enfants sont représentés à moitié nus, vivant dans un village près/dans la savane, ayant des croyances « étranges », voires « magiques » (les thèmes de la sorcellerie, des esprits et des génies reviennent souvent). Cette mise en commun arbitraire d’éléments stéréotypés réduit les personnages africains à l’exotisme. Et comme la vaste majorité des livres pour enfants mettant en scène des personnages noirs sont « africains » par défaut, cette représentation réductrice ignorant la diversité des peuples noirs fini par heurter les communautés de descendance afro-caribéenne.

J’ai trouvé le ton paternaliste; là encore, une personne blanche débarque pour illuminer un groupe de personnes noires de son savoir (dans ce cas-ci: sur les origines de la fête de Noël). Dans l’histoire, ceux qui connaissent l’histoire du 24 décembre sont blancs et ceux qui ne la connaissent pas – oh, sacrilège! – sont noirs. Du coup, je ne me suis pas du tout identifiée aux personnages de l’histoire. Noël, je connais, bien sûr, mais je ne suis pas blanche! Je suis noire, mais mon expérience du 24 décembre n’a rien à voir avec celle de Zékéyé et des membres de son village. J’ai horreur lorsque les albums jeunesse présentent Noirs et Blancs de manière si diamétralement opposée. En tant que personne noire occidentale, je ne m’y reconnais pas du tout. Et quel message envoie ce genre de représentation aux enfants, très sensibles au monde illustré et qui n’ont pas le recul pour se dire « bah, c’est juste une histoire parmi tant d’autres »?

Point positif: Même si on met de l’avant que Zékéyé est africain, on mentionne tout de même son origine Bamiléké (Cameroun). Au final, je suis assez ambivalente face à cet album. Lu seul, il ne pose pas vraiment problème. Malgré quelques faux pas, le livre est réussi. Zékéyé est un petit garçon vraiment sympathique, les illustrations sont attrayantes, le texte est dynamique et la mise en page agréable. Le problème surgit lorsque 1) trop de livres véhiculent les mêmes tropes et stéréotypes sur les africains et les noirs, 2) trop peu de livres donnent à voir la pluralité des identités noires (à ce sujet, voir les dangers de l’histoire unique de Chimamanda Ngozi Adichie). À vous de juger.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Nathalie Dieterlé Bouton acheter petit
Maison d’édition: Éditions Hachette Jeunesse
Année de publication: 2003
ISBN: 9782012245143
Lectorat cible: 4 à 7 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook