Princesse Princesse

Aventurière en devenir, la princesse Amira rencontre la princesse Sadie et la libère de la tour dont elle était prisonnière. À leur grande surprise, elles vont devenir amies malgré leurs différences. Sur les routes du royaume, Sadie et Amira vont joindre leurs forces pour déjouer les plans de la sorcière qui a emprisonné Sadie et l’humilie constamment. Rejoignez Sadie et Amira, deux princesses très différentes, dans leur aventure pour s’accepter telles qu’elles sont et écrire leur propre conte de fées.

D’abord publié en ligne sous la forme d’un webcomic, Princesse Princesse est une bande dessinée pour le lectorat jeunesse qui donne un souffle nouveau au conte traditionnel. La princesse emprisonnée au sommet d’une tour est ici une jeune fille qui ne souhaite pas particulièrement être sauvée par un prince, et c’est plutôt Amira, une autre princesse, qui viendra la secourir, après s’être assurée que la première a réellement besoin d’assistance et souhaite sortir de sa tour.

On sent bien que l’autrice souhaite dénoncer les stéréotypes et remettre en question l’hétéronormativité, mais elle le fait plutôt maladroitement. L’histoire aborde notamment le sujet des relations familiales toxiques. La méchante soeur de Sadie traite cette dernière de pleurnicharde, de grosse et de stupide. Plutôt que d’envoyer promener sa soeur ou, à la limite, dénoncer son manque d’empathie, Sadie dira plutôt qu’elle ne lui laissera « plus jamais [lui] faire croire que c’est une mauvaise chose! » (p. 39). On véhicule donc l’idée qu’il faut s’accepter tel que notre ennemi nous voie. Je me serais plutôt attendue à ce qu’on souligne les forces et qualités de Sadie pour contrebalancer la mauvaise image d’elle que nous donne sa soeur. Ou encore, tourner les défauts lancés comme des insultes en qualités: Ainsi, Sadie ne serait pas pleurnicharde, mais sensible et proche de ses émotions; elle ne serait pas grosse, mais en santé et bien dans sa peau; elle ne serait pas stupide, mais en apprentissage… Bref, j’ai eu un malaise.

De plus, je dois admettre que la trame narrative est somme toute assez mince et manque cruellement de substance. Il y a beaucoup de questions soulevées qui resteront sans réponse. Amira devait être mariée à un prince fortuné par sa famille, mais s’enfuit. Sa famille la recherche-t-elle? Comme s’est-elle débrouillée seule alors qu’elle est âgée de seulement 16 ans? Aussi, je comprend que la soeur de Sadie soit jalouse, mais est-ce suffisant pour expliquer sa grande méchanceté? La famille de Samira sait-elle qu’elle est lesbienne? Comment se fait-il que Sadie et Amira, deux inconnues qui viennent de se renccontrer, finissent pas se marier aussi rapidement et ne sachant presque rien l’une de l’autre? La famille de Sadie n’était-elle pas inquiète de la disparition de leur fille? Pourquoi ont-ils accepté que la soeur l’enferment dans une tour? À noter aussi que le découpage des cases manque de fluidité.

Bon, après, oui, le livre est très très mignon et adorable, les couleurs sont belles. Il y a une fin heureuse comme dans les contes les plus romantiques. On a besoin de plus de livres jeunesse qui disent aux enfants que oui, l’amour c’est aussi entre deux femmes et que non, toutes les princesses n’ont pas nécessairement besoin d’être secourues. Cela dit, j’ai quand même été un peu déçue par ce livre. Je m’attendais à plus. J’ai eu l’impression de lire un brouillon plutôt qu’une version finale.

Pour commander ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

Princesse princesse
AUTEUR(S): Katie O’Neill
ÉDITION: Bliss comics, 2020
ISBN: 9782375782125
PRIX: 27,95$
7 ANS et plus

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être J’adore ce passage, Roller Girl ou Derrière les yeux de Billy, 3 livres jeunesse avec un contenu queer.

Tiguidanké

Tiguidanké ne veut pas finir son assiette. Ah, ça non ! Alors papa menace d’appeler le loup, mais quand le loup arrive, les choses ne se passent pas exactement comme prévu…

Une histoire loufoque, qui crée un suspense autour d’un banal repas de légumes qu’une petite fille refuse de manger. Un loup, un chasseur, un ogre, un dragon se dévorent comme des poupées russes jusqu’à l’arrivée d’un personnage inattendu! Ce livre, de grand format et à la trame répétitive, est un excellent candidat pour l’heure du conte en bibliothèque. Les personnages principaux sont noirs, sans que cela ne change quoi que ce soit au récit. J’ai aimé voir les cheveux crépus de ceux-ci, rendant visible les personnes afro-descendante dans un livre merveilleux. Si vous avez lui Devine où je suis? (un autre album sous le principe de la poupée russe avec des personnages de conte), vous allez adorer cet album!

Coup de cœur! 

Pour commander ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

Tiguidanké
AUTEUR(S) : Vanessa Simon Catelin & François Soutif 
ÉDITION: Kaléidoscope, 2020
ISBN: 9782378880255
PRIX: 24,95$
3 à 6 ans

Ce livre vous a plu?
Vous aimerez peut-être
Ogre Noir, Le lion et le singe, ou encore Tibouchina: Conte créole bilingue, trois albums qui sont un plaisir à lire à voix haute.

Le Noël de Rosetta

Rosetta est la fille du roi. Dans le royaume, tout est gris et triste, même Noël. Mais il paraît qu’autrefois Noël était un jour coloré et plein de musique. Rosetta rêve de vivre cette fête merveilleuse. Son grand copain Lucien a bien envie de lui faire une surprise. Au son des hautbois, clavier, sonnette hollandaise, noix de coco, bâton de pluie, tambourin, cor anglais, grelots, flûte irlandaise, il se met en quête d’un sapin… 

J’ai toujours plaisir à faire découvrir les livres-audio aux lecteurs de ma bibliothèque. Souvent oubliés ou boudés, ces livres sont pourtant un plaisir à écouter et à découvrir. Quel plaisir de se faire raconter une histoire! Le Noël de Rosetta est le deuxième livre-audio que je découvre des éditions Trois petits points et j’ai de nouveau été agréable surprise par la qualité de l’enregistrement, le montage sonore, le talent des acteurs et la finesse des morceaux musicaux choisis. Le bruitage ajoute texture et profondeur au récit audio: de la pluie qui tombe d’un coup au

Le Noël de Rosetta est une fable écologique accompagnée de musique de notamment Saint Saens, Bizet et Weber, mais aussi des morceaux traditionnels et des compositions originales. Ce conte est aborde les thèmes de la différence, de l’écoute bienveillante, de la découverte et de l’entraide. À chaque tableau sonore (narration et musique) correspond une illustration dans le livre d’accompagnement qui sert aussi de pochette pour le CD. Un plaisir pour les yeux et les oreilles! Une histoire fantastique dans laquelle on rencontre une abeille futée, un géant végétarien, et tout plein d’autres personnages colorés. Très, très bon!

Je remercie les éditions Trois Petits Points de m’avoir offert ce livre.

Pour commander ce livre, cliquez sur le bouton ci-dessous:

LE Noël de Rosetta
AUTEUR(S) : Nathalie Tuleff, Guillaume Lucas
ÉDITIONÉDITIONS Les trois petits Points, 2020
ISBN: 9791096744220
4 ANS ET PLUS

Passe le ballon, Blanche-Neige !

Passe le ballon, blanche-neige 2Blanche-Neige est l’une des meilleures joueuses de l’équipe de soccer du village. Le problème, c’est qu’elle veut marquer tous les buts. Comment pourra-t-elle devenir une véritable équipière?

Le personnage principal de cet album pour les enfants est une petite fille au teint brun et aux cheveux lisses. On est bien loin de la Blanche-Neige créée par les frères Grimm. En effet, la fillette n’a que le nom du personnage du conte dont elle s’inspire : son histoire ne ressemble en rien à celle de Blanche-Neige. Passe le ballon, Blanche-Neige ! n’est donc pas un conte réinventé, mais plutôt une histoire contemporaire dans laquelle ont retrouve quelques éléments de l’univers des contes occidentaux (le village, les ogres, la prémisse débutant par « il était une fois… »). Et même si d’autres personnages portent les noms de personnages de contes de fées, par exemple Jacques (et le haricot magique) et Boucle d’or (et les sept ours), la similitude avec l’univers des contes s’arrête là. J’ai trouvé le tout un peu boiteux et maladroit.

Toutefois, si se dit qu’il ne s’agit pas d’un conte réinventé, mais plutôt d’une histoire contemporaine comme tant d’autres, alors Passe le ballon, Blanche-Neige devient beaucoup plus intéressant. C’est une histoire sur la valeur de l’esprit d’équipe et Blanche-Neige apprendra qu’on ne peut pas jouer au soccer seule; l’équipe a besoin de tous les joueur(e)s pour gagner ! On retrouve à la fin de l’album un mot à l’intention des adultes sur comment aborder l’esprit d’équipe auprès des enfants après la lecture du livre. On y retrouve également une idée d’activité à faire en classe : la création d’un journal collectif.

Enfin, l’album, dont la couverture est souple, se révèle assez fragile. Dommage.

Passe le ballon, blanche-neige

Auteur(s) / illustrateur(s) : Sue Nicholson & Flavia Sorrentino
Maison d’édition: Scholastic Bouton acheter petit
Année de publication: 2019
ISBN: 9781443176392
Public cible: 4 ans et plus
Vous aimerez peut-être: Poucette de Toulaba, une version réinventée du conte « Le Petit Poucet ».

Poucette de Toulaba

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Le planteur et la bague

planteur de la bague ruisseaux d'afrique 2Grâce à sa bague magique, Dossou le planteur obtient tout ce qu’il veut. Alors, Dossou ne travaille plus. Cette situation va-t-elle durer ?

Alors que les illustrations naïves de cet album m’ont charmées malgré leur couleur un peu terne, la typographie choisie, fade, m’a laissée complètement de glace. Le manque d’équilibre dans la mise en page du texte et les images répétitives m’ont également déplu : le texte chevauche quelques fois des éléments importants des illustrations et le manque de contraste entre les deux rend la lecture difficile à certains moments. De plus, certaines pages semblent vides. Il aurait fallu mieux équilibrer le texte et l’image. Ce livre, d’un petit format rectangulaire, a une couverture souple et une reliure brochée somme toute assez fragile.

Ce conte respecte les éléments constitutifs du genre et on y retrouve des animaux anthropomorphisés à qui on prête des comportements humains. Toutefois, certains éléments (par exemple la bague magique) auraient gagné à être mieux introduits dans le récit. Malgré une morale convenable, la chute est mal menée et précipitée. J’aurais tellement aimé apprécier davantage ce livre d’images écrit, illustré et publié en Afrique par des personnes africaines. Cependant, je ne peux me résoudre à prétendre aimer un livre qui m’a déçu. Dommage !

Béatrice Lalinon Gbado est une auteure béninoise.

Béatrice Lalinon Gbado

Auteur(s) / illustrateur(s) : Béatrice Lalinon Gbado & Valère Lalinon
Maison d’édition: Éditions Ruisseaux d’Afrique
Année de publication: 2002
ISBN: 9991997083
Public cible: À partir de 8 ans
Vous aimerez peut-être: Bovi et le miroir, aussi publié aux éditions Ruisseaux d’Afrique.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Lou-la i té vlé chanjé koulè a-y la (« Le loup qui voulait changer de couleur »)

Lou-la i té vlé chanjé koulè a-y la (Le loup qui voulait changer de couleur) créole guadeloupéenMonsieur Loup est de méchante humeur ce matin. Il n’aime pas du tout sa couleur d’origine et il a l’intention d’en essayer d’autres, histoire de se glisser dans la peau d’un autre. Un album sur l’acceptation de soi.

J’adooooooore les aventures de Loup signés Orianne Lallemand ! Quel plaisir de les lire aux tout-petits et d’animer ces albums pendant l’heure du conte à ma bibliothèque. Les éditions Auzou m’ont fait découvrir plusieurs de leurs livres en créole et voilà que mon histoire préférée de Loup est disponible en créole guadeloupéen ! Créolophones, vous devez absolument vous procurer ce livre pour vos tout-petits !

L’histoire se débute comme un conte avec le traditionnel « Tim tim ! – Bwa sèk ! » qui indique le début d’une nouvelle histoire à raconter et à écouter. Dans cette histoire, on rencontre un loup noir qui n’aimait pas sa couleur. Lundi, il essaie donc le vert. Mais en se regardant dans le miroir, il trouve qu’il ressemble à une grenouille, et bien entendu, ça ne va pas du tout. Alors, il essaiera le rouge le mardi, puis le rose, le bleu, l’orange, etc. Jusqu’à ce qu’il réalise qu’aucune autre couleur ne lui va aussi bien que le noir.

Ah ! Et saviez-vous que les aventures de Loup sont disponibles en plusieurs langues régionales françaises ? J’aimerais bien une version en créole haïtien, mais entre temps, je trouve cela fantastique que toutes ces traductions existent.

Coup de coeur !

Je remercie les éditions Auzou de m’avoir offert ce livre. 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Orianne Lallemand & Éléonore Thuillier
Maison d’édition: Auzou
Année de publication: 2016
ISBN: 9782733841143
Public cible: 3 à 5 ans
Vous aimerez peut-être: Chez le même éditeur, il y a Mon premier imagier français, anglais, créole guadeloupéen.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Haïti : La perle nue

DécHaïti perle nue mémoire d'encrier.jpgouvrir un pays, comprendre les enjeux environnementaux, c’est saisir le lien entre la terre et les hommes. Haïti, pays à l’avenir balbutiant, mélange de tradition et d’incertitude, est une terre façonnée par des siècles d’histoire douloureuse. À travers l’exemple d’Haïti, cet ouvrage nous incite à une prise de conscience du rôle primordial de l’écologie aujourd’hui pour le monde de nos enfants demain.

J’ai emprunté ce livre dans une bibliothèque municipale. On ne trouve pas beaucoup de documentaires sur Haïti destiné aux enfants présentement sur le marché. Haïti : Perle nue offre beaucoup d’informations sur cette île des Caraïbes dans un documentaire richement illustré et entrecoupé de contes traditionnels. Le livre est divisé en cinq chapitres, en plus d’un avant propos, d’un glossaire et d’annexes pour en savoir plus : 1. Un environnement modelé par l’histoire; 2. Le bois et l’arbre; 3. L’eau douce et l’eau salée; 4. La faune et la flore; 5. De la campagne à la ville.

Le premier chapitre s’intéresse à l’île avant l’arrivée de Christophe Colomb, l’introduction de l’esclavage, la fin des Arawaks, la colonie française et l’indépendance d’Haïti. Le deuxième chapitre explique comment les forêts ont disparu du pays, les conséquences de la déforestation et les manières dont le bois est utilisé pour produire de l’électricité, pour créer une source de revenu pour les paysans et pour confectionner des œuvres d’art. Les troisième et quatrième chapitres survolent les ressources naturelle, la pénurie d’eau potable et les écosystèmes haïtiens. Enfin, le dernier chapitre aborde la question de la pollution, de la pauvreté et de l’urbanité en Haïti.

On retrouve également cinq contes haïtiens dans ce livre: « Dife Flanbo et Loraj Kale », « L’oranger magique » (un conte très populaire déjà publié aux Éditions 400 coups),  » « L’île de la Gonâve », « L’oiseau aux ailes bleues » et « Malice et les tambours du roi (Bouki et Malice sont également des personnages très populaires du folklore haïtien). Plusieurs mots ou expressions créoles ponctuent les contes. Même si les sections documentaires sont accompagnées de nombreuses photographies, les contes ne sont agrémentés que d’une ou deux vignettes.

Le livre se termine par une liste des dates importantes, ce qui est très utile pour se repérer dans le temps et connaître les événements marquants de l’histoire d’Haïti. Toutefois, les annexes sont de trop à mon avis car toute l’information qu’on y retrouve aurait pu être ajoutée à l’un ou l’autre des chapitres du livre. De plus, la typographie de cette section est très petite comparée à celle utilisée dans les chapitres; ce qui rend la mise en page très dense et quelque peu rédhibitoire. Parlant de mise en page, j’ai aimé que les photos soient accompagnées d’une légende explicative, parfois assez longue. Par contre, ces dernières coupent parfois un paragraphe en plein milieu d’une phrase et minent la fluidité de la lecture. On s’y retrouve tout de même, mais le va-et-vient entre deux pages est parfois un peu agaçant.

Cela étant dit, les jeunes qui liront ce livre en apprendront énormément sur Haïti: non seulement son histoire, mais aussi les raisons qui expliquent pourquoi le pays est aujourd’hui si pauvre et désorganisé. J’aurais aimé une petite section sur les écarts de richesse et l’absence d’une classe moyenne; cela aura été très intéressant. J’ai trouvé le ton utilisé parfois mal adapté aux enfants (mots difficiles, tournures du phrases trop littéraires, ou encore explications trop vagues ou compliquées). Les préados pourraient avoir un peu de mal à tout comprendre.

Les éditions Mémoire d’encrier nous offre malgré tout un livre documentaire très complet, nuancé et passionnant ! Plaira aussi aux adultes !

Mimi Barthélémy est une auteure, conteuse et metteuse en scène haïtienne
(1939-2013).

mimi bar

Auteur(s) / illustrateur(s) : Gérard Barthélémy & Mimi Barthélémy
Maison d’édition: Mémoire d’encrier / Vents d’ailleurs Bouton acheter petit
Année de publication: 2010
ISBN: 9782923713311 / 9782911412714
Public cible: 8 à 12 ans
Vous aimerez peut-être: Raconte Bouqui et Malice.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

La princesse et la grenouille

princesse et la grenouilleQue peut faire une grenouille pour rendre une princesse heureuse ? Découvre-le en lisant ce livre !

Issu de la collection Toujours Parfait de la maison d’édition canadienne Scholastic, ce livre raconte l’histoire d’une grenouille qui croise le chemin d’une Princesse qui jouait au ballon. Les lecteurs débutants y trouveront une courte phrase par page suivant la formule Sujet + Verbe + Complément. Toutes les phrases sont au présent de l’indicatif. Le livre s’inscrit dans la catégorie ABC de la collection Toujours parfait, comprenant des livres de 16 pages ayant de 20 à 125 mots.

La princesse de cette histoire est une fillette noire aux cheveux crépus. Lorsqu’elle échange un baiser avec la grenouille, cette dernière se transforme en un beau prince, noir lui aussi. À la fin du récit, ils tombent amoureux et sont heureux.

On trouvera à la fin du livre trois questions simples visant à valider la compréhension du texte.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Liza Charlesworth & Ian Smith
Maison d’édition: Scholastic Bouton acheter petit
Année de publication: 2017
ISBN: 9781443164535
Public cible: 6 à 8 ans
Vous aimerez peut-être: Au terrain de jeu, un livre pour lecteurs débutants aussi publié chez Scholastic.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Yennega: La femme lion

Yennega femme lionUn roi rêvait d’avoir un garçon. Il eut une fille qu’il appela Yennega. Malgré tout l’amour qu’un père peut avoir pour sa fille, le roi l’éleva comme un garçon. Yennega trouva rapidement sa place dans cet univers masculin, faisant souvent preuve de plus d’audace et de courage que la plupart des garçons. Adulte, elle intégra l’armée royale jusqu’au jour où elle désira se marier et avoir un enfant.

Voilà un conte africain (écrit par un auteur blanc) que l’on prend plaisir à lire. Rien de bien original toutefois; j’aurais aimé une fin moins clichée et plus inattendue. L’auteur représente ici l’Afrique rurale et traditionnelle; on est loin du centre-ville d’Abuja. Le récit m’a semblé patriarcal et anti-féministe; le garçon est l’enfant souhaité et, pour plaire et être acceptée, la fille se comporte comme le sexe opposé. Or, elle accomplira tout de même son « rôle de femme », c’est-à-dire souhaiter et avoir des enfants.

Je me suit demandé si l’auteur s’était inspiré de la vie de Yennenga, la célèbre guerrière du Burkina Faso ayant vécu aux alentours du 15e siècle. Ce n’est pas explicitement mentionné dans le livre. J’ai trouvé le ton et le regard porté sur cette histoire plutôt Blanc. Ordinaire.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Yann Dégruel
Maison d’édition: Delcourt Jeunesse Bouton acheter
Année de publication: 2017
ISBN: 9782756086880
Public cible: 10 ans et plus

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

L’académie Grimm: Chaperon Rouge est perdue

chaperon-rouge-est-perdueChaperon Rouge rêve de participer à la pièce de l’école, mais l’audition tourne à la catastrophe. Elle décide alors de se consacrer à la protection de l’académie Grimm contre la société M.A.L.I.C.E avec ses amies Cendri, Blanche et Raiponce. Malheureusement, elle se perd dans la forêt Sansretour où elle rencontre Jean-Loup, un camarade de l’académie. Ferait-il partie de la société maléfique? Elle aura besoin de son panier magique et d’une prestation grimmadmirable pour découvrir le pot aux roses !

Les contes réinventés sont une merveilleuse manière de donner le goût de lire et d’écrire. Parce que les contes classiques sont connus, il est toujours fascinant de constater les mille et une façons de les détourner. Ici, on retrouve Chaperon rouge qui a le teint basané, les cheveux tressés et le nez épaté. On ne connaît pas les origines de Chaperon Rouge dans ce livre, mais il est possible que le sujet ait été abordé dans le premier tome de la série. J’ai suivi ses aventures à l’Académie Grimm avec un intérêt mitigé; après tout, je ne suis pas le public cible du roman. Les préados pourront aimer: les chutes sont bien menées et les chapitres se lisent rapidement. Peut plaire.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Joan Holub & Suzanne Williams
Maison d’édition: Éditions scholastic Bouton acheter petit
Année de publication: 2015
ISBN: 9781443147262
Public cible: 11 à 13 ans
Vous aimerez peut-être: Le collège selon Olivia, demi-princesse.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook